Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV


Tableau de bord

  • Premier article le 06/02/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 4919 179
1 mois 0 65 0
5 jours 0 4 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires

  • BA (---.---.---.142) 28 avril 19:58

    La photo de l’année 2016.

    Cette photo est extraordinaire.

    Cette femme, esclave de l’Etat Islamique, retire son voile après avoir passé la frontière.

    Qu’en pense @sciencespo ? #HijabDay



    https://pbs.twimg.com/media/CggqlTfXEAA0S9F.jpg

  • BA (---.---.---.142) 28 avril 19:55

    En août 1997, le banquier d’affaires Alain Minc publiait son livre le plus ahurissant : « La mondialisation heureuse. »


    Quand on lit ce livre aujourd’hui, on se rend compte qu’Alain Minc a passé sa vie à écrire des âneries.


    La mondialisation heureuse pour qui ?


    Réponse :


    La mondialisation heureuse … pour les 10 % les plus riches.


    Mais c’est la mondialisation MALHEUREUSE pour 90 % de la population.


    Sur le site internet forbes.com, Panos Mourdoukoutas écrit :


    Le rêve brisé : 90% des Américains sont dans une situation pire aujourd’hui qu’elle ne l’était au début des années 1970.


    http://www.forbes.com/sites/panosmourdoukoutas/2016/04/23/lost-dream-90-of-americans-are-worse-off-today-than-they-were-in-the-early-1970s/#7c72543e5dde

    Pour la vaste majorité des Américains, l’économie de leur pays est dans un état de stagnation prolongée, bien pire que celui du Japon. C’est en tout cas le constat lorsqu’on prend en compte les revenus réels, c’est-à-dire ajustés à l’inflation.


    90 % des Américains gagnent plus ou moins le même revenu réel qu’au début des années 70, d’après une étude récente publiée par le Levy Economic Institute. La stagnation économique du Japon remonte au début des années 90.


    Aux Etats-Unis, la stagnation économique n’a pas atteint les 10 % restants, qui ont assisté à une augmentation conséquente de leurs revenus réels durant la même période.


    Ce constat tranche avec celui des décennies qui ont précédé les années 70, soit à partir de la fin des années 40, lorsque les revenus réels des 2 groupes ont fortement augmenté durant la même période. Même si les 90 % connurent une progression plus élevée de leurs revenus que les 10 % les plus riches.


    Pour faire simple, pour la grande majorité des Américains, le rêve d’une vie meilleure s’est évaporé au début des années 70.


    Comment expliquer ce changement majeur dans la distribution de la richesse durant ces 4 dernières décennies ?


    Cette période a coïncidé avec l’ouverture grandissant de l’économie américaine au commerce mondial et aux investissements étrangers. La mondialisation est donc le premier suspect qui vient à l’esprit.


    L’ouverture économique a mis en concurrence les entrepreneurs et les travailleurs américains avec leurs pairs étrangers. Pour les 10 % les plus riches de la population, ceux qui disposent des compétences requises, l’ouverture de l’économie américaine fut une bonne chose, une source d’efficacité et d’opportunités qui se sont traduites par des revenus plus élevés.


    Pour les 90 % restants de la population, ceux qui ne disposent pas des compétences adéquates ou de compétence limitée, l’ouverture de l’économie américaine fut une mauvaise chose, une source de perte d’emploi et de revenus inférieurs.


    Mais un autre élément peut expliquer cette situation.


    Ces changements dans la distribution de la richesse se sont empirés après la Grande Récession, ce qui nous amène au second suspect : les politiques de taux planchers, qui ont dopé la valeur des actions et des obligations, profitant directement aux 10 %, les plus susceptibles de posséder ces actifs.


    Il ne faut donc pas s’étonner de l’énorme soutien dont jouissent Donald Trump et Bernie Sanders, qui accusent la mondialisation et Wall Street de tuer le rêve américain.


    Panos Mourdoukoutas.


    Regardez bien la figure 6, intitulée « Index of Real Average Income, 1945−2014 » :


    http://www.levyinstitute.org/pubs/sa_mar_16.pdf


  • BA (---.---.---.142) 26 avril 20:18

    [SCOOP]


    L’explosive émission 60 Minutes sur les 28 pages du 11 Septembre.


    Le texte suivant est une retranscription de l’émission « 28 pages » diffusée le 10 avril 2016. Steve Kroft est le journaliste.


    http://www.les-crises.fr/lexplosive-emission-60-minutes-sur-les-28-pages-du-11-septembre/


  • BA (---.---.---.142) 26 avril 18:57

    former un vassal qui sera obéissant, le suzerain doit recruter un vassal jeune, puis le suzerain doit le formater, lui faire suivre des séminaires, lui inculquer ses valeurs, etc.


