• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bonobo

bonobo

Primate ordinaire

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • bonobo bonobo 10 septembre 2007 16:58

    LA LEGITIMITE INCONTESTABLE DE DATI.

    La justice est en effet rendue au nom du peuple français.

    Et même si la démocratie représentative, sous la dictature des médias, est discutable, elle n’en est pas moins l’ordre juridique en place, tel qu’il résulte, de l’ensemble des dispositions issues du bloc de constitutionalité.

    Il résulte du bloc de constitutionnalité, qui constitue la norme supérieure, en droit positif, que le peuple français est représenté par ses délégués, et qu’il a choisi ,sans ambigüité, un groupe parlementaire dont le chef de file est SARKO.

    Dans ces conditions, les ordres du peuple français, aux magistrats, sont qu’ils appliquent strictement les lois, qui leur sont dictés par leurs représentants. Il ne leur appartient pas de les amplifier ou de les atténuer, sauf, à empiéter sur la prérogative législative des assemblées du peuple. Lorsqu’au comble de l’infamie, le procureur de Bayonne, Pierre Hontang, prétendu expert de surcroît pour les questions éthiques, vole une carte de crédit pour payer les services d’une prostituée, il s’en tire avec une peine de prison avec sursis, après avoir envoyé, sans ménagement des centaines de personnes en prison et avoir prétendu incarner la vertu, y compris auprès de ses pairs, le peuple français est en droit d’émettre des doutes, sur la probité des magistrats en général. L’indépendance de la justice ne peut en aucune façon s’exonérer du contrôle du peuple français, par ses représentants, et dans le cadre strict du respect des normes juridiques et de l’éthique constitutionnelle inspirée par la déclaration des droits de l’homme, qui en est le texte fondateur. Quelle est la probabilité pour que le fils ou le frère, d’un petit notable de province soit inquiété, judiciairement, eu égard aux réseaux de copinage, bien connus, du monde de la basoche acoquiné aux notables locaux ? Ou est t’elle, dans la pratique cette indépendance de la justice, dont les magistrats protègent leurs immunités, comme dans le scandale de l’affaire d’Outreau, ou les décisions criminelles d’un magistrat, manifestement abusives ont brisé la vie et la réputation de plusieurs famille ? Les magistrats n’ont pas pour vocation, car ils n’en ont pas les vertus et la légitimité, à légiférer. Ils sont des serviteurs ordinaires du peuple, dont ils doivent respecter les ordres. Je considère que la plus belle démonstration concrète, de respect de l’indépendance de la justice, est pour Madame DATI, de n’avoir pas, comme, elle aurait pu le faire, étouffé, dans l’œuf, les poursuites dont son frère était l’objet, et plus récemment, pour SARKO, de n’avoir fait de même avec son fils. Les origines populaires de Mme DATI, en font un immense espoir, de rapprochement entre la justice et le petit peuple français qui en est le seul représentant légitime. La dictature de la magistrature sur le peuple français doit cesser et les magistrats doivent garder à l’esprit, qu’ils sont les valets du peuple, et non l’inverse, tant que le peuple n’en aura pas décidé autrement. Bonobo







Palmarès