• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

chamoniard

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 7 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • chamoniard 9 juillet 2007 13:11

    D’accord avec Aracane. La question était d’abord celle des valeurs à défendre et celle du projet de société, du vivre ensemble dans ce monde. Mais la campagne électorale et l’absence de certains débats ont masqué cette dimension (même si les militants, je le suppose, en ont discuté). Alors, pour faire bref, il ne s’agit pas de critiquer un ego, mais de s’interroger sur la démocratie interne des partis.



  • chamoniard 26 mai 2007 05:29

    cela ne concerne qu’indirectement le sujet.

    J’ai vu le film « Orange mécanique », de Kubrick, à sa sortie, et tout récemment sur une chaîne publique.

    Les images qui m’avaient troublé par la violence « gratuite », pure devrait-on dire, ne m’ont guère ému : en 20 ans il a été diffusé des images des plus en plus violentes. Le conditionnement m’avait révolté à l’époque, maintenant je le regarde d’un oeil froid, comme une expérience, comme un documentaire.

    Cela pour dire que la diffusion d’images et de films violents change la perception de la violence « représentée », la banalise.

    MAIS, il n’en est pas de même pour la violence réelle, celle que l’on vit ou voit, en tant qu’être de chair.



  • chamoniard 23 mai 2007 12:45

    Une réaction. Je me suis engagé parce que la démarche et le programme de F. Bayrou me semblent réalistes et humanistes. Enseignant le français depuis trente ans, je suis scandalisé par la démagogie (de droite comme de gauche) qui a abouti à ce que nos jeunes ne maîtrisent plus la langue de leur pays, à force de réductions d’horaires, d’exigences bradées, de gestion comptable à court terme, d’aventurisme pédagogique... Je me suis engagé aussi par refus des manichéismes simplistes : un employeur n’est pas par nature un esclavagiste, un fonctionnaire n’est pas par nature un « planqué » indifférent à la détresse ou à l’économie, un employé ou un ouvrier n’est pas forcément un « tire-au-flanc », etc... La société nécessite que des gens divers travaillent ensemble, pour des objectifs communs et ambitieux, et qu’on les réunisse au lieu de les opposer les uns aux autres.



  • chamoniard 21 mai 2007 12:30

    Quelques nuances.

    1) Parler de mondialisation en termes d’Etats est peu opérant. les firmes transnationales pratiquent depuis longtemps la recherche du meilleur ratio productivité-coût/frais-bénéfices en internationlisant production/coûts salariaux et transport/distibution. Les Etats n’ont guère eu la mainmise sur ces données sauf à la marge, en offrant des avantages « compétitifs » - mais aléatoires dans la mesure où ils ne peuvent en garantir la pérennité.

    2) La mise en oeuvre de politiques réglementaires relatives par exemple aux contraintes environnemetales ou/et sociales risque fort d’être contournée, voire obérée : que pèsent les états, fussent-ils regroupés, face aux instances comme l’OMC, où les lobbies font poids égal ?



  • chamoniard 21 mai 2007 12:10

    De ce que je connais de la Suisse, république cantonale et fédérale, très attachée à la démocratie locale (où les députés sont bénévoles), j’ai toujours pensé qu’elle pourrait en remontrer à la pratique française de la démocratie.

    Si la population voit quelque incongruité à l’édification de minarets dans le canton de Zoug ou dans l’Interlaken, quoi de plus normal : ce serait défigurer ces paysages.







Palmarès