    Par exemple, les Etats-Unis forment les vassaux qui serviront les intérêts des Etats-Unis : ces vassaux sont appelés les « Young Leaders ».


    Un vassal des Etats-Unis peut être recruté dans les partis politiques de droite, mais il peut aussi être recruté à gauche.


    Young Leaders français recrutés à gauche : Frédérique Bredin, Matthias Fekl, François Hollande, Anne Lauvergeon, Bruno Le Roux, Emmanuel Macron, Arnaud Montebourg, Aquilino Morelle, Pierre Moscovici, Fleur Pellerin, Alain Richard, Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem, …


    Young Leaders français recrutés à droite : Julien Aubert, Nicolas Bazire, Jeannette Bougrab, Jérôme Chartier, Yves Censi, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, François Léotard, Emmanuelle Mignon, Eric Raoult, Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez, …


    Young Leaders dans les médias : Alexandre Bompard, Jérôme Chapuis, Hedwige Chevrillon, Jérôme Clément, Annick Cojean, Jean-Marie Colombani, Emmanuel Chain, Matthieu Croissandeau, Louis Dreyfus, David Fontaine, François Dufour, Stéphane Fouks, Bernard Guetta, Sylvie Kauffmann, Yves de Kerdrel, David Kessler, Laurent Joffrin, Philippe Manière, Dominique Nora, Olivier Nora, Christine Ockrent, Denis Olivennes, Pascal Riché, Thierry Pfister, Mathieu Pigasse, Catherine Sueur, …


    Young Leaders économistes : Philippe Askenazy, Guy Sorman, …


    Young Leaders dans la finance : Bertrand Badré, Henri de Castries, Hakim El Karoui, Pierre Mariani, Alain Minc, Mathieu Pigasse, François Villeroy de Galhau (gouverneur de la Banque de France !)


    Young Leaders dans l’université : Eric Fassin, Jean-Noël Jeanneney, Yves Lichtenberger, Cédric Villani, …


    Source :


    https://frenchamerican.org/youngleadersclasses


  • BA (---.---.---.142) 24 avril 21:26

    Pour former un vassal, que doit faire le suzerain ?


    Pour former un vassal qui sera obéissant, le suzerain doit recruter un vassal jeune, puis le suzerain doit le formater, lui faire suivre des séminaires, lui inculquer ses valeurs, etc.


    Par exemple, les Etats-Unis forment les vassaux qui serviront les intérêts des Etats-Unis : ces vassaux sont appelés les « Young Leaders ».


    Un vassal des Etats-Unis peut être recruté dans les partis politiques de droite, mais il peut aussi être recruté à gauche.


    Young Leaders français recrutés à gauche : Frédérique Bredin, Matthias Fekl, François Hollande, Anne Lauvergeon, Bruno Le Roux, Emmanuel Macron, Arnaud Montebourg, Aquilino Morelle, Pierre Moscovici, Fleur Pellerin, Alain Richard, Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem, …


    Young Leaders français recrutés à droite : Julien Aubert, Nicolas Bazire, Jeannette Bougrab, Jérôme Chartier, Yves Censi, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, François Léotard, Emmanuelle Mignon, Eric Raoult, Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez, …


    Young Leaders dans les médias : Alexandre Bompard, Jérôme Chapuis, Hedwige Chevrillon, Jérôme Clément, Annick Cojean, Jean-Marie Colombani, Emmanuel Chain, Matthieu Croissandeau, Louis Dreyfus, David Fontaine, François Dufour, Stéphane Fouks, Bernard Guetta, Sylvie Kauffmann, Yves de Kerdrel, David Kessler, Laurent Joffrin, Philippe Manière, Dominique Nora, Olivier Nora, Christine Ockrent, Denis Olivennes, Pascal Riché, Thierry Pfister, Mathieu Pigasse, Catherine Sueur, …


    Young Leaders économistes : Philippe Askenazy, Guy Sorman, …


    Young Leaders dans la finance : Bertrand Badré, Henri de Castries, Hakim El Karoui, Pierre Mariani, Alain Minc, Mathieu Pigasse, François Villeroy de Galhau (gouverneur de la Banque de France !)


    Young Leaders dans l’université : Eric Fassin, Jean-Noël Jeanneney, Yves Lichtenberger, Cédric Villani, …


    Source :


    https://frenchamerican.org/youngleadersclasses








Palmarès



Agoravox.tv