• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bituur esztreym

bituur esztreym

bituur esztreym _ finno-magyar filolog _ perplex propaganda
netart, hacktivism, écriture, copyleft, biens communs ¨W ;7[)
v.n.a.t.r.c. ? _ Musique Libre ! dogmazic.net _ Libre Accès _ c]


Tableau de bord

  • Premier article le 08/02/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • bituur esztreym bituur esztreym 13 mars 2007 12:51

    ayant eu l’occasion de participer à ce petit-déj., si je salue, guillaume, le travail et l’intention de toi et ton équipe, pour ce qui est du résultat... le commentaire de forest rappelle bien le durcissement ;

    si peut-être ce petit-déjeuner fut l’occasion d’ « éclairer » les sénateurs, il fut pour eux l’occasion de nous enfumer... je me rappelle le président valade, patelin, - rassurez-vous, mon collègue thiollière et moi-même sommes universitaires, (à propos de l’exception pédagogique, tout ça..)

    et puis le rapport thiollière juste après et le vote du texte par le sénat... wow... quelle conception de l’ « éclairage »...

    mais bon.. much ado about nothing ; et ce n’est pas le sujet principal de l’article : bel effort, belle persévérance, éclairage sur éclairage, ça finira par faire un peu de lumière..


  • bituur esztreym bituur esztreym 29 octobre 2006 00:50

    il y a aussi ceci à mentionner, qui est d’importance : youtube fait partie de la catégorie « esclavage 2.0 » du web 2.0.

    consultez leurs « terms of use » (contrat d’utilisation) pour le constater : en postant ses oeuvres/documents/contenus sur le site, les utilisateurs acceptent que youtube s’ « approprie » ces contenus : youtube s’accorde toute licence pour les utiliser de toute manière, y compris financière et sans reverser rien à leurs créateurs. il y a deux seules limitations (obligées par les lois en fait) : cette « appropriation » est non exclusive, et limitée dans le temps à la durée de présence de ces contenus sur youtube.

    ceci ne concerne évidemment pas les contenus (que vous évoquez, émissions de télé, extraits de films etc.) dont les utilisateurs ne possèdent pas les droits. là youtube se retourne vers l’utilisateur « pirate ». mais pour ses propres contenus, l’utilisateur dit à youtube « allez-y, faites ce que vous voulez avec »...

    au rebours donc de flickr ou wikipedia que vous citez et les autres sites web 2.0 pour l’aspect UGC (user generated content) mais qui prévoient le respect de licence spécifié par les auteurs ; ainsi sur flickr on peut spécifier la licence CC utilisée ; pour wikipedia : « Le contenu textuel de Wikipédia est couvert par la Licence de documentation libre GNU (GFDL). Pour les images, les licences sont à considérer au cas par cas (cliquer sur l’image pour arriver à la page de description indiquant la licence) ».

    myspace fait la même chose que youtube. tout est utilisable et réappropriable par eux à volonté sans limitations et « royalties free », sans aucun reversement aux utilisateurs du site. j’avoue que l’annonce par myspace de vouloir proposer à ses membres de vendre leur musique me paraît contradictoire avec ces conditions. ils peuvent vendre sans rien reverser, c’est dans le contrat d’utilisation du site. pourquoi se commpliqueraient-ils à prévoir de leur reverser ? ils l’ont annoncé pourtant. à suivre...

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Musique P2P DADVSI






Palmarès



Agoravox.tv