• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bertrand Loubard

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 87 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Bertrand Loubard 4 septembre 2016 21:12

    Merci pour cet article. Le point de vue qui y est critiqué est bien entendu celui de ceux qui osent encore espérer que la troisième guerre mondiale (débutée par la Corée, l’Indochine, l’Iran, l’Algérie, le Vietnam, l’Angola, le Chili, Cuba, le Timor et qui ne sont que de batailles « perdues » par l’impérialisme occidental) est encore toujours à gagner.

    J’ignore "quasiment tout" de ce qui s’est passé et se passe encore, en relent de déroute, dans les Balkans, en Irak, en Iran, en Libye, en Syrie, en Ukraine.....Mais pour avoir eu l’occasion d’approfondir , un tout petit peu, la question du génocide rwandais, en dehors des versions ayant reçues l’« imprimatur », je suis effrayé de voir que la structures des récits de chacune de ces « défaites » présente une homologie frappante : d’Hitler à Staline, de Mao au Che, d’Allende à Mobutu, d’Habyarimana à Nkurunziza. Le calcul des Clinton et consorts serait-il aussi simple ? Si les adeptes de nos valeurs perdent 50 % de leurs populations (50 % de l’OTAN = l’Europe et ses dépendants : FUCK THE EU : sic Nuland !), il faut que le reste (c’est à dire 5 milliards d’être humains, qui ne partagent pas notre culture, donc qui présente une menace pour nous) perde 4 milliards de sa population. Avec le bouclier nucléaire de l’Amérique du Nord, le compte est bon en sacrifiant le reste des impérialistes Otanesques : ce qui serait le prix à payer (Albright). Les USA n’auront qu’à regarder ailleurs !!!! (Susan Rice).....Qui osait en 1933 dire qu’Hitler, Mussolini, Hiro Hito, Franco étaient des fous dangereux.....après 1945 c’est facile à dire....avant la fin de la troisième WW, c’est à dire maintenant ; ne serait-il pas prudent de se poser la question à propos d’Hillary Clinton, de Nicolas Sarkozy et dans une moindre mesure (et oui  !) de Dobald Trump ?


  • Bertrand Loubard 15 octobre 2015 16:49

    Le plus troublant (et peut-être plus révélateur) des « récits » rapportant les conclusions des enquêteurs de ce type d’actes de terrorisme c’est la structure systémique qu’en adoptent leurs auteurs. Cette structure incite les « commentateurs » à en synthétiser d’une manière lapidaire la teneur : les bons sont innocentés et les méchants sont désignés.

    Le défaut de « preuves incriminantes pour l’une des parties » n’innocente pas forcément l’autre partie. L’intérêt d’adopter la stratégie du « récit » consistant à citer les faits mais à taire les noms, incite cependant à la prudence et peut-être même à la suspicion. Et ceci dans la mesure même où citer les noms nuirait à l’une des parties dont les enquêteurs ont des contraintes impérieuses à ne pas impliquer les responsabilités (UE - OTAN).

    Des similarités frappantes et troublantes ne seraient-elles pas a trouver (parmi d’autres) dans les affaires suivantes : Maddox - Tonkin - 1964 ; Falcon - Rwanda - 1994 ; Anthrax
    - Irak - 2003 ; Snipers - Maïdan - 2013 ; MH17 - Ukraine - 2014.

    Plus longtemps on restera dans une situation de « doute raisonnable », plus vite passera le "moment de honte« à avouer qu’on s’est trompé.... »Sorry ! Nous ne savions pas..." (Bill Clinton - Kigali - 1997).


  • Bertrand Loubard 25 juin 2015 13:06

    Les cinq « W » du journalisme (selon Roy W. Howard)[1], devraient servir, une fois de plus, comme structure d’analyse de la nouvelle de l’« arrestation »[2] du Général rwandais Karenzi Karake, à Londres.

