• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bertrand Damien

Bertrand Damien

J’ai occupé mon temps professionnel pendant une vingtaine d’année dans les télécoms, pionnier des services vocaux (premier services bancaires des Caisses d’Epargne et de Libération en 1989-90, pionnier de la VoIP depuis 1996). Dernièrement, je dirigeais un département de conseil en stratégie Télécoms et Multimédia dans une entreprise à vocation internationale. Un peu de philosophie en faculté à Toulouse, puis créateur d’entreprises, très très actif et feignant tout à la fois (principe de conservation de l’énergie). Créatif et humaniste avant tout. Auteur de nouvelles et poésies (Publibook, 2000), et musicien à temps plein dorénavant car j’ai quitté les télécoms depuis juillet 2006 pour ne me consacrer qu’à la musique (Label ESP Music, production, compositeur et bassiste du groupe Ain’t No Dub) 

Tableau de bord

  • Premier article le 09/05/2006
  • Modérateur depuis le 26/01/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 353 692
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 81 28 53
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Bertrand Damien Bertrand Damien 26 avril 2010 18:32

    En résumé, sur ce que je pense d’un sujet aussi vaste et complexe :

    - la question de l’autonomie n’est pas d’apprendre à dire non, mais de développer son sens critique, en d’autres termes de donner à l’enfant les outils intellectuels et la méthode nécessaires au développement de sa propre opinion (ce qui pourra le conduire éventuellement à dire non).
    - tout en lui apprenant qu’aucune vie en société n’est possible sans règles de vie en commun, ce qui implique aussi l’apprentissage du respect des règles, sachant que le développement de son sens critique peut l’amener à décider que certaines règles qui lui sont imposées ne sont pas des règles fondamentales de bien vivre ensemble mais plutôt un système coercitif qu’il devrait pouvoir choisir d’embrasser ou de rejeter (c’est le cas par exemple de la religion).

    En partant de là, le curseur parental du rappel à l’ordre sur les règles dépend du stade de développement de l’enfant. On sait pertinemment que dans le jeune âge, l’existence de règles fixant des limites est nécessaire à l’équilibre de l’enfant. L’absence total de repères, selon ce que j’ai pu voir autour de moi, conduit l’enfant à devenir un adulte paumé et qui généralement tourne mal. Mais au fur et à mesure que l’autonomie intellectuelle de l’enfant se développe, il devient de moins en moins nécessaire de « jouer le rôle du méchant ». Dès lors, un pré-adulte équilibré et suffisamment autonome ne voit plus ses parents comme une autorité contraignante, mais a tendance à se tourner vers eux pour leur demander conseil. Le mode de communication n’est dès lors plus un mode hiérarchisé, mais un mode partenaire d’individu responsable à individu responsable, dans lequel le plus expérimenté apporte à la demande du moins expérimenté un peu de son savoir acquis, et ce dernier devient seul juge avec son sens critique de la pertinence pour lui du savoir proposé.
    En tous cas, c’est comme cela que ça se passe avec mes enfants (15 ans et 17 ans), et ils traversent leur adolescence sans qu’il n’y ait jamais eu la moindre crise. Un bonheur.



  • Bertrand Damien Bertrand Damien 4 février 2010 07:59

    Les auteurs ne peuvent pas supprimer de message. Vous avez fait une fausse manip. Seuls les gestionnaires d’Agoravox peuvent décider de supprimer un message, lorsque les lecteurs signalent des abus.



  • Bertrand Damien Bertrand Damien 3 février 2010 20:01

    C’est vrai que ça commence à bien faire. Qu’on soit de droite ou de gauche, modérés, ou du centre (c’est où, ça déjà, le centre ?), on commence à désespérer de ne pas avoir une élection avec des vraies carrures. On va finir par regretter De Gaule et Mitterand, c’est dire.



  • Bertrand Damien Bertrand Damien 3 février 2010 15:28

    Excellente suggestion.
    Je vais donc m’associer avec mon cousin, agriculteur laitier bio en Corrèze. Il est endetté jusqu’à la fin de sa vie, je pense qu’il accueillera favorablement ma proposition



  • Bertrand Damien Bertrand Damien 3 février 2010 12:54

    Romain : le lien avec la spéculation et le déséquilibre agricole est avéré.
    Lire par exemple ceci :
    http://www.amisdelaterre.org/Ethanol-de-mais-speculation-et.html

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès