• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Cha-No-Yu

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 57 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Cha-No-Yu 9 septembre 2010 23:59

    Qu’ils brûlent un Coran ou une Bible, peu m’importe ce n’est qu’un livre, un banal objet.
    Personnellement, je trouve ceux qui s’en offusque aussi abrutis que ceux qui veulent le brûler.
    Et je ne peux être que d’accord avec Armand quand il s’interroge sur le niveau intellectuel ou d’endoctrinement de ceux qui s’en offusquent.

    De plus, je suis toujours surpris par les musulmans qui traitent les chrétiens de polythéistes (à cause de la trinité) alors qu’ils ont aussi leur trinité sacrée : Allah, Mahomet et le Coran.
    S’ils étaient cohérents, seul Allah serait sacré...

    Et pour finir, non, le Coran n’est pas le jumeau de la Bible. La Bible a eu l’intelligence de conserver la Thora. Le Coran est sur ce point, malheureusement, une mauvaise paraphrase de la Bible.
    Autant je peux voir les « nouveautés » apportées par le Judaïsme et le Christianisme, je ne vois pas ce que l’Islam a apporté.


  • Cha-No-Yu 29 août 2010 19:04

    Si vous connaissez « cette loi et ses raisons électoralistes », hé bien éclairez-nous !
    De quelle loi parlez-vous ? Et de quelles raisons électoralistes ?
    C’est loin d’être clair !

    Pour ce qui des statistiques, je n’ai repris que vos termes (« des personnes d’origine roumaine » en double dixit). Si j’ai bien compris votre réponse, votre texte initiale est donc faux. Merci alors d’indiquer la correction à apporter. Vu l’incertitude apportée par cette erreur, une source des dires de Monsieur Hortefeux faisant cette confusion serait la bienvenue.

    Dans le reste de votre réponse, vous sous-entendez que l’Etat français agit illégalement en ne respectant a priori pas les critères légaux (« sans vérification dans beaucoup de cas »).
    Avez-vous des preuves de ce que vous avancer ? Pourquoi n’y a-t’il aucune plainte juridique de déposée ? Ces plaintes seraient recevables selon vos dires.
    Et ce n’est pas pour autant que des actions sont effectuées en masse, qu’elles sont collectives. Sinon, les automobilistes en excès de vitesse pénalisées en masse pourraient porter plainte pour discrimination collective...


  • Cha-No-Yu 28 août 2010 11:14

    Quelques remarques :
    - « Hortefeux vient de donner des chiffres de la délinquance  »des personnes d’origine roumaine" ce qui parait curieux, les statistiques ethniques étant théoriquement interdites.« .
    Ce ne sont pas des statistiques ethniques mais nationales (Rom <> Roumain). Donc les attaques anti-pseudo-racistes font plouf.
    - »TOUS les Roms n’ont pas vocation à être sanctionnés, est-on pour la punition collective ?« 
    Non, il n’y a pas de »punition" collective, puisque les expulsions sont basées sur des critères légaux, en particulier le défaut de ressources.

    Ce n’est pas du ridicule et de l’immonde, c’est l’application de la loi.
    Et avant de critiquer, il est bon de connaître la loi et au moins tout autant le pourquoi de cette loi, qui est somme toute le seul sujet intéressant.


  • Cha-No-Yu 14 mai 2010 14:41

    @Agor&Acri
    Merci pour les liens qui sont intéressants.
    Je fais partie donc des cerveaux conditionnés qui pense que "L’endettement est une bonne chose nécessaire, puisqu’il permet d’investir et ainsi de créer de la richesse".
    L’endettement est un risque, qui doit être géré comme tous les risques. C’est un outil utile mais dangereux (comme bien d’autres inventions...). Et le sur-endettement est un risque encore plus grand, qui doit être évité. L’endettement actuel de nombreux pays est de ce fait plutôt inquiétant.
    En vision plus positive, l’endettement est un investissement, la mise en oeuvre du projet, d’une projection dans l’avenir.
    Bien sûr "Si l’endettement doit me permettre de m’enrichir, le résultat doit être la richesse et non pas un endettement bien supérieur« . Mais si un tel automatisme de création de richesse existait, il n’y aurait plus de risque. Une telle phrase, c’est de l’angélisme.

