Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV


Tableau de bord

  • Premier article le 06/02/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 4999 179
1 mois 0 11 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires

  • BA (---.---.---.142) 11 juillet 08:22

    Avant tout le monde, Charles de Gaulle avait compris que l’impérialisme et la construction de gigantesques usines à gaz supranationales étaient vouées à l’effondrement et à la mort.


    Charles de Gaulle avait compris que le gigantesque Troisième Reich allait se désintégrer et que l’Allemagne, elle, allait survivre.


    Charles de Gaulle avait compris que la gigantesque URSS allait se désintégrer et que la Russie, elle, allait survivre.


    Charles de Gaulle savait, lui, ce qu’était LE SENTIMENT NATIONAL.


    Les nations ne sont certes pas immuables, mais il en naît de nouvelles de plus en plus.


    Quand vous regardez le nombre de nations existant à la surface de la planète, il y en a de plus en plus.


    Par exemple : vous pouvez regarder le nombre de nations qui ont un siège à l’Organisation des Nations Unies.


    A sa naissance, l’ONU regroupait 51 nations. Aujourd’hui, l’ONU regroupe 193 nations. Leur nombre continue à augmenter. Dans les années qui viennent, l’ONU va accueillir de nouvelles nations qui vont naître : la Palestine, le Kosovo, les îles Cook, Niue, le Sahara occidental, le Somaliland, etc.


    La grande tendance pluri-millénaire, c’est la fragmentation des regroupements déjà existant, partout dans le monde.


    Problème : la construction européenne est à contre-courant de cette tendance pluri-millénaire.

    C’est ça, la folie suicidaire de la construction européenne !


    Les êtres humains veulent de plus en plus accéder à l’indépendance nationale, les êtres humains veulent de plus en plus DISLOQUER les regroupements déjà existant …

    … et pourtant la construction européenne s’acharne à aller contre ces forces nationales toute-puissantes ! Erreur historique majeure !


    Ces forces nationales (et même : ces forces nationalistes) sont des forces toute-puissantes : au XXIe siècle, elles vont désintégrer l’Union européenne.


    La dislocation de l’Union européenne est inéluctable.


  • BA (---.---.---.142) 11 juillet 08:20

    Avant tout le monde, Charles de Gaulle avait compris que l’impérialisme et la construction de gigantesques usines à gaz supranationales étaient vouées à l’effondrement et à la mort.


    Charles de Gaulle avait compris que le gigantesque Troisième Reich allait se désintégrer et que l’Allemagne, elle, allait survivre.


    Charles de Gaulle avait compris que la gigantesque URSS allait se désintégrer et que la Russie, elle, allait survivre.


    Charles de Gaulle savait, lui, ce qu’était LE SENTIMENT NATIONAL.


    Les nations ne sont certes pas immuables, mais il en naît de nouvelles de plus en plus.


    Quand vous regardez le nombre de nations existant à la surface de la planète, il y en a de plus en plus.


    Par exemple : vous pouvez regarder le nombre de nations qui ont un siège à l’Organisation des Nations Unies.


    A sa naissance, l’ONU regroupait 51 nations. Aujourd’hui, l’ONU regroupe 193 nations. Leur nombre continue à augmenter. Dans les années qui viennent, l’ONU va accueillir de nouvelles nations qui vont naître : la Palestine, le Kosovo, les îles Cook, Niue, le Sahara occidental, le Somaliland, etc.


    La grande tendance pluri-millénaire, c’est la fragmentation des regroupements déjà existant, partout dans le monde.


    Problème : la construction européenne est à contre-courant de cette tendance pluri-millénaire.

    C’est ça, la folie suicidaire de la construction européenne !


    Les êtres humains veulent de plus en plus accéder à l’indépendance nationale, les êtres humains veulent de plus en plus DISLOQUER les regroupements déjà existant …

    … et pourtant la construction européenne s’acharne à aller contre ces forces nationales toute-puissantes ! Erreur historique majeure !


    Ces forces nationales (et même : ces forces nationalistes) sont des forces toute-puissantes : au XXIe siècle, elles vont désintégrer l’Union européenne.


    La dislocation de l’Union européenne est inéluctable.


  • BA (---.---.---.142) 7 juillet 12:33

    Avant tout le monde, Charles de Gaulle avait compris que l’impérialisme et la construction de gigantesques usines à gaz supranationales étaient vouées à l’effondrement et à la mort.


    Charles de Gaulle avait compris que le gigantesque Troisième Reich allait se désintégrer et que l’Allemagne, elle, allait survivre.


    Charles de Gaulle avait compris que la gigantesque URSS allait se désintégrer et que la Russie, elle, allait survivre.


    Charles de Gaulle savait, lui, ce qu’était LE SENTIMENT NATIONAL.


    Les nations ne sont certes pas immuables, mais il en naît de nouvelles de plus en plus.


    Quand vous regardez le nombre de nations existant à la surface de la planète, il y en a de plus en plus.


    Par exemple : vous pouvez regarder le nombre de nations qui ont un siège à l’Organisation des Nations Unies.


