• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bledi

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • bledi 11 octobre 2007 18:04

    Extrait article wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alg%C3%A9rie

    L’Algérie est parmi les pays les plus riches du continent africain. Elle est la deuxième puissance économique en Afrique avec un PIB annuel de 120 milliards USD en 2006, après l’Afrique du Sud avec 255.0 milliards USD. Sa monnaie est le dinar algérien (DA) abréviation courante ou (DZD) abréviation bancaire.

    L’Algérie est un important producteur et exportateur de gaz naturel (5e producteur et 4e exportateur[30]) et de pétrole (13e producteur et 9e exportateur[31]), et dispose aussi de réserves importantes de fer au Sud-Ouest, ainsi que d’or, d’uranium et de zinc à l’extrême Sud. Le pétrole et le gaz naturel, exploités par la société nationale Sonatrach, sont les principales sources de revenus. L’Algérie a su diversifier son économie en réformant son système agraire et en modernisant son industrie lourde, mais les hydrocarbures constituent encore la quasi-totalité des exportations. En outre, même si parmi les productions agricoles de l’Algérie, le pays est dans le monde le 1er producteur de fève verte, 5e de figue, 6e de datte, 9e d’abricot ou encore 10e d’amande[32], il est le 5e pays qui exporte le moins sa production agricole[33]. La dette extérieure de l’Algérie s’élevait en décembre 2006 à 4,7 milliards USD contre 17,5 milliards USD en 2005 - le pays est en train de rembourser par anticipation de vastes parts de ses dettes, utilisant ainsi l’afflux de devises inattendues liées à la hausse du prix du pétrole (voir : Pic pétrolier).

    En 2006, l’Algérie a achevé le remboursement anticipé de la totalité de sa dette rééchelonnée. En effet, des accords ont été signés sur le remboursement par anticipation de dettes notamment avec la Pologne, l’Arabie saoudite, la Turquie, l’Inde, la Slovénie et le Portugal, selon la presse locale. Avec ses créanciers publics du Club de Paris, l’Algérie a clos à la mi-novembre tout le processus de remboursement anticipé pour un montant global de 7,75 milliards de dollars. Elle avait également remboursé par anticipation sa dette rééchelonnée avec le Club de Londres en septembre dernier pour un montant de 800 millions de dollars.

    Grâce à la hausse des prix de pétrole sur le marché international, la trésorerie de l’Algérie, membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), est relativement solide, ce qui lui permet non seulement de rembourser par anticipation ses dettes extérieures, mais aussi de lancer plusieurs importants projets d’infrastructures.

    D’après la Banque mondiale[34], le classement de 2006 par produit intérieur brut (PIB) des principales puissances économiques du continent africain positionne l’Algérie à la deuxième place.

    Je sais que Boutef n’est pas l’homme parfait mais il faut dire que depuis quelques années l’économie algérienne à fait un pas non négligeable et de nombreux projets nationaux ont été lancés (autoroute, métro, rénovation réseau routier....). Je sais également que la présence des « généraux » est toujours problématique, qu’il y a beaucoup plus de chomage que les 12% annoncées et que la vie n’est pas rose mais il faut arrêter de critiquer l’Algérie et il faudrait être aveugle pour ne pas s’apercevoir des progrès fait. Vive l’Algérie et Saha Ftourkoum !







Palmarès



Agoravox.tv