Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Blé

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1082 0
1 mois 0 6 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • Par Blé (---.---.---.66) 3 décembre 2013 07:20

    Ce qui est inquiétant, c’est le fait que défendre les valeurs républicaines et une vraie démocratie soient considérées comme être d’extrême gauche, de Gaulle doit se retourner dans sa tombe.

    L’urgence est de se réapproprier l’histoire des luttes ouvrières depuis 1945. Que je sache les membres fondateurs du C N R n’étaient pas des extrémistes de droite ou de gauche, ils étaient pour plus de justice et de liberté et surtout pour l’émancipation des travailleurs.

  • Par Blé (---.---.---.59) 16 octobre 2013 07:08

    Comment se distinguer des populations modestes s’ils peuvent vivre sans travailler, se demandent les rentiers et les banquiers du monde entier !

    Ségala aurait-il pu nous faire cette fameuse sortie (mémoire approximative) :« si à 50 ans tu n’as pas une Rollex, c’est que tu as raté ta vie » ! Dans une société qui repose sur la consommation et l’exploitation du travail humain, la Rollex symbolise le vrai sens de la vie pour les gens de la classe dominante. Le couple Pinçon dans leur dernier livre parle bien de la violence des riches. La violence des pauvres est parfaitement maîtrisée par les média dominants et par les forces de l’ordre de l’état.

    Quand l’égo devient dé-mesurer,(et les élites du monde entier ont des égo disproportionnés) il n’y a pas grand chose pour le satisfaire sauf prendre du plaisir à voir autour de soi en masse des gens en malheureux, des gens qui crèvent de faim et de maladies suite aux pollutions.

  • Par Blé (---.---.---.91) 26 septembre 2013 07:18

    Après la guerre de 40, le C N R avait mis en bonne place dans son programme les conditions nécessaires pour que les propriétaires de journaux ne soient pas aussi les propriétaires de banques, de transnationales, de Châteaux, etc..., le C N R pensait au fonctionnement de notre République et à la démocratie.

    Aujourd’hui, les anti-républicains et les anti-démocratie sont les possédants des moyens de communications et des média.

    Ceux qui sont encore indépendants ne risquent pas de leur faire de l’ombre d’ailleurs c’est pour cette raison qu’ils sont toujours là. Si Dassault ou Rothschild avait ne serait-ce qu’un petit doute sur l’influence qu’auraient ces journaux , demain Le Monde diplomatique, Le Canard enchaîné, et les autres déposeraient leur bilan même en ayant une saine gestion.

    Comment manipuler l’opinion public dans les pays démocratiques d’Edward Barneys ne date pas d’hier et les leçons et conseils qu’ils donnent agissent aujourd’hui comme hier. (il n’y avait pas T F1 - A2 - ni les chaînes TNT avant la guerre de 14-18) Barneys a réussi à retourner l’opinion américaine afin que les U S A entre en guerre en Europe. A Verdun, les cimetières sont plein de soldats étasuniens.

  • Par Blé (---.---.---.210) 3 août 2013 13:42

    Avec les accords transatlantiques qui se préparent entre l’ Europe et les U S A , une fois de plus l’ anglais sera un outil discriminant entre ceux qui veulent s’intégrer et apprendront l’ anglais d’une manière ou d’une autre et les autres ceux et celles qui ont déjà bien du mal à apprendre le français correctement, à utiliser les transports en commun, à savoir comment fonctionne la société.

    L’anglais est une langue qui symbolise l’impérialisme capitaliste dans le monde. Va arriver un jour où les gens en auront marre d’apprendre l’anglais puis le chinois et encore l’espagnol.

    Devra t-on toute sa vie (comme but ultime) courir derrière les dernières exigences des capitalistes qu’ils parlent en anglais, en breton ou en zoulou ?

  • Par Blé (---.---.---.210) 2 août 2013 18:41

    @ lg

    Johny, il sue beaucoup - le « Petit » sue beaucoup aussi - qu’ont-ils apporté à la société ?

    Et puis il y a toutes ces femmes et ces hommes qui suent et qui malgré leur travail ne trouvent pas de logement décent. La raison ? C’est simple, le marché, vous savez ce système économique qui fait que plus on est pauvre et plus on doit payer les riches !







Palmarès