     

    Who : - Général Karenzi Karake, Chef des Services de Renseignements (DMI)

     - Agents de l’unité de l’extradition de la police londonienne (Scotland Yard)

    What   :- Arrestation.

    Where : - Heathrow International Airport.

    When : - Samedi 20juin 2015.

    Why  : - Mandat d’arrêt international de la Justice espagnole.

     

    La réponse à la première question « Who » en appelle directement au moins deux autres :

    - a) "Pourquoi lui", Karenzi Karake, alors que la Justice espagnole a lancé des mandats d’arrêt internationaux à l’encontre de 40 Rwandais(e) ? Or ces « gens » circulent tous, tout à fait librement, partout en Europe et dans le monde, même sans « couverture d’immunité diplomatique ».

    - b) "Par la "section de Scotland Yard qui a les aéroports dans ses attributions« , alors qu’une intervention moins »droit commun", aurait pu être réalisée tout aussi efficacement par d’autres unités de la police.

    La réponse à la deuxième question « What » est évidemment : « l’arrestation ».

    - Mais ensuite : « quoi » ?...L’extradition vers l’Espagne ? Cela rappelle furieusement les comédies déjà jouées « in illo tempore » et "sous d’autres cieux« , de »Pinochet à Kabuye".

    Pour le troisième point, « Where », s’agissant du lieux (ce qui pourrait paraître vraiment un détail dérisoire de l’histoire), il ressort que s’est au moment de quitter le territoire britannique par Heathrow International Airport que l’arrestation a été effectivement opérée....Une telle « arrestation » ne s’« improvise » pas comme celle d’un petit dealer sans personnalité.....L’attitude de différends « pontes » britanniques (Couacs synchrones des Cameron et Mitchell) semble que de ce côté-là il s’agirait peut-être d’un « Inside Job » entre les différentes « autorités » du MI5 ou 6 et peut-être de la DMI.....

    La question du « When » en appelle, elle aussi immédiatement une autre :

    - - « Pourquoi aujourd’hui », alors que les mandats d’arrêt de la Justice espagnole datent de 2008 et que Karenzi faisait des visites très fréquentes et régulières à Londres ?

    Finalement la question du « Why » obtient la réponse « évidente », mais qui, elle-même éveille l’étonnement : mandat d’arrêt espagnole ! En effet il faut savoir que parmi les pays où la "Justice nationale a été reconnue universellement compétente", la Belgique et l’Espagne auraient été ’contraintes d’édulcorer« les textes légaux instituant ce caractère  »universelle". En Belgique, les USA auraient menacé de faire retirer le siège de l’Otan de Bruxelles si la Loi de compétence universelle n’était pas modifiée (on a un certaine souveraineté ou on ne l’a pas !). On imagine difficilement qu’après 7 ans de réflexion (depuis les mandats d’arrêt espagnols) les autorités britanniques allaient faire l’erreur de devoir perdre la face par une action précipitée, certaine de ne pas aboutir. Donc, exit "crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes de génocide"....il reste le terrorisme et quelques ressortissants espagnols .....

    Tout ceci pour dire que dans le cas actuel, il faut avoir présent à l’esprit les contextes internes rwandais et britanniques ainsi que quelques autres coïncidences étonnantes si pas troublantes dans les relations entre le Rwanda et la Communauté Internationale, Amie du peuple rwandais.

    Pour ce qui est du contexte rwandais, un premier point à garder à l’esprit est la question du troisième mandat de Kagamé, celui des Nkulunziza et Kabila.

    Il faut ensuite rappeler les antécédents que sont les « affaires » : Theunis, Nkunda(batware), Kabuye, Ntaganda, Ingabire

    Il faut encore souligner l’augmentation étonnante de l’intensité (assassinats) et de la fréquence (exils) des « défections des bras droits » de Kagame.

    Pour le contexte britannique il faut se souvenir que le Rwanda est le plus jeune membre du Commonwealth (2009), qu’après le génocide, parmi les personnes assassinées par le FPR, se trouveraient deux citoyens britanniques et que les secrets qui entourent les activités africaines post-primatures de Tony Blair exaspèrent certains.

