• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bruno lebeau

bruno lebeau

Un new labour est il possible en France ?

Tableau de bord

  • Premier article le 08/08/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 10 95
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • bruno lebeau bruno lebeau 7 mai 2009 20:35

    1

    L’argument de la « taxe » pour s’opposer à la licence globale n’est pas juste. D’abord parce que cette « taxe », celle sur la copie privée, existe déjà sur les CD et DVD vierges, ainsi que sur une gamme étendue de produits électroniques, des disques durs aux téléphones mobiles.

    Cette « taxe » est d’autant plus aberrante qu’elle est justifiée par la « copie privée » qui est interdite !

    2

    Une autre « taxe » va frapper l’ensemble des internautes avec HADOPI : le logiciel mouchard, qui espionnera nos ordinateurs sera payant (sans doute au même niveau de prix qu’un antivirus, ce qui n’est pas donné). Y compris par les gens qui ne téléchargent pas et auront besoin de ce logiciel pour le « prouver » au cas où ils seraient incriminés par erreur.

    3

    Ce logiciel est d’autant plus choquant qu’il interdit le libre choix de son système d’exploitation : si vous n’avez pas le dernier Windows ou Mac, mais un vieux Windows 2000 ou NT, voire pire, un LINUX, alors là plus aucune possibilité de vous équiper de mouchard, et donc de prouver votre innocence si votre ligne WIFI a été piraté (sachant que cela est d’une facilité déconcertante à faire et qu’il n’existe actuellement aucun moyen véritable de l’empêcher). Où est donc la liberté quand on nous impose de fait un système d’ordinateur, qui plus est payant et très cher (et non Windows n’est pas « donné » avec les ordinateurs) ?

    4

    Oui comme l’ont dit beaucoup, la vie n’est qu’une éternelle lutte pour s’adapter. Parce que le monde change perpétuellement, et que l’homme n’a évolué que par la force de son adaptabilité. Cela s’appelle le « progrès », même si malheureusement, parfois cela a un « coût » social et politique : mais sérieusement qui « regrette » que les moines copistes aient perdus leur combat contre Gutenberg qui en inventant l’imprimerie supprimait d’un coup leur corps de métier et fît disparaitre en quelques décennies jusqu’au dernier d’entre eux ?

    Oui les éditeurs de CD et de DVD, sont voués à disparaitre parce que la dématérialisation des oeuvres vidéos et audio est aussi inéluctable que l’imprimerie. EN fait une révolution équivalente à l’imprimerie. Puisque pour la première fois depuis Gutenberg, de façon globale le support de la culture et du savoir va changer radicalement. Le livre même restera aussi marginal que le vynil pour quelques nostalgiques, dont je fais partie par amour des beaux livres, mais le livre lui même sera bientôt dématérialisé grâce au développement de lecteurs multimedia du netbook au téléphone mobile et sans doute des matériels informatiques dont on n’a même pas encore idée aujourd’hui.

    Il y a seulement 15 ans, qui aurait cru que nous aurions des petits appareils dans nos mains qui nous permettraient non seulement de communiquer entre nous (comme dans les films de science fiction), mais aussi de visionner des films, des vidéos, la télévision ou d’écouter de la musique....

    Oui le progrès est inéluctable, et la faille de rupture est générationnelle. Les majors comme les moines copistes qui s’opposaient à l’imprimerie vont disparaitre. La question est réglé d’avance. La musique ne sera plus jamais « payante », itunes et les autres ne sont que des « transitions », mais le modèle de la gratuité est déjà entré dans les moeurs et dans les 6 prochains mois circuleront sur internet des logiciels simples permettant à n’importe qui même n’y connaissant rien à l’informatique de télécharger crypté ou par VPN.

