• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bernard FRAU

Né en 1947, Engagé en politique depuis 25 ans.
Président de République et Démocratie
Maire d’une ville de 10000 habitants de 1989 à 1995 actuellement conseiller municipal.
Conseiller Régional Ecologiste de Haute-Normandie de 1992 à 1997
Nomination par François MITTERAND, sur proposition de Brice LALONDE Président du Conseil d’administration de l’Institut de l’Environnement Industriel et des Risques (INERIS) en 1991
Nomination par Edouard BALLADUR 1er ministre, Membre Ecologiste de la Délégation Française au Comité des Régions à Bruxelles de 1993 à 1997

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • bernard FRAU 17 juillet 2007 13:26

    Je suis particulièrement frappé par l’approche manichéenne des différents commentaires. Pourquoi ? Parce que les positions avancées par les uns et les autres ne se limitent qu’à évoquer un point de vue « affectif » personnel. Suis-je pour la sécurité de ma personne et de mes biens ? La réponse est, oui bien sûr, pas que pour ma personne d’ailleurs. J’y suis favorable pour les miens, mes amis, mes concitoyens. Suis-je pour que ma liberté soit garantie et qu’en tout état de cause le principe de la présomption d’innocence me soit reconnu ? Bien évidemment et plus que jamais ! Alors je crois qu’il faut savoir raison user ; nos droits fondamentaux sont menacés par les actes terroristes amis aussi et par les partisans du tout sécuritaire. Mon pays la France est-il en guerre avec les pays dont des ressortissants commettent des actes terroristes ? Sauf avis contraire non ! Il faut à cet endroit préciser qu’une modification des équilibres diplomatiques jusque-là entretenus par notre diplomatie entraînerait pour tous les Français, une restriction de leurs libertés fondamentales !. J’ajoute que c’est l’histoire in fine qui fait les terroristes, les rebelles ou les résistants selon que l’on est du côté des vainqueurs ou des vaincus. La question est donc plus complexe qu’il n’y paraît et il est dommage de la traiter légèrement. Posons-nous objectivement la question : qui aujourd’hui veut décider de la liberté de certains et au nom de quel intérêt ? Si aujourd’hui j’étais ressortissant Irakien, Palestinien, Israéliens, Tchétchène, Pakistanais ,Egyptien, dans quelle disposition d’esprit serais-je ? Et si j’étais musulman ? Je suis Français agnostique, surtout pas homme à soutenir tel ou tel assassinat gratuit mais pour autant j’essaye de ne pas gober, sans prendre un peu de recul, toutes les manipulations dont l’objectif est de réduire le poids de ma raison au profit de mes émotions. Les Irlandais de Vincennes ? L’arsenal d’armes de destruction massive de Saddam Hussein ? Les « charniers roumains de Timisoara » ? A l’heure où en France sont supprimée plusieurs émissions d’informations - Arrêt sur image, La bande à Bonnot- où les pressions sur la presse sont de plus en plus nombreuses, je dis qu’il faut savoir être vigilant. Cet article est peut-être maladroit sur la forme, mais, si on veut bien s’y attarder, il pose, assez bien sur le fond, les dérives potentielles d’un monde où il ne nous restera plus, pour nous sentir libre, que d’acheter les pilules euphorisantes que nous proposeront, joliment conditionnées, Mosento, Carrefour, TF1, Unilevers...... et bien d’autres.







Palmarès