• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bourdon

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Bourdon 15 novembre 2007 18:47

    Bonjour, La stigmatisation de la « maltraitance » des personnes âgées dépendantes exercée en établissement me pousse à réagir. Va t on aller encore plus loin dans le climat de psychose qui n’aura d’autre effet que de renforcer la culpabilité du personnel et de détériorer les relations avec les familles à l’image des instituteurs des classes maternelles qui n’osent plus prendre un enfant sur leurs genoux de peur d’etre suspecté de pédophilie... Certes les cas extrêmes de violences volontaires doivent etre signalées sans complaisance auprès de la DDASS, mais de grâce cessont de faire l’amalgame avec les « négligences » dont peuvent faire parfois preuve les personnels soignants qui sont avant tout une conséquence d’une insuffisance de formation mais aussi des ratios d’encadrement des établissements EHPAD français de moitié inférieurs à ceux des autres pays européens. Sait on que les signalements effectués dans les DDASS (et non auprès de l’ALMA) concernent avant tout les personnes âgées à domicile, et les auteurs souvent des proches épuisés. L’idéalisation des politiques de maintien à domicile et la diabolisation des institutions (cf enquetes diverses à sensations) est à ce prix. En qualité de formateur en gérontologie je peux affirmer la motivation des personnels que j’accompagne, qui ont bien souvent choisi ce métier en connaissance des exigences humaines qu’il requiert. Le respect de l’intégrité de la personne est au coeur de leur pratique. Et puis des pratiques bientraitantes complémentaires de l’humanitude existent mais si peu médiatisées. Quand parlent on des lauréats des appels à projets que la Fondation de France initient par exemple chaque année ? En 2004 lors de la remise du prix de la solidarité organisé au Sénat par le ministère dans la suite de l’épisode de la canicule, il n’y avait qu’un seul journaliste (de france info) présent. L’établissement de Seine et Marne ou l’on a trouvé X personnes dénutries il ya qqs années a eu droit a une meilleure couverture médiatique... Le « scandale des maisons de retraite » est de ne pas parler des établissements qui mènent des expériences innovantes, respectueuses des personnes hébergées, que cela touche la citoyenneté, la qualité du prendre soin, l’intergénération ou bien encore la culture. Oui, si nous osons affirmer que la personne âgée est avant tout une personne, alors elle mérite mieux que d’être désignée comme victime. Dans l’alter égo, recherchons la richesse, favorisons en l’expression, soyons créatifs pour donner envie aux futurs soignants des maisons de retraite de rejoindre cette profession passionnante, au coeur de l’humain !







Palmarès