    HADOPI n’est que la ligne maginot des moins sarkopistes de ce début de millénaire



  • bruno lebeau bruno lebeau 15 janvier 2009 16:30

    "Une science sans conscience est une science de l’insconscience", je ne sais plus où j’ai entendu ça, mais c’est exactement ce que vous décrivez,

    Oui évidemment la science seule peut conduire à toutes les folies (clônage, nanotechnologie, robotique, intelligence artificielle, biotech, et j’en passe, qui portent bien des espoirs mais comportent des risques), et c’est pourquoi il faut que s’exercent au moins deux axe essentiels de contrôle :


    - le politique doit jouer son rôle, et pour cela cesser de n’avoir que des élites ignardes au pouvoir, mais au contraire des gens éclairés, au fait des nouvelles technologies et capables d’en comprendre pleinement les enjeux. Quand j’entend coup sur coup le porte parole de l’UMP (Lefèvre) puis celui du PS (Hamon) être déjà incapable de répondre à Bourdin sur RMC "qu’est ce que le web 2.0 ?", comment ces gens peuvent prétendre ensuite embrasser le XXIème siècle ? pas étonnant après que d’un côté certains scienfitiques peuvent faire avaler n’importe quelle bêtise aux gouvernements de nos pays...


    - les associations et l’internet justement. Sans les excès que vous décrivez effectivement (et là aussi je suis d’accord avec vous concernant Ronsard qui n’est d’ailleurs pas le seul visé), je crois qu’il faut sceller les principes d’une démocratie participative forte reposant sur une HALDE écolo, appelons là comme ça pour en décrire l’idée par un raccourci, mais qui en tous cas permet aux associations de disposer de vrais contrepouvoirs d’investigation, d’un vrai rôle politique et économique, et bien sûr d’une réelle liberté de publication, et dans ce dernier cas je m’inquiète du verrouillage actuel d’internet par le gouvernement (HADOPI, labellisation de l’internet, etc.)

    Je pense que si le politique se met enfin à la hauteur, et que si on crée un solide contre pouvoir citoyen en renforçant le rôle des associations considérablement, alors on tiendra le bon bout pour concilier le besoin, je dirais même, la soif de progrès et d’avancer, et de l’autre le souci de protéger notre environnement et aussi, car je l’ai oublié, mais par voie de conséquence la santé humaine et publique

    Mais je suis d’accord, là, vu l’état actuel du centre-gauche (qui pour être honnête est quand même le plus capable d’évoluer en ce sens, plus que les conservateurs de l’UMP en tous cas,), j’avoue ma profonde inquiétude en constatant l’épouvantable déliquescence du PS et à quelques exceptions, la relative bêtise de ses élites. Je suis moi même conseiller fédéral du PS dans le Gard, un tout petit suppléant en fait, et je travaille pour une PME de 7 salariés, et quand je vois comment certains "fédéraux", voire élus, sont complètement dépassés par de simples questions économiques ou incapables de comprendre les enjeux de l’internet libre face aux projets du gouvernement, alors leur parler des enjeux de la nanotechnologie qui devrait pourtant plutôt nous préoccuper vu qu’on en trouve depuis quelques années dans une bonne partie de notre alimentation... car en fait le problème c’est qu’on en est là quoi... et loin de moi l’amalgame, certains sont quand même au fait, mais hélas ils sont tellement rares.. smiley



  • bruno lebeau bruno lebeau 15 janvier 2009 12:38

      Energies renouvelables :

    C’est bien lamentable, et cela montre à quel point dans notre pays, alors qu’on consacre des milliards d’euros pour les "grosses boites" dont les amis du président sont les dirigeants et les banques qui font payer à tous leurs errements boursiers, on est incapable de soutenir des filières industrielles nouvelles, et le développement de PME-PMI spécialisées dans la filière verte, ce qui permettrait pourtant de créer des centaines de milliers d’emplois, car ce que vous évoquez est général partout en France, et donc de l’activité économique, de la croissance et du pouvoir d’achat...

     Allergie au progrès technologique :

    Ce que vous dites est vrai, et avoir foi en la science et au progrès technologique ne veut pas dire qu’on doit être aveugle et verser dans une autre forme d’idéologique, vous avez tout à fait raison, et je ne voudrais pas négliger cet aspect. Et c’est pourquoi je pense que malgré tous leurs errements, les écologistes sont évidemment utiles et indispensables, mais sans doute cela passe par un autre processus que celui actuel, où forcément, peu écoutés, ils sombrent dans l’extrême. Ce que je crois c’est qu’il faut que les associations écologistes (et je dis bien associations, pas les verts), soient présentes partout dans toutes les instances de décision économiques, politiques, sociales, y compris même dans les conseils d’aministration des grandes entreprises. Que soient développés aussi des réseaux de surveillance technologique animés par les associations là aussi pour garantir l’indépendance de ce contrôle. Après tout la HALDE a montré le chemin sur le terrain de la discrimination, pourquoi pas une HALDE environnementale ?

