• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Brahimski

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Brahimski 15 avril 2008 12:47

    Je concède donc que, à lecture de l’article sur l’incendie du Reichstag, "dans les faits, le doute demeure". L’analogie continue quand même a tenir quant à l’importance du prétexte utilisé.

     



  • Brahimski 15 avril 2008 12:36

    Vous ne semblez vous même pas avoir bien compris le sens du texte de PVN. Jamais il n’y accuse Chomsky de négationnisme, mais il lui reproche la part de responsabilité qu’il prend dans la diffusion des idées de Faurisson. Le vrai débat porte sur le sens que l’un et l’autre ont de la liberté d’expression. Là est le vrai débat.



  • Brahimski 15 avril 2008 12:01

    Bel analogie entre l’incendie du Reichstag et le 11septembre. L’incendie n’a pas été planifié par les nazis, mais fut le fait d’un déséquilibré et cela a servi de prétexte pour donner les pleins pouvoirs a Hitler.



  • Brahimski 15 avril 2008 09:54

    L’obsession conspirationniste a encore de beaux jours devant elle. C’est même dans sa nature puisqu’elle est infalsifiable et que le manque de preuves sera toujours une preuve de sa véracité. D’un point de vue logique, il est impossible de prouver son inexistence. C’est une sorte de métaphysique qui oppose deux mondes, celui de ceux qui recherchent la vérité, toujours cachée, à ceux qui collaborent et à qui l’on pardonne - parce qu’ils sont "humains" - ou pas. Je me demande qui partage vraiment le plus la vision dichotomique du monde selon Bush.

    Pour ma part, les arguments de Chomsky restent recevables. Cependant, même si la vraissemblance des arguments pesaient le même poids dans le débat, ce qui continue à me gêner dans la théorie du complot autour du 11 septembre, c’est que in fine elle dénie la capacité de résistance aux opprimés pour continuer à entretenir le mythe d’une hyperpuissance américaine qui tire les ficelles.
     

     







Palmarès