    A sa naissance, l’ONU regroupait 51 nations. Aujourd’hui, l’ONU regroupe 193 nations. Leur nombre continue à augmenter. Dans les années qui viennent, l’ONU va accueillir de nouvelles nations qui vont naître : la Palestine, le Kosovo, les îles Cook, Niue, le Sahara occidental, le Somaliland, etc.


    La grande tendance pluri-millénaire, c’est la fragmentation des regroupements déjà existant, partout dans le monde.


    Problème : la construction européenne est à contre-courant de cette tendance pluri-millénaire.

    C’est ça, la folie suicidaire de la construction européenne !


    Les êtres humains veulent de plus en plus accéder à l’indépendance nationale, les êtres humains veulent de plus en plus DISLOQUER les regroupements déjà existant …

    … et pourtant la construction européenne s’acharne à aller contre ces forces nationales toute-puissantes ! Erreur historique majeure !


    Ces forces nationales (et même : ces forces nationalistes) sont des forces toute-puissantes : au XXIe siècle, elles vont désintégrer l’Union européenne.


    La dislocation de l’Union européenne est inéluctable.


  • BA (---.---.---.142) 7 juillet 12:32

    Avant tout le monde, Charles de Gaulle avait compris que l’impérialisme et la construction de gigantesques usines à gaz supranationales étaient vouées à l’effondrement et à la mort.


    Charles de Gaulle avait compris que le gigantesque Troisième Reich allait se désintégrer et que l’Allemagne, elle, allait survivre.


    Charles de Gaulle avait compris que la gigantesque URSS allait se désintégrer et que la Russie, elle, allait survivre.


    Charles de Gaulle savait, lui, ce qu’était LE SENTIMENT NATIONAL.


    Les nations ne sont certes pas immuables, mais il en naît de nouvelles de plus en plus.


    Quand vous regardez le nombre de nations existant à la surface de la planète, il y en a de plus en plus.


    Par exemple : vous pouvez regarder le nombre de nations qui ont un siège à l’Organisation des Nations Unies.


    A sa naissance, l’ONU regroupait 51 nations. Aujourd’hui, l’ONU regroupe 193 nations. Leur nombre continue à augmenter. Dans les années qui viennent, l’ONU va accueillir de nouvelles nations qui vont naître : la Palestine, le Kosovo, les îles Cook, Niue, le Sahara occidental, le Somaliland, etc.


    La grande tendance pluri-millénaire, c’est la fragmentation des regroupements déjà existant, partout dans le monde.


    Problème : la construction européenne est à contre-courant de cette tendance pluri-millénaire.

    C’est ça, la folie suicidaire de la construction européenne !


    Les êtres humains veulent de plus en plus accéder à l’indépendance nationale, les êtres humains veulent de plus en plus DISLOQUER les regroupements déjà existant …

    … et pourtant la construction européenne s’acharne à aller contre ces forces nationales toute-puissantes ! Erreur historique majeure !


    Ces forces nationales (et même : ces forces nationalistes) sont des forces toute-puissantes : au XXIe siècle, elles vont désintégrer l’Union européenne.


    La dislocation de l’Union européenne est inéluctable.


  • BA (---.---.---.142) 4 juillet 21:59

    Avant tout le monde, Charles de Gaulle avait compris que l’impérialisme et la construction de gigantesques usines à gaz supranationales étaient vouées à l’effondrement et à la mort.


    Charles de Gaulle avait compris que le gigantesque Troisième Reich allait se désintégrer et que l’Allemagne, elle, allait survivre.


    Charles de Gaulle avait compris que la gigantesque URSS allait se désintégrer et que la Russie, elle, allait survivre.


    Charles de Gaulle savait, lui, ce qu’était LE SENTIMENT NATIONAL.


    Les nations ne sont certes pas immuables, mais il en naît de nouvelles de plus en plus.


    Quand vous regardez le nombre de nations existant à la surface de la planète, il y en a de plus en plus.


    Par exemple : vous pouvez regarder le nombre de nations qui ont un siège à l’Organisation des Nations Unies.


    A sa naissance, l’ONU regroupait 51 nations. Aujourd’hui, l’ONU regroupe 193 nations. Leur nombre continue à augmenter. Dans les années qui viennent, l’ONU va accueillir de nouvelles nations qui vont naître : la Palestine, le Kosovo, les îles Cook, Niue, le Sahara occidental, le Somaliland, etc.


    La grande tendance pluri-millénaire, c’est la fragmentation des regroupements déjà existant, partout dans le monde.


    Problème : la construction européenne est à contre-courant de cette tendance pluri-millénaire.

    C’est ça, la folie suicidaire de la construction européenne !


    Les êtres humains veulent de plus en plus accéder à l’indépendance nationale, les êtres humains veulent de plus en plus DISLOQUER les regroupements déjà existant …

    … et pourtant la construction européenne s’acharne à aller contre ces forces nationales toute-puissantes ! Erreur historique majeure !


    Ces forces nationales (et même : ces forces nationalistes) sont des forces toute-puissantes : au XXIe siècle, elles vont désintégrer l’Union européenne.


    La dislocation de l’Union européenne est inéluctable.







Palmarès