     Retard Français :

    Entièrement d’accord, même si l’aspect franchouillard (comme vous dites) de cette dérive, est hélas bien plus prononcée chez nous que chez même nos voisins allemands par exemple, qui ont su, eux, conserver leur production automobile chez eux par exemple (quand vous achetez une golf, elle est fabriquée en Allemagne) alors que nous avons délocalisé les nôtres (les renaults "françaises" sont produites en Turquie ou au Maroc), tandis que les patrons français sont bien mieux payés que les allemands. c’est vrai l’exemple asiatique coréen et japonais devrait nous inspirer, je vous rejoins complètement !



  • bruno lebeau bruno lebeau 15 janvier 2009 12:09

    Tout ce que vous dîtes est fort juste, et on voit bien justement à quel point certains intérêts privés (Areva, Total etc.) se conjuguent avec ceux de l’état pour empêcher la "révolution verte" qui pourrait permettre une croissance nouvelle fondée sur le développement durable... tout du moins en attendant que ces mêmes lobbies industriels soient prêts pour eux mêmes "organiser", et en fait installer de nouveaux monopoles sur la production, la distribution et la commercialisation des énergies renouvelables... nul doute alors qu’ils sauront récupérer jusqu’à la voiture à air comprimée, et nul doute aussi que l’état trouvera bien le moyen de nous imposer une TIPP sur l’air sous prétexte qu’il est comprimé !

    L’aspect que j’ai voulu mettre en évidence, est comment les écologistes en se fourvoyant dans l’aveuglement idéologique des Verts notamment, servent finalement les intérêts de ces "majors" de l’énergie et la TIPP (dont ils réclament d’ailleurs sans cesse l’alourdissement pour restreindre l’usage de l’automobile), et comment en n’affichant de l’écologie que le visage de la peur et des psychoses collectives en diabolisant totalement le progrès technologique et la science, ils ont eux même contribué à ralentir la "révolution verte" qu’ils prétendent porter !

    En effet c’est bien en générant un tel climat de méfiance à l’égard du progrès et de la science, qu’on a finalement cassé les dynamiques d’innovation technologique et scientifique qui permettraient aujourd’hui comme dans d’autres pays, d’initier cette révolution verte qui marque de vrais progrès comme je les ai cité dans mon article, de la voiture à hydrogène aux écovilles.

    Ce n’est pas en militant contre la science et le progrès technologique qu’on aura un jour une révolution verte, mais bien au contraire en les soutenant fortement pour leur permettre de concilier demain écologie et croissance, ce qu’on appelle le "développement durable".

    Enfin si l’on veut faire adhérer les peuples à la question écologique, ce n’est pas en leur promettant que la révolution verte sera pour eux toujours plus de taxes, d’impôts, de contraintes, de restrictions et de sacrifices sur leur mode de vie, surtout quand ceux qui disent ça profitent largement d’un système qu’ils "condamnent" mais dans lequel ils vivent très confortablement sans se soucier du Co2 qu’ils rejettent quand ils prennent l’avions pour venir en province dispenser leurs leçons de morale



  • bruno lebeau bruno lebeau 9 août 2007 17:32

    Et les gens qui vous manipulent pour vous faire croire que nous devrions abandonner toute forme de solidarité et donc d’impôt pour se faire, vous croyez qu’ils attendent le mois de juillet pour s’en mettre plein les poches sur votre dos !

    Allons, allons, un peu de raison que diable, tout cela n’est que démagogie. Qui peut contester que nous n’ayons pas besoin un jour de cette solidarité nationale pour avoir accès aux meilleurs soins dans l’hôpital public, pour développer des programmes pour les handicapés, pour équiper nos villes de trawmay et nos provinces de route sûre ?







Palmarès