• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Céline B.

Céline B.

Passionnée d'Histoire, de sciences humaines, de littérature... Je suis ici pour faire partager mes passions et faire notamment connaître un peu plus la thématique historique des femmes, qui ont joué un rôle beaucoup plus important qu'on ne le croit dans la construction de notre monde ;-)

Tableau de bord

  • Premier article le 11/06/2010
  • Modérateur depuis le 08/01/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 11 52 269
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 62 30 32
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Céline B. Céline B. 10 janvier 2014 16:39

    Oui, et dire qu’il continue aussi à être pillé... Mais c’est une autre histoire...



  • Céline B. Céline B. 10 janvier 2014 16:37

    Merci pour tous ces liens qui suscitent fort ma curiosité !



  • Céline B. Céline B. 10 janvier 2014 12:12

    Merci smiley Il est vrai que ce château est un joyau et a une histoire vraiment à part.

    Bonne journée



  • Céline B. Céline B. 19 juillet 2013 08:28

    La population on s’en fout un peu... Ici ce qui importe c’était justement la façon dont ce dogme a été utilisé comme alibi par de puissants seigneurs locaux afin de remettre en question leur allégeance à un suzerain dont tout le monde au début du 13ème siècle s’attendait à voir disparaitre le royaume.

     

    Quand je dis « population », je comprends toutes les classes sociales, ce qui signifie donc aussi que de nombreux nobles ETAIENT catholiques. Le phénomène cathare a touché surtout la petite noblesse, moins la haute aristocratie. D’ailleurs, le comte de Toulouse, bien que « protecteur » des cathares (quel intérêt politique aurait-il eu à réprimer ses vassaux cathares ? Aucun ! Sinon se les mettre à dos !), n’en était pas moins catholique... Idem pour le comte de Trencavel, il était catholique. Pourtant, ce sont les deux principaux et puissants seigneurs languedociens de l’époque et les deux principaux adversaires du roi de France.

    Et ces seigneurs n’ont pas eu besoin du catharisme pour s’émanciper du roi puisqu’ils l’ont fait... bien avant l’apparition de l’hérésie dans le Languedoc. Quand le roi s’est lancé dans la croisade, ils n’ont fait que riposter pour garder ce qu’ils considéraient comme leurs territoires, ce qui reste logique.

     

     



  • Céline B. Céline B. 19 juillet 2013 07:53

    @Alinea : très beau livre Montaillou ! smiley En effet, Jacques Fournier était avant tout un homme très minutieux et extrêmement patient. Et en effet aussi, il a allumé peu de bûchers. Je le dis bien dans mon article, l’Inquisition ne brûlait pas à tout-va non plus, par contre elle était intransigeante avec ceux qui refusaient de renoncer à la foi cathare.

    Bien noter aussi que Jacques Fournier apparaît à la fin du catharisme, au début du 14è siècle. Le catharisme à cette époque, bien qu’encore très présent, n’est plus qu’une religion qui vit dans l’ombre, protégée par les croyants issus majoritairement de la classe paysanne, et ce depuis plusieurs dizaines d’années. Ce n’est presque plus un phénomène noble.

    Bonne lecture smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Culture Histoire Culture Femmes Prostitution






Palmarès