• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

CGIlles

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • CGIlles 11 juin 2007 14:12

    Pour obtenir des résultats corrects, il faut être crédible, or un chef de parti qui refuse de prendre parti au deuxième tour pour ménager la gauche ou la droite de son parti... voilà où cela mène... Bravo à Tapi pour qui la prise de pouvoir au centre devient un jeu d’enfant... exit Bayrou "on t’aimait bien pourtant... enfin pas tant que ça vous l’aurez compris...



  • CGIlles 11 juin 2007 14:01

    Hélas ça débuté plutôt très mal... TVA pour tous qui remplace l’imposition des plus riches... qui sont les vrais assistés



  • CGIlles 20 avril 2007 12:28

    DSK n’a pas dit qu’il refusait d’être premier ministre d’une large coalition, mais d’être premier ministre d’une large coalition avec Bayrou comme président.

    Bayrou ne sera pas au deuxième tour (hypothèse la plus probable) mais il devra s’allier entre les deux tour sous peine de voir disparaître l’UDF aux législatives (ou tout du moins l’UDF regroupé autour de lui) et l’alliance avec Ségolène est la plus probable sous peine de perdre toute crédibilité personnelle.

    Premier ministre d’une grande coalition dans ce cas, pourquoi pas DSK.



  • CGIlles 20 avril 2007 12:01

    Cela veut surtout dire que Sarko, LePen pratique le « communautarisme », un jour les Catho, le lendemain les juifs, le jour suivant les médecins, les professeurs... les veuves...



  • CGIlles 18 avril 2007 13:42

    Ce commentaire semble trop basé sur des convictions et peu sur des faits.

    En fait Bayrou a choisit de se démarquer depuis 2 ans environ de la majorité actuelle, faisant cela l’UDF a perdu la plupart de ses ténors et de ses élus qui sans doute pour rester des élus ont choisi de rallier le camp Sarkozy. Si Bayrou persiste et signe dans cette approche, c’est soit par conviction personnelle et il « a changé », soit par calcul politique car la seule chance pour lui d’être présent aux présidentielles.

    Aujourd’hui, quelle solutions s’offrent à lui, sachant qu’objectivement aucun sondage ne l’a placé en position d’être au second tour ?

    Attendre bien sûr le premier tour car son score risque d’être honorable et il sera sans doute courtisé, à droite, comme à gauche pour le second tour,mais de fait il n’a que très peu de chances de devenir président. Il lui reste l’espoir, et c’est peut être ce qu’il vise dès le début, d’être le patron d’un parti politique qui, il l’espère pourra faire la pluie et le beau temps, car situé entre le PS et l’UMP, et si les élections législatives tournen bien être la force d’appoint nécessaire pour gouverner.

    Mais la deuxième solution, la plus probable selon moi, c’est qu’il va choisir son camp entre les deux tour des présidentielles, négociant ainsi un ralliement plus productif pour avoir un nombre utile de sièges aux législatives. Quel camp choisira-t’il ? chacun peut faire des conjonctures... Ma conviction est qu’il choisira Ségolène Royal mais vous pouvez avoir un autre avis....







Palmarès