• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Blé

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1168 0
1 mois 0 4 0
5 jours 0 1 0

Derniers commentaires


  • Blé 21 février 05:21

    Pour une fois que l’on a un candidat qui souhaite sortir du système, qui souhaite créer une 6 ème République en y associant les citoyen.ne.s, cela dérange pas mal de monde, même ceux qui auraient , pour leur avenir et celui de leurs enfants tout intérêt à le soutenir.

    La dépolitisation massive des français permet aux possédants de dire et de raconter n’importe quoi du moment que cela passe par la légitimité des média dominants, ça doit être vrai.

    Pour l’avenir, les français ont besoin d’un toit, de la nourriture saines, d’air et d’eau non pollué, des énergies propres, d’emplois payés correctement, d’une culture et d’une santé pour tous.

    Je doute que Fillon, Le Pen, Hamon, Macron répondent à mes besoins (mais aussi à des besoins de millions de français) de base. Ils ont choisi de verser un peu plus de bénef aux rentiers et de serrer un peu plus la ceinture des travailleurs, la « Dette », la « Dette », la « Dette », n’est-ce pas leur seul souci actuellement ? Merkel, Merkel Merkel, n’est-ce pas auprès d’elle qu’il faut faire allégeance pour être bien vu par ’l’Union européenne ?

    Un constat : qui ne rentre pas dans les critères du capitalisme ? c’est la France Insoumise. On peut faire confiance à la classe dominante de tout faire (mensonge, propagande, fausse information, etc...) pour que la France Insoumise ne soit pas élue à la présidentielle.


  • Blé 21 février 05:04

    @bernard

    Mis à part monsieur Poutou, citez un seul candidat à la présidentielle qui ne fasse pas parti du système ?


  • Blé 19 février 04:41

    Depuis 1789, la classe dominante a toujours fait en sorte que le « peuple » n’ait jamais le pouvoir encore moins le pouvoir de décider de son avenir.

    Pouvoir voter ne signifie pas que nous sommes dans une démocratie réelle. Je veux bien admettre que les populations soient dépolitisées mais en regardant de plus près les privilèges de la caste des zélites politiques avec l’affaire Cahuzac, Tapie, Fillon, on constate qu’il manque cruellement des contres pouvoirs, les populations sont exclues des décisions économiques et financières. Ce n’est pas le peuple qui est idiot, ce sont ceux et celles qui prétendent que nous sommes en République alors que le régime politique est un régime monarchique.
    Le monarque a sa cour, vit dans un palais et il a toute une armée( députés, sénateurs, militaires, police renseignement, etc...) pour maintenir l’ordre établi.


  • Blé 14 février 06:59

    On oublie trop souvent que l’instruction est un droit.

    Qu’est devenu ce droit à l’instruction en France ?

    Le but de l’instruction publique était de former des citoyen-ne-s doter d’un esprit critique.

     Le but de l’éducation nationale est bien d’ « éduquer » un individu sans pour autant l’instruire réellement, c’est ce qui se passe actuellement, on n’ instruit plus les enfants issus des « masses laborieuses » mais on les éduque en fonction de ce que l’économie aura besoin. Pourquoi donner le goût de la littérature à des individus qui sont destinés à travailler pour une poignée de haricots, au mieux pour les meilleurs destinés à quitter le pays pour voir si le ciel est plus clair ailleurs.

     La classe dominante ayant toujours eu son système d’éducation parallèle à celui des classes laborieuses. Les enfants de nos ministres, des députés, des élites en général ne vont pas dans les mêmes établissements que les enfants des ghettos, des banlieues,des campagnes, des périphéries.

    Combien d’argent alloué aux enfants des classes aisées,de la maternelle jusqu’à l’obtention de diplômes, combien d’argent alloué aux enfants des autres catégories sociales pour la même période ? 


  • Blé 7 janvier 14:02

    @Buzzcocks
    Je cite :

    « Pourquoi attendre tout des politiques »

    C’est très simple, parce que nous sommes dans une République (res publica, la chose publique)
    et dans un régime qui se dit démocratique.

    Quand les citoyens ne s’occupent pas de politique, la politique s’occupe des citoyens. Actuellement, le plus grand nombre de citoyens s’appauvrissent et une petite minorité s’enrichit année après année depuis trente ans.

    Quand les rentiers ont plus de pouvoir que les citoyens, il ne faut surtout pas critiquer les gens d’en bas qui se mêlent de leurs affaires. Ce ne sont pas les candidats pour la présidentielle qui changeront quelque chose vu qu’ils sont devenus tous autant qu’ils sont les valets de la finance et des rentiers. Voir leur programme, pas un seul qui se préoccupe de l’écologie sérieusement, de la robotisation massive, etc..., etc..., etc...tous sont pour payer la « Dette », réduire les salaires, réduire les impôts des riches, faire des ronds de jambes au MEDEF, et regarder ailleurs que dans la direction des paradis fiscaux.







Palmarès