Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Blé

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1072 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • Par Blé (---.---.---.216) 19 juillet 2013 06:50

    Le rêve des capitalistes en France et dans le monde est d’avoir la main sur l’état et toutes les fonctions régaliennes. Les populations n’ont pas grand chose à perdre puisqu’elles ont déjà tout perdu. Elles ont dit non au T C E mais elle l’ont eu quand même, elles ont voté pour une politique économique de gauche mais elles subissent une politique de droite extrême pour ne pas dire plus.

    Aujourd’hui, les banques gouvernent dans le monde dont l’ Europe. Les U S A ne laisseront jamais l’ Europe devenir une puissance, ils ne supportent pas un concurrent bien qu’ils parlent de concurrence économique à longueur de temps.

    Aux U S A la banque qui émet les billets est une banque privée, voilà le modèle que ce pays impose partout avec la complicité des hommes de mains bien placés pour agir.

  • Par Blé (---.---.---.216) 19 juillet 2013 06:39

    Les pauvres se cachent pour mourir depuis des siècles.

    Capitaliser c’est amasser des richesses dont on n’a pas besoin pour vivre. Or, en dehors d’une économie capitaliste, selon les apôtres qui gouvernent en Europe et dans le monde point de salut.

    Combien d’individus meurent chaque jour en France d’une manière ou d’une autre à cause du capitalisme et surtout de ses conséquences ? Voilà le genre de statistiques qui ne sont jamais faites (sans doute par timidité de nos chers élus).

    Dans un monde fini, la richesse de quelques uns ne peut se construire et se maintenir que sur la misère du plus grand nombre. Je ne vois pas d’exception à cette règle à travers le monde et le temps.

  • Par Blé (---.---.---.216) 18 juillet 2013 13:38

    Je ne m’y connais pas en économie savante. Par contre, ce que sais, en Europe, les pays qui ont une « Dette » avec un E majuscule sont condamnés à la payer quitte à mettre sur la paille 90% des populations.

    Aux U S A la « Dette » est monumentale comme toujours, ce pays n’a jamais rembourser ses dettes et il me semble qu’il a bien l’intention de continuer. L’Europe sous sa coupe fait la politique que les U S A exigent point final.

    La Commission européenne, le F M I la B C E sont truffés de gens qui ont été formatés aux us et coutumes des banquiers made in U S A .

    Avec les négociations Transnationales les populations de l’ Union européenne ne sont pas sorties de la « Dette », celle-ci sera éternelle comme en Afrique. On l’aura payée 10 fois mais avec les intérêts, les populations devront toujours se serrer la ceinture. La « Dette » européenne sert les intérêts de la mondialisation d’une petite minorité internationale, la finance n’a pas de visage mais elle a les moyens d’installer partout dans le monde un régime fascisant.

  • Par Blé (---.---.---.184) 16 juillet 2013 07:50

    « .... cet individu n’a plus rien à faire en politique ».

    Normalement oui, sans parler des casseroles qui lui (Sarko) traînent aux fesses. C’est bien pour cette raison que c’est inquiétant, la classe dominante est une classe de privilégiés et je pense que ces gens feront tout pour y rester même en votant contre les intérêts du pays et des populations. Dans les années trente , ils n’ont pas hésité, plutôt Pétain que le Front populaire.

    Nous sommes dans la même perspective aujourd’hui, plutôt le totalitarisme économique (U S A -Quatar-Chine, etc...) que la République et la Démocratie, depuis le temps que cela dure, les français ,je l’espère vont le comprendre.

  • Par Blé (---.---.---.184) 11 juillet 2013 13:49

    Panne de la démocratie dites-vous ! Non ce n’est pas une panne c’est l’absence totale de démocratie dans laquelle nous sommes qui permet à ces marionnettes de faire leur cirque.

    Où sont les contre-pouvoirs ? Les hommes c’est secondaire, c’est le système mis en place par la classe dominante qui règne en maître. Que je sache les riches sont plus riches et les pauvres plus pauvres et aucune perspective d’avenir pour les français sauf celui de devoir toujours payer plus, se serrer la ceinture année après année. Pas un jour ne passe sans qu’une contrainte soit établie pour les salariés-contribuables et une liberté de plus pour les banques et les rentiers.







Palmarès



Agoravox.tv