    Pour les relations internationales, il ne faut pas oublier le cautionnement du régime de Kagame que représente l’« aller à Canossa » de Ban Ki-moon à Kigali, après l’« affaire du M23 ». Les sorties d’Obama sur les institutions fortes et sur les hommes forts, ainsi que les retours aux affaires des Sarkozy, Cameron et Rodham-Clinton, font effectivement parties de la « donne » dans l’évaluation de l’« affaire KK ».

    En fait, par une opération sous Fausse Bannière (électorale ?), Karenzi Karake n’obtiendrait-il pas, comme Pinochet, la garantie que ni lui ni sa famille, dans un avenir proche ou lointain, au Rwanda ou à l’étranger, ne soient plus jamais l’objet de poursuites internationales ? Mais surtout, après un retour triomphale au pays (comme Rose), ne jouirait-il pas d’une « assurance vie » en cas d’accident de circulation. Ne serait-ce pas un vaccin contre une "mort prématurée, après une longue et pénible maladie", ou encore, plus directement, une « stratégie de légitime défense préventive » contre une mort violente à la manière Karageya ?


    [2]  »Immobilisation" suivant Colette Braeckman - 23 juin 2015

    http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/


  • Bertrand Loubard 30 avril 2015 16:47

    Daniel Cohn Bendit a révélé son véritable visage d’arriviste immature, impulsif, compulsif et excessif, démagogue, populiste, électoraliste et cela à plusieurs reprises.....Et, en plus, la page « mai 68 » à peine tournée : la cure de démocrature cleptocratique.... ! Faut-il rappeler qu’il a lancé : "Il faut aller foutre le bordel à Pékin.... !!!", rejoignant en cela la théorie de Lord Franck Kitson de l’utilisation de la « lutte sous fausses bannières », si chère à la Communauté Internationale riveraine de l’Atlantique Nord.....


  • Bertrand Loubard 22 avril 2015 23:34

    Tells The Facts = Names de Names. Génocide rwandais = Musévéni, Kagame, Kabila, Clinton, Power, Rice, Blair......Et Hillary Rodham de la Dynastie AbaClinton qui succédera à celles AbaBush et AbaKennedy.....Comme celle AbaSarkozy qui se perpétuera, associée à celle AbaLepen (copine comme cul et chemise avec les sorcières de Macbeth...) et à tous AbaBlingbling, Abapeopels, AbaNegresseblonde, AbaGéraniumovipare « DU TIME » (https://www.youtube.com/watch?v=3taUYV_Jsig). Et la boucle est bouclée...Ce milliard (ou un peu plus) d’Hommes Blancs Riches, Intelligents, Propres sur eux, en Bonne Santé, Bons Croyants et Bien Pensants, riverains de l’Atlantique Nord, ne va pas ne pas faire usage de son droit à la légitime défense préventive, encerclée qu’est cette partie de l’Humanité par une horde de 6 milliards d’Africains, d’Asiatiques, de Sud Américains....les uns plus que les autres préparant, par le terrorisme planifié, l’élimination de la civilisation Judéo - Chrétienne...... !!!!

    Aux actes de barbarie inhumaine, nous répondrons par une barbarie à visage humain, "Aux Armes les Citoyens " !...Nos Humanitaires ont encore beaucoup d’épaves flottantes à vendre à Daesh, nos fabriquant de vaccins ont encore le moyen d’acheter du pétrole à bon prix à l’Isis....Vendre au son des violons des cérémonies pour les noyés de la Méditerranée, acheter au son des canons des extrémismes de Syrie au Yémen !!!.........Le génocide congolais n’est vraiment qu’un détail de cette histoire.....Ne dois-je pas craindre d’être étiqueté « négationniste », « révisionniste » et même pourquoi pas « antisémite » ?







Palmarès



Agoravox.tv