• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

catherine.perre

catherine.perre

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • catherine.perre catherine.perre 30 mai 2009 19:18

    bonjour
    merci pour l’info, non je n’ai pas encore de photos des amarantes « maliennes », mais je vais réclamer, car le résultat m’intéresse bien sûr.
    J’ai fait des tentatives de culture avec une autre plante tout aussi importante, c’est Artemisia annua : plante reconnue par l’OMS comme « étant le plus grand espoir de fournir un traitement au paludisme ». Mais les traitements actuels à base d’artémisinine sont inaccessibles aux populations les plus démunies (et les plus touchées par le paludisme). D’où l’intérêt de la tisane d’artémisia. voir le site www.acp-paludisme.org 
    Cependant, je n’ai pas eu beaucoup de succès. La culture n’est pas facile...
    Ceci demanderait peut-être d’ouvrir une nouvelle discussion !
    Cordialement



  • catherine.perre catherine.perre 28 mai 2009 23:00

    Bonsoir Eugène et tous
    Je suis contente d’avoir trouvé cet article dans ma recherche sur l’amarante, car je m’interroge !
    J’ai semé des graines d’amarante (variété à grains « mercado » de Kokopelli) dans un jardin à Gao au Mali en février dernier. Mon ami malien était un peu réticent quand j’ai dit qu’on consommait les graines, mais j’ai insisté. Après un premier échec , à cause de moineaux voraces, j’ai repiqué un certain nombre de plants qui se portaient bien quand je suis partie. Aujourd’hui les plants sont grands d’après mon ami ravi, et son épouse utilise les feuilles pour la sauce qui accompagne le riz..
    J’ai vu de l’amarante indigène dans un jardin près du Niger, je pensais que c’était une mauvaise herbe (40 à 50cm de haut), mais les feuilles sont utilisées aussi, elles sont même vendues cher sur les marchés. Par contre les graines sont délaissées. Je ne sais pas si j’ai pu convaincre de consommer les graines pour accompagner le riz qui est si cher en ce moment !
     
    D’où l’intéret de l’article ci-dessus que je vais m’empresser de faire suivre au Mali sur papier, pour vanter la valeur nutritionnelle et les qualités culinaires des graines !! Mais peut-on changer facilement lescoutumes alimentaires des gens. Ils ont déjà en partie délaissé leurs céréales pour le riz.

    D’un autre côté je me demande s’il n’y a pas de risque à introduire une plante dans un habitat qui n’est pas le sien naturellement ? Vu le climat au nord du Mali, je ne pense pas que l’amarante puisse devenir invasive comme aux Etats-Unis, mais on ne sait jamais...

    Qu’en pensez-vous ?







Palmarès