Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Blé

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1128 0
1 mois 0 5 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • Blé (---.---.---.181) 23 avril 08:37

    @OMAR
    Vivre en bonne intelligence avec les différentes religions n’est pas à condamner mais à encourager. Il y a belle lurette que tous les concours d’état sont planifiés pour respecter les fêtes religieuses des différents monothéismes (peut-être que vous ne le saviez pas, cela date depuis de Gaulle, il faut vous réveiller), rien de nouveau sous le soleil. Pour quoi aujourd’hui, cela devrait-il poser un problème ?

    L’état, pour gouverner, n’est sous l’emprise d’ aucune religion par contre, la France les reconnait et même doit les faire respecter (liberté de culte, liberté de pensée).

    En Alsace-Moselle, l’état respect le Concordat, c’est à dire qu’il paye les prêtres, les pasteurs, etc... . A l’école, les parents qui ne veulent pas que leurs enfants suivent un cours de religion doivent le demander par écrit.

    Grâce aux horloges, les gens ne se repèrent plus aux sonneries des cloches mais à leur montre, grâce au calendrier (ou éphéméride) le 1 er janvier tombe le même jour pour tout le monde sans distinction de religion. Il se trouve qu’en Europe, le calendrier est effectivement un calendrier d’origine chrétienne mais pour la bonne marche des transports mondialisé cela apporte plus d’avantage que d’inconvénients : marine, aviation, train, autocar, sauf accidents, cela leur permet d’arriver à l’heure le jour convenu.

  • Blé (---.---.---.44) 14 avril 08:40

    @rocla+
    Si vous étiez un tout petit peu curieux, je vous conseille de regarder les photos de classes primaires et secondaires des élèves juste après la guerre de 40 guerre et jusque dans les 70. Sur 35 ou 40 élèves par classe, il y avait peut-être un ou deux enfants un peu ronds mais pas obèse.

    Maintenant prenez des photos de classe à partir des année 2000 et regardez le nombre d’enfants qui sont non seulement un peu ronds mais carrément obèses et faites par vous même votre opinion.

    Enfants de riches ou de pauvres, le risque d’obésité était infime parce que la façon de nous alimenter était tout simplement équilibré. Les industriels de l’alimentation ne s’étaient pas encore inspirés des industriels made in U S A.

    J’ai le souvenir très clair des émissions à la radio où des « nutritionnistes » dénigraient le petit déjeuner à la française : café au lait ou chocolat avec des tartines de beurre, la confiture à cette époque était principalement réservée au goûter , très peu au petit déjeuner.

    Mais comment vendre toutes ces céréales sucrées et grasses, comment vendre des tonnes de biscuits spécial goûter, comment vendre ces yaourts et margarines (faisant office de beurre) ?
    Comment vendre les plats préparés en conserve ou surgelés, etc..., etc..., etc... .

    Le nombres d’enfants obèses et touchés par le diabète ne fait pas la une des média, parfois « on » communique sur le sujet. Vous n’entendrez jamais les élus qui votes les lois, dire que grâce aux lobbies, ces enfants sont avant tout malade parce qu’il faut bien que l’agro-alimentaire fasse des bénéfices.

     

  • Blé (---.---.---.44) 13 avril 07:25

    La démocratie représentative a réussi à faire en sorte que ceux qui sont censés représenter la population et défendre leurs intérêts sont ceux qui ont détournés les pouvoirs pour une petite minorité qui détient non seulement les richesses du pays mais aussi les outils de production de ces richesses via les banques.

    Cela ne date pas d’hier mais cela commence à se savoir, la République a été détournée par la bourgeoisie dès sa naissance, la démocratie a toujours été un leurre pour maintenir les prolétaires dans les étaux du pouvoir de la finance.

    L’Union européenne a rajouté un tour de vis supplémentaire pour les travailleurs (publics, privés, artisans, commerçants, etc...) via les transnationales dont les banques qui en font parti.

    Le mythe de la République et de la Démocratie en France commence à prendre l’eau de toute part. Nous sommes soumis à la loi de la classe dominante, nationale et mondiale.

  • Blé (---.---.---.14) 4 avril 12:56

    Pour qui la laïcité est-elle un problème ? Je me le demande sincèrement.
     Les gens qui se tournent vers la religion pour donner un sens à leur vie ont-ils le pouvoir de l’ imposer à tous ? Jusqu’à présent ce n’est pas le cas, l’ Etat est laïc et doit le rester.

    Ce qui est beaucoup plus inquiétant c’est l’instrumentalisation des religions pour détourner l’ attention des français, pendant qu’ils s’occupent d’un foulard , d’une croix, d’une kippa ou d’autres boucs émissaires , ils ne regardent pas les membres de la classe dominante qui imposent ses lois et une régression sociale pour les travailleurs digne des années 1848 (pour voir ce qui se passe aujourd’hui, il faut chercher très loin en arrière dans le temps).

    Pour mon avenir j’ai plus à craindre pour ma tranquillité , d’un Sarko (et ses magouilles à grandes échelles) , d’un Macron, ou d’ Hollande que d’une femme avec un foulard ou un curé en soutane.

  • Blé (---.---.---.174) 30 mars 12:57

    Valls fait le boulot pour lequel il a été nommé (et non élu) par Hollande qui se met à plat ventre devant les instances européennes, les banques et ma madame Merkel.
    Son seul objectif est de garder sa place de 1er ministre le plus longtemps possible, si c’était pour l’intérêt général, les électeurs s’en seraient rendu compte.

     Donc Valls va brasser beaucoup de vent, donner des coups de menton, raconter des bobards (il a l’habitude), concernant la propagande, il a déjà commencer quand il prétend que le P.S. a bien résisté aux élections départementales.

    La défaite est travestie, certes, mais elle n’empêche pas la lucidité des citoyens. Valls peut regarder ailleurs mais il ne pourra pas modifier la réalité.







Palmarès