• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

BGR

BGR

Nouvel adhérent et militant du MoDem.
56 ans. Informaticien au service de l’état.
Je vis au Pays Basque avec ma petite famille.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 14/04/2008
  • Modérateur depuis le 30/11/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 14 81
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • BGR BGR 14 décembre 2009 13:22

    Après un voyage dans quelque contrée lointaine qui m’a privé du plaisir de lire les commentaires sur cet article, je vais répondre globalement à vos multiples observations.

    Chacun peut évidemment user et abuser de la dérision. Mais ceux qui souffrent déjà du climat et ceux qui en subiront les conséquences dans l’avenir ne participeront sans doute pas à l’hilarité ambiante.

    Par milliers, les scientifiques de toutes disciplines ont travaillé sur le dossier extrêmement complexe du climat et de son réchauffement. Leurs conclusions vont à peu près toutes dans le même sens, celui que j’ai cité en début d’article. Si le débat peut et doit continuer, c’est pour affiner les données et prendre en compte les évolutions climatologiques et humaines. Je suis pour ma part stupéfait et inquiet des réactions simplistes ou de celles qui hurlent au complot ou qui pratiquent l’enfumage. Quelques affirmations péremptoires suffisent-elles à annihiler les dizaines d’années de travail effectuées par des milliers de scientifiques de tous les pays du monde ?

    Que ceux qui le souhaitent restent confinés autour de leurs scandales et de leurs complots. Ils n’empêcheront pas les autres de participer à cet immense espoir d’éviter que la marque de l’homme puisse altérer son environnement de manière trop nuisible.

    Une précision pour terminer : cet article a été proposé à AgoraVox à la mi-novembre. Il ne pouvait donc pas évoquer l’agitation provoquée par la publication de quelques échanges de courriels savamment orchestrée pour éviter, une fois de plus, le débat sur le fond.



  • BGR BGR 5 juillet 2008 17:57

    Cet article dresse un portrait réaliste de la situation.

    Personnellement, je n’arrive toujours pas à répondre à quelques questions essentielles :

    • La croissance mondiale, tant démographique qu’économique, nous conduit-elle inexorablement vers une catastrophe à l’échelle planétaire ?
    • Dans l’affirmative, le changement de mentalité, des élites comme des citoyens ordinaires, ou le progrès technologique sont-ils en mesure d’inverser le processus ou au moins de la stabiliser ?
    Ces questions et quelques autres sont évoquées dans un billet écrit voici quelques mois :

    http://bgr.hautetfort.com/archive/2008/04/21/quelle-croissance.html

    J’espère que les citoyens du Monde sauront persuader leurs gouvernants de l’impérieuse nécessité de faire un juste diagnostic de la situation et d’appliquer les mesures adéquates.

    BGR : MoDem du Pays Basque (64)
    http://bgr.hautetfort.com



  • BGR BGR 17 juin 2008 17:20

    Globalement, votre argumentation s’appuie sur des comportement des instances européennes que je réprouve tout autant que vous. Globalement, nous voulons l’un comme l’autre, enfin il me semble, changer la manière dont l’Europe fonctionne.

    Votre façon d’argumenter ne nous permettra pas facilement de progresser. Lorsque je propose une inflexion des comportements de nos instances européennes pour accroitre le respect des citoyens, vous me répondez que les comportements actuels de ces instances ne respectent pas le citoyen.

    Exemple :

    >> inciter à la réflexion sur un socle de valeurs dont la principale est le respect de l’Homme et de son espace de vie.

    >> je ne vois pas en quoi les décisions qui permettent de travailler 60 heures /semaine respectent l’humain.

    Autre exemple :

    >> il me paraît essentiel que l’Europe cherche à conserver ce rôle majeur pour protéger ses citoyens.

    >> ça, c’est le ponpon par contre, il va bien falloir m’expliquer comment, puisque de facto l’UE pousse au dumping social (semaine des 60 heures, concurrence libre et non faussée, Bolkenstein, toutes ces directives qui détruisent nos services publics, les jugemens de la CJCE etc ..) elle est légitime à vouloir "protéger les citoyens" ? La blague !

    Pour ne pas continuer dans un débat qui risque de devenir stérile, je reprends ce passage de mon texte initial :

    " L’Europe, celle que je souhaite de toutes mes forces, doit répondre aux préoccupations des Européens. Elle doit renouveler le rêve européen qui aspire à la paix et à la prospérité. Elle doit aussi prendre en considération les attentes des individus qui ne supportent plus un monde déshumanisé qui vit principalement au rythme de l’économie néolibérale, de la spéculation financière et du cynisme politique, un monde où nos valeurs et nos différences ne sont pas respectées. "

     



  • BGR BGR 17 juin 2008 08:08

    Je partage ce constant et ces craintes.
    C’était d’ailleurs une partie de ma conclusion.

    " Espérons que nous n’assisterons pas, dans les prochains mois, à un nouveau tour de passe-passe et mobilisons-nous, pour que l’Europe soit enfin celle des citoyens, unis dans leur diversité ! "

     



  • BGR BGR 16 juin 2008 19:31

    " Partout où il y a eu référendum, le résultat a été le même... "

    Ce n’est pas exact, le Luxembourg et l’Espagne ont ratifié le Traité de 2005 par référendum :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_luxembourgeois_sur_la_constitution_europ%C3%A9enne
    http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_espagnol_sur_la_constitution_europ%C3%A9enne

     







Palmarès