    Vous dites : »Pour la majorité, il n’y aura pas de richesse mais juste de la dette à éponger.
    C’est la loi du libre marché et de la concurrence : si je me met à vendre une marchandise, je prends des parts de marché à un concurrent et vice-versa.
    L’accroissement global des richesse est parfaitement marginal.
    "
    Je ne suis pas d’accord. Vous considérez que le marché est une zone close de taille fixe. Ce n’est pas le cas. Certains marchés croissent, d’autres décroissent. Certains naissent, d’autres meurent. Mais globalement le marché augmente, car nous construisons aujourd’hui sur les marchés d’hier sans forcément les détruire, car nous capitalisons (Désolé pour le gros mot).
    Agoravox est né de presque rien (Une idée, une volonté, une mise en oeuvre), mais n’est possible que grâce aux marchés préexistants (informatique en particulier). C’est une création de richesse.

    Le meilleur investissement, c’est l’économie (la non-dépense). Et une fois que vous aurez de l’argent, mettez votre argent sur un compte garanti. Vous ne perdrez rien, mais vous construirez probablement peu...

    Personnellement, je ne me suis jamais endetté mais je prête de l’argent (sans intérêt !) à des personnes autour du monde via le site Kiva.org. Je suis content de soutenir des personnes qui prennent des risques et construisent leur monde. Et cela vaut bien le risque que je prends personnellement en temps que prêteur...


  • Cha-No-Yu 13 mai 2010 17:35

    Votre raisonnement initial est erroné.
    Il semble que vous sous soyez fortement inspiré du fameux film « L’argent-dette », film intéressant mais malheureusement faux sur bien des points.

    Je vais « simplifier » votre exemple.
    Imaginons qu’il y une monnaie-vache, 1 pièce == 1 vache. Et elle est préexistante (sinon je ne pourrais achetez une vache avec une telle monnaie).
    Vous me prêtez 2 pièces (avec un intérêt d’une pièce). J’achète donc avec un couple de taureau/vache.
    Je fais multiplier mon cheptel et vend 3 vaches et rembourse avec intérêt mon emprunt. Et je continue ma petite affaire avec mon cheptel restant, 4 vaches. Bonne affaire personnelle, car grâce à ce emprunt, j’ai créé ma propre affaire qui est maintenant indépendante.
    Pour le monde des vaches, il y a 2 pièces-vaches ajoutées et 5 vaches réelles en plus. La pièce-vache a donc perdue en peu de sa valeur, car il n’y a plus l’équivalence 1 pièce == 1 vache. Pour compenser, il faudrait ajouter dans le monde des vaches, 3 pièces-vaches (dont 1 avait été anticipée, comme intérêt) ou tuer 3 vaches mais sans contrepartie monétaire (!).
    De même, en me prêtant 2 pièces-vaches, vous créez un décalage inverse, mais c’est une anticipation du paiement de l’intérêt. Anticipation qui peut évidemment être fausse, car nul ne connaît l’avenir...
    Ces 3 vaches en trop, ce n’est issu pas de la dette, mais d’un travail, facilité par une dette. Mais ce passage par la dette n’est pas obligatoire. Je vais continuer à élever des vaches sans dette.
    Dans ce cas au contraire, c’est le système monétaire, donc toi, qui est en défaut et qui doit compenser.

    En plus, à cela s’ajoute que les pièces-étalon n’existe plus depuis 40 ans environ, qu’une pièce permet d’acheter bien d’autres choses que des vaches et à des ratio très différents, que l’offre et la demande peut apprécier ou déprécier la valeur d’un bien réel...

    Donc la valeur d’une monnaie est liée à la valeur réelle qui est elle-même relativement subjective. Elle est donc humaine, sujette aux émotions humaines...







Palmarès