Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Blé

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1085 0
1 mois 0 3 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • Par Blé (---.---.---.33) 19 mars 09:28

    Quel légitimité ont les décisions prises par un Président de la République qui a triché, qui a trahi, qui a piétiné notre République qui était déjà bien mal en point ? Il s’est servi de son pouvoir à des fins personnelles, il a tenu entre les mains le bouton nucléaire, etc...,

    Le « Petit » siège toujours dans le conseil des sages. N’est-il pas urgent d’activer des contres pouvoirs, la V ème république n’est ni plus ni moins qu’ une monarchie qui ne dit pas son nom ? Ce que le « Petit » a su faire, d’autres après lui le referont s’il n’y a pas de gardes fous. Pour l’instant, silence radio à ce sujet par nos « très chers » élites.

  • Par Blé (---.---.---.47) 11 mars 09:10

    L’auteur de cet article a certainement des comptes à régler mais là il se trompe de public. Les p’tit blancs comme les p’tits noirs du nord ou du sud sont sous le joug une oligarchie internationale qui, elle n’a pas de couleur, mais par contre, connait bien la couleur des billets de banque.

    Quel pays (du nord, du sus, de l’ est, de l’ ouest et du milieu) peut se vanter de ne pas avoir de corruption à la tête de leur état ???

  • Par Blé (---.---.---.47) 11 mars 09:01

    Les braqueurs de banque avaient toujours des voitures plus rapides que les voitures de la police, dans les courses poursuites, les voleurs étaient toujours sûrs de s’en tirer à bon comte.

    Serait-il injuste que la justice n’utilise pas au minimum les mêmes moyens que les mafieux ??? Ce ne sont pas les juges d’instruction qui choisissent les personnes en infraction vis à vis des lois (politiques, journalistes, médecins etc...) qu’ils poursuivent.

    Les lois sont faites par la classe dominante, aujourd’hui, cette classe dominante se trouve dominée par un certain nombre d’affaires de ses membres. Est-ce la faute aux juges ( je parle de ceux qui sont encore indépendants du pouvoir) ?

  • Par Blé (---.---.---.230) 27 février 08:58

    Merci pour votre article, il me met du baume au cœur, je me sens moins isolée. Vous avez raison, à partir du moment où l’on agit juste parce que l’on est un être humain, on devient suspect ou alors on est considéré comme ne valant pas grand chose puisque qu’incapable d’évaluer notre valeur marchande.

  • Par Blé (---.---.---.90) 18 février 08:05

    Je fais parti de cette catégorie de gens que l’on nomme « sénior ».

    Je travaille depuis 1965 et pourtant parce que j’ai élevé des enfants, je travaille encore car élevé des enfants pour le patronat ce n’est pas du travail « rentable ». Je parle de ma place, c’est à dire d’une modeste travailleuse qui espérait à 18 ans en 1968 que le mur de Berlin tombe, que Franco soit renversé, que le Portugal connaisse enfin la démocratie, que les colonels grecs foutent la paix aux grecs, que les S d F trouvent un logement, que les familles aient enfin un logement décent, que le cancer soit éradiqué, que dans les pays du tiers monde les gens mangent à leur faim et ne soient plus sous le joug de petits maîtres qui s’en mettent plein les poches, etc...

    J’écris tout cela pour signifier que nous allons vers une régression sociale et civilisationelle grave en France mais pas seulement. Les étasuniens ont toujours rêver d’avoir la France sous leur coupe (je parle des banquiers) dès les années 1900 et bien nous y sommes, Hollande l’a fait. Bientôt la privatisation des routes nationales en plus des autoroutes va mettre du beurre dans épinards des rentiers.

    Les personnes de mon âge ne sont pas aveugles. Je crains effectivement pour l’avenir de mes petits enfants mais pas seulement je crains pour tous les enfants et petits enfants de France et de l’ Europe qui appartiennent à la classe des travailleurs salariés, artisans petits patrons, etc... .

    Quand les banques gouvernent (comme actuellement), ce sont toutes les populations qui n’ont que leurs bras et leur tête pour vivre qui sont considérés comme « une ressource » au même titre que n’importe quel matière première.







Palmarès