• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sylvanus Cerfus

Sylvanus Cerfus

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Sylvanus Cerfus Carnéade 28 avril 2012 07:00

    C’est marrant, en partant de prémisses opposées, j’aboutis à la même conclusion : l’abstention (ou le vote blanc). Révolutionnaires des deux extrêmes, unissons-nous contre les centristes mous de l’UMPS ! 



  • Sylvanus Cerfus Carnéade 28 avril 2012 06:58
    J’ai voté Le Pen et je ne voterai jamais Sarkozy :
    a) Il n’a pas l’étoffe d’un Président, sa personnalité n’est pas respectable.
    b) Il est le candidat des riches.
    c) Il est pro-américain.
    d) Il n’a pas tenu ses promesses.
    e) Il a pratiqué l’ouverture vers la gauche.
    f) Il est communautariste.
    g) Il est immigrationniste.
    h) Il a mis en place le traité de Lisbonne qui récupère la Constitution refusée en 2005.
    i) Les différences entre le PS et l’UMP sont marginales.
    j) Avec le PS, on saura qui est l’adversaire, on ne sera pas escroqué par un faux allié.
    Je développe ces points ici : http://dernieregerbe.hautetfort.com/archive/2012/04/24/lettre-ouverte-a-nicolas-sarkozy.html


  • Sylvanus Cerfus Carnéade 26 novembre 2009 00:17

    Monsieur Gastard,

    J’ai lu votre article qui m’a beaucoup amusé.
    Je passe sur le ton khâgneux, ce style pédant qui consiste à faire ostensiblement abstrait, afin de montrer qu’on maîtrise des références, qu’on a du vocabulaire et qu’on sait manier des concepts. J’ai écrit moi-même comme ça à votre âge.
    Ce qui me fait marrer, c’est votre prétention à vous distinguer des « vulgaires stéréotypes », alors que votre article ne contient que ça. Vous présentez l’électeur de l’extrême-droite comme un abruti inculte et désocialisé. Sachez que pour ma part je suis ancien élève de classe prépa, titulaire d’un DEA de Paris-IV et agrégé des lettres. Or j’ai toujours été d’extrême-droite parce que, contrairement à vous, je ne me suis jamais laissé modeler par le prêt-à-penser ambiant. Connaissez-vous l’épigraphe du /Dictionnaire des idées reçues/ de Flaubert ? : « Il y a à parier que toute idée publique, toute convention reçue est une sottise, car elle a convenu au plus grand nombre » (Chamfort). Regardez quelles sont les idées reçues chez 95% des élites médiatiques et 75% de la population, en matière d’immigration, de préférence nationale, de peine de mort, d’homosexualité, de racisme, etc, et demandez-vous où est la sottise.

    Mais ce qui est significatif dans votre article, c’est le fossé entre le ton général, qui se veut neutre et objectif, et les « modalisateurs » par lesquels vous ne cessez d’affirmer votre partialité : « ignoble combat », « pseudo-intellectuels », « prétendu rabbin », « mouvance détestable », « blogs nauséabonds », etc. Le plus triste, ou le plus comique, est que vous êtes sans doute persuadé, en disant cela, de rester neutre et objectif...

    Je pourrais m’attarder sur quelques autres bêtises : « les prétendues influences américaine et musulmane » (pas d’influence américaine !!! vous avez déjà allumé la télé ?? quant à l’influence musulmane, comparez la notoriété du ramadan et celle du carême) ; Le Pen vichyste et maurrassien ; le FN antiparlementaire... ou encore votre petite description du militantisme faf comme remède au malaise individuel (comme si on ne pouvait pas en dire autant de n’importe quel militantisme, quelle que soit la cause défendue !)... Mais est-ce que ça en vaudrait la peine ? Je préfère vous laisser une petite chance de faire votre autocritique, pour reprendre un terme dont vous eussiez été friand si vous aviez été khâgneux il y a environ 55 ans. Prêt-à-penser marxiste dans les années 50, prêt-à-penser gauchiste dans les années 70, prêt-à-penser droidlomiste depuis les années 80... quelle tristesse de penser que, de génération en génération, la Montagne Sainte-Geneviève n’aura rien su faire d’autre que d’ânonner savamment les rengaines les plus stupides de chaque époque !







Palmarès