• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

cflorian

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 210 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • cflorian 30 mai 2008 13:10

    C’est fou ce qu’un fait divers permet à beaucoup de venir se lacher et fait ressurgir la peur des français envers la religion musulmane et les musulmans, tout cela pour une histoire ridicule comme il y en a des centaines chaque année ! tout le monde mélange le droit, la religion, les coutumes, la liberté.

    d’un point de vue juridique, il n’y a rien à dire. un mariage repose sur un contrat de confiance et si l’une des 2 personnes a menti, le partenaire est en droit d’en demander l’annulation. il y a plus d’un millier de cas par an. la "qualité essentielle" est forcément subjective mais ne peut être déterminée par la loi, elle dépend des personnes qui se marient. si l’on s’offusque sur le fait que la virginité soit une qualité essentielle, on peut aussi s’offusquer qu’un mariage précédent, une condamnation judiciaire ou une orientation sexuelle "diversifiée en soient également. on peut réfléchir sur le bien fondé de l’existence d’une possible annulation de mariage, mais pourquoi à ce moment là ne s’y intéresser que dans ce casprécis, juste parce qu’il s’agit de musulmans !

    d’un point de vue humain, on est banalement dans une histoire de séparation d’un couple suite à un mensonge, ce qui arrive quotidiennement ! la femme savait que la virginité était importante pour son futur mari, elle a menti délibérément et slui n’était pas prêt à pardonner ce mensonge. le fait que le mari soit très conservateur est un fait mais cela ne regarde que lui et sa future femme, elle savait à qui elle allait se marier. on peut toujours dénoncer les pressions faites sur cette femme pour se marier, mais là on entre dans un autre problème. à ce moment là il faut dénoncer ces pressions et non l’annulation d’un mariage, et il faut aider les femmes à se libérer plutôt que de lutter contre des faux problèmes ! arrêtons d’attendre tout de l’état et les femmes doivent aussi prendre leurs responsabilités et lutter pour leurs libertés ! au lieu de se faire recoudre l’hymen, il faut assumer le fait de ne plus être vierge et imposer ce fait à son entourage. c’est ainsi que les choses changeront ! il ne faut pas se battre contre la justice qui ne fait qu’appliquer des lois mais pour des valeurs comme la liberté !

    la religion n’a rien à voir là dedans ! il n’est écrit nulle part dans le coran que la virginité était imposée ! si je ne me trompe pas, mahomet lui même s’est marié à une femme non vierge. cette virginité n’est qu’une coutume qui existait dans touquasiment tous les pays mais que les occidentaux ont oublié.

     


  • cflorian 14 mars 2008 12:31

    il est vrai que certaines taxes permettent d’orienter les entreprises, ce qui peut également être fait par l’intermédiaire d’aides. mais plutôt que créer une nouvelle taxe à chaque nouvelle orientation politique, peut être serait-il plus utile de fixer un taux d’imposition différent selon les secteurs. par exemple l’écotaxe sur les voitures, on pourrait mettre un taux de tva variable selon les rejets émis.


  • cflorian 14 mars 2008 12:24

    il est vrai que le nombre de fonctionnaires ne diminue pas, quand l’état se met au régime, c’est pour mieux engraisser les collectivités territoriales. c’est la tactique de la décentralisation, on distribue les compétences et on diminue les moyens qui vont avec. les régions et les départements qui sont heureux d’augmenter leurs pouvoirs ne se gènent pas pour élever dans le même temps les taxes. pendant ce temps là l’état est censé réduire ses dépenses, et donc sa dette ou/et ses impôts. malheureusement les dépenses de l’état continuent à augmenter ! les contribuables sont les dindons de la farce ! pourtant un budget équilibré devrait être la base pour tout gouvernement.

    la première chose à faire pour réduire les dépenses est d’établir les missions de l’état, de définir son organisation et de partager les rôles entres les différentes collectivités. la réforme de l’état est primordiale, mais c’est un travail difficile, long et impopulaire : elle n’a donc aucune chance ! il suffit de voir comment la suppression des départements a été zappé sans être seulement discutée. pour rationnaliser le fonctionnement des services publics, il faut réduire les strates, réduire le nombre de fonctionnaires, changer les habitudes des usagers, et couper des têtes. or diminuer le nombre d’élus ou de haut fonctionnaires n’est pas la chose la plus facile pour un ministre !

    diminuer le nombre de fonctionnaires n’a aucun sens si il n’est pas étudié. l’exemple le plus frappant est l’éducation nationale. nous avons un des rapports profs/élèves les plus élevés dans le monde, pourtant nous sommes moyens dans nos résultats et réussissons à avoir de nombreuses classes surchargées ! on supprime donc des postes en réduisant le nombre d’heures de cours et en allongeant les programmes ! par contre on ne touche pas au fonctionnement du ministère ! le ministre ne veut surtout pas se mettre un important syndicat de l’éducation à dos.

    un raisonnement global stratégique est utile pour résoudre certains problèmes. pourtant on se contente souvent de mesures populaires à court terme avec une augmentation des coûts pour peu de résultats. la montée de l’insécurité entraine ainsi une réponse compréhensible pour tout le monde : l’augmentation du budget de l’intérieur. on a donc beaucoup de policiers trés présents sur le terrain mais peu formés avec une justice qui ne peut suivre et des lois inadaptées.

    le nombre de fonctionnaires dépend des missions que l’état leur confie et de l’organisation qu’il met en place. nous payons trop d’impôts pour le travail effectué par l’état mais nous demandons surement aussi beaucoup trop à l’état qui devrait se concentrer sur ses missions régaliennes. chaque citoyen est responsable de l’endettement de l’état et du manque de maitrise du budget.


  • cflorian 25 février 2008 11:35

    répondre à une insulte par une insulte est trés humain. je comprend ceux qui défendent le président car ça les rassure sur leur propre personne : si lui agit ainsi, je ne suis pas si différend et donc pas si mauvais que ça ! reste que cela ne grandit pas l’homme. sa fonction demande plus de serrenité, de sang froid, de sagesse. il manque clairement de répartie et de recul, et son impulsivité va lui jouer des mauvais tours. l’image du président français à l’étranger, déjà pas trés bonne, ne va pas s’améliorer et il est sur que les dirigeants des autres pays ne manqueront pas de jouer avec l’humeur de notre président.


  • cflorian 11 février 2008 12:24

    le coup du sms n’élève pas, à coup sur, le journal en question. la vie privée du président ne regarde que lui, sa famille et ses ex. maintenant porter plainte n’élève pas le président. il aurait pu agir par le dédain, laisser cette "information" mourir seule sans lui donner d’importance. de plus on ne peut condamner cette information sous le prétexte qu’elle est un coup bas, la liberté implique aussi de viser bas, de ne pas être drole ou d’être blasphématoire.

    cette plainte met sur la table la liberté de la presse : peut elle tout dire pour informer sans donner ses sources ? le rôle d’un journaliste est d’informer, et pour ceci il est primordial d’avoir des sources et de les protéger. mais si il ne peut pas donner ses sources, comment prouver ce qu’il dit, comment être sur qu’il ne ment pas ? la liberté de la presse n’est elle pas la liberté de tout dire ? à ce moment là c’est aux autres journalistes d’apporter la contradiction, ou aux personnes concernées. les historiens doivent se baser sur les faits, les journalistes sur des informations.







Palmarès