• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bertrand Lemaire

Bertrand Lemaire

Journaliste au Monde Informatique depuis 2000 puis à CIO et CIO-online.com depuis mi-2007. Titulaire d’une Maîtrise de Sciences de Gestion (entre autres diplômes). Ancien consultant en systèmes d’information. J’ai notamment oeuvré dans le secteur paramédical et médico-social.
Je viens ici pour parler d’autre chose que de l’informatique !

Tableau de bord

  • Premier article le 28/03/2007
  • Modérateur depuis le 11/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 26 104 1217
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 20 19 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Bertrand Lemaire Bertrand Lemaire 27 août 2009 14:17

    La partie analyse de cet article est tout à fait pertinente et bien vue. Mais la solution proposée (le financement public) à la fois injuste et inefficace.
    Comme sleeping-zombie le signale, Le Canard Enchaîné fonctionne depuis toujours sans pub.
    Internet est probablement l’avenir de la presse mais à condition de faire payer le lecteur, ce qui impose que le contenu vendu ne soit pas de la soupe et que le lecteur en ait pour son argent. Les journaux qui y parviennent deviennent de plus en plus nombreux à travers le monde. Mais c’est compliqué.


  • Bertrand Lemaire Bertrand Lemaire 18 juillet 2009 01:21

    @Reinette
    Je vous remercie de me laisser en dehors de vos règlements de compte auxquels je ne participe pas.
    Je ne réagis pas aux « commentaires » qui ne concernent pas ce que j’ai écrit et qui ne m’intéressent pas.


  • Bertrand Lemaire Bertrand Lemaire 17 juillet 2009 11:57

    A propos du Trio Maudit
    Je ne connais cette affaire qu’au travers du film L’Appat et je me garderai bien d’avoir un avis définitif trop tranché. Un certain nombre de commentateurs y font référence pour tenter de trouver des similitudes avec l’affaire Fofana.
    Cependant, il y a de réelles différences qui font que « l’appat » dans l’affaire Fofana n’a pas été traité aussi mal que dans l’affaire du trio maudit : dans le trio maudit, l’appat est chef de bande et majeure tandis que dans l’affaire Fofana, l’appat est une simple exécutante et par ailleurs mineure donc à responsabilité atténuée de par la loi.
    De plus, la loi protège beaucoup plus les mineures dans les affaires criminelles vis-à-vis de la presse, raison pour laquelle l’appat n’a pas fait les gros titres dans l’affaire Fofana.


  • Bertrand Lemaire Bertrand Lemaire 17 juillet 2009 11:24

    @Sébastien
    La tribunal a répondu à votre question en infligeant une peine de neuf ans de prison à une mineure (ce qui signifie que, si elle avait été adulte à l’époque des faits, elle aurait eu une peine de 18 ans). Oui, son crime est grave et ce n’est pas une malchance. Mais son crime est cependant moindre que celui d’autres acteurs du drame.


  • Bertrand Lemaire Bertrand Lemaire 17 juillet 2009 11:17

    @Josepha
    Encore une fois, lisez l’article avant de dire n’importe quoi et, accessoirement, ouvrez un dictionnaire et relisez-vous avant de poster.
    Je banalise le mal mais refuse de le voir ? Ne pas vouloir voir le mal est le propre du Nazisme ? C’est du total n’importe quoi !
    Le crime de Fofana est horrible, c’est un fait. Mais des crimes horribles, n’en déplaise à certains, il y en a tous les jours. Voilà les faits. Celui-ci est il un cran au dessus de l’horreur ordinaire ? Par le cumul d’actes horribles, la durée des sévices, peut-être.
    Mais la question n’est pas là ! La seule, l’unique question posée ici, c’est la manipulation autour de ce crime horrible pour atteindre des objectifs politiques : bien enfoncer dans le crâne des gens que l’antisémitisme est de retour afin que nul n’ose critiquer Israël, bien faire admettre comme normale une intervention de l’exécutif sous la pression des victimes éplorées, continuer d’enfoncer la ligne du tout répressif qui a pourtant échoué depuis toujours, refuser de distinguer les criminels en fonction de ce qu’ils ont fait réellement pour préférer la méthode du « tous coupables, tous à la guillotine » selon le principe de la « nature criminelle » chère à l’extrême-droite, etc.







Palmarès



Agoravox.tv