• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

casanina

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • casanina 16 février 2008 03:03

    Je dis bravo !!! à cette avancée. Merci à l’Alliance Anticorrida qui prouve, encore une fois, sa ténacité et son courage. Les enfants n’ont rien à faire dans ces lieux de mort. L’abolition des corridas, voilà un programme qui devrait entrer dans le cadre d’une campagne électorale. Si un tel engagement venait d’un politicien, je voterai pour lui des deux mains ! Encore merci à Claire Starozinski et Renaud, femme et homme de convictions et de courage. A présent, je réponds à  wangpi : Bonjour, Je réagis à votre article, car il s’agirait de sortir de cette animale reptilien pour être enfin tel que la nature à voulu que vous deveniez : un être humain, non un homme serpent. Il est des choses contre lesquelles ont ne peut pas lutter : le temps, les sentiments, la sottise et ... l’évolution incontestable de notre espèce. On a beau dire que nous sommes tous semblables, lorsque j’ai lu votre article, je me suis dit qu’il existe des êtres plus évolués que d’autres ; et que nous ne seront jamais des frères et des soeurs à part entière, tant que cette dissension séparera les retardataires aux progressifs. Je pense que les guerres et les calamités que créent les êtres humains proviennent de cette différence. Les corridas sont la preuve de l’involution et non de l’évolution de ceux qui pratiquent la tauromachie ou l’affectionnent. Il faut être très lâche pour aimer faire souffrir ou accepter de voir souffrir. Car enfin, ceux qui donnent la mort à des animaux qui ne demandent rien à personne sont quand même les agresseurs et non les agressés ! Je suis foncièrement convaincue que s’ils ne pouvaient exprimer leur violence sur des taureaux ou tout au autre animal, ils le feraient sur leurs semblables. C’est pourquoi les pro corridas sont des êtres dangereux. La prédilection pour le meurtre est une pathologie. Il existe des psychiatres et des traitements pour en guérir. Oui, la psychopathie se soigne, cher monsieur.

    Nina







Palmarès