• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

chanel

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 61 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • chanel 21 janvier 2016 16:55

    Pour ceux qui se seraient laissés abuser par un documenteur montrant le packing comme un banal soin balnéaire bénéfique, ceux qui réfutent les arguments de maltraitance institutionnelle, ceux qui pratiquent encore le packing comme une thérapie quelconque, voici quelques liens qui démontrent que le refus du packing n’est pas le fait de quelque parents procéduriers ou hystériques. C’est une question très sérieuse qui occupe autant l’ONU que le HSCP, la HAS, et bien sûr le ministère de la Santé et le secrétariat d’état aux personnes handicapées.

    http://www.hcsp.fr/docspdf/avisrapports/hcspa20100202_packing.pdf

    AVIS du Haut Conseil de la santé publique relatif aux risques associés à la pratique du packing pour les patients mineurs atteints de troubles envahissants du développement sévères 2 février 2010

    http://www.afg-web.fr/IMG/pdf/Against_Le_Packing_2011.pdf

    Against Le Packing : A Consensus Statement

    JOURNAL OF THE AMERICAN ACADEMY OF CHILD & ADOLESCENT PSYCHIATRY VOLUME 50 NUMBER 2 FEBRUARY 2011 (un groupe international de pédopsychiatres réunis au colloque d’Autisme-Europe à Catane en 2011.)

    http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2012-03/recommandations_autisme_ted_enfant_adolescent_interventions.pdf

    HAS et ANSEM (les autorités de tutelle des professionnels de santé et du médico-social) RBPP Enfants/adolescents avec TED : interventions éducatives et thérapeutiques coordonnées

    http://parentsautismedroits.blogspot.fr/2016/01/audition-de-la-france-cde-onu-questions.html

    Audition de la France les 13-14 janvier 2016 par le Comité des droits de l’enfant de l’ONU.

    Voici la transcription d’extraits on ne peut plus explicites :

    Mr Cardona, rapporteur du Comité

    …. Enfin, quand la technique du packing va-t-elle être interdite par loi  ? Pratique qui consiste à envelopper dans des draps froids et humides, qui continue à être appliquée à des enfants autistes, qui a été dénoncé à maintes reprises par des instances internationales en tant que traitement inhumain et dégradant tout en étant en outre inefficace et préjudiciable.

    Mr Acef*, conseiller en charge aux personnes handicapées

    Concernant le packing, la politique de la France depuis 2008 est constante.

    • Dès 2008 la France a demandé avis au haut conseil à la santé publique pour émettre 1er avis sur cette technique.

    • En 2012, la HAS, dans le cadre des recommandations de bonnes pratiques, a émis un avis très précis et très clair sur le fait qu’en dehors du cadre d’un seul programme de recherche clinique et autorisée, cette pratique était non recommandée : c’est le cadre de la politique publique de la France concernant cette technique lorsqu’elle est appliquée à l’autisme. Très concrètement, afin de faire progresser la mise en oeuvre des RBPP, le plan autisme prévoit un certain nombre de mesures.

    • Dès 2014, une instruction a été donnée aux ARS pour que la formation en autisme conforme aux RBPP soit un axe prioritaire de la formation des personnels de santé. Cette instruction a été renouvelée en 2015 et elle perdure depuis .

    • En 2015 (travail en cours), une révision des programmes de DPC (développement professionnel continu), par un cahier des charges spécifique sur l’autisme et les RBPP, est en cours d’élaboration. Il va être mis en oeuvre courant 2016 avec procédure spécifique d’appel d’offre pour sélectionner les organismes habilités qui respecteront les RBPP.

    • Il a été décidé en avril 2015, avec mise en oeuvre dès le 1er janvier 2016 une procédure d’inspection faite par les ARS au sein des hôpitaux de jour lorsqu’ils accompagnent durablement des enfants autistes pour vérifier la bonne mise en oeuvre des RBPP (diagnostic, 2005 et bonnes pratiques, 2012)

    Mr Cardona, rapporteur du Comité

    D’après ce que vous dites, je comprends qu’il y a une recommandation qui consiste à dire "ne procédez pas à cette pratique, c’est un traitement inhumain et dégradant, et formez-vous", mais ce n’est pas une interdiction. Il n’y a pas une mesure juridique....

    Mr Acef conseiller en charge aux personnes handicapées

    Votre interrogation pose la question de l’opposabilité des RBPP. Il n’’y a pas d’opposabilité juridique des RBPP dans le domaine de l’autisme, mais il n’y en a pas non plus quel que soit le champ concerné. C’est bien pour cela que nous y répondons par voie d’instructions, de mesures et d’actions de formations : c’est augmenter le niveau d’obligation et de contrainte sur la qualité des services rendus et non pas sur une opposabilité juridique posée par la loi.

    *Saïd Acef est quelqu’un de très bien, qui a été coordonnateur du Centre de Ressource Autisme d’Ile de France avant d’être conseiller auprès de la Secrétaire d’état. en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion. Il défend bien sûr les pratiques basées sur les dernières données de la science, et il a la lourde charge de répondre devant le monde entier des pratiques obscurantistes maintenues contre la volonté de son ministère par une secte hors-la-loi...

    Par ailleurs, on peut se reporter à des articles antérieurs ici :

    http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/le-scandale-du-packing-102956

    Autisme : le scandale du packing [EgaliTED] lundi 24 octobre 2011

    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/autisme-packing-et-presidentielles-108165

    Autisme, packing et présidentielles – A quoi joue Martine Aubry ? [EgaliTED]lundi 16 janvier 2012


  • chanel 20 janvier 2016 17:26

    @doctorix

     smiley Les antivax n’avaient pas assez de leurs thèses complotistes (métaux lourds, toussa toussa) maintenant on en arrive à un rétrovirus caché dans les vaccins ! Mon dieu, mais pourquoi font-ils ça ? vous avez une idée ?? 
    Vous lisez trop de SF !

  • chanel 20 janvier 2016 17:22

    @doctorix
    Tiens, les antivax, je connaissais, mais l’histoire du rétrovirus caché volontairement dans les vaccins ... ! 
    Au secours ! vous lisez trop de SF 

    je suis d’accord au moins sur une chose : « Ne laissons pas le pouvoir aux trolls qui ont envahi le coin des rédacteurs. » 

  • chanel 20 janvier 2016 17:13

    Cher Hugo,Vous posez la question au Pr Delion « où en êtes-vous de votre étude ? » je me risquerais bien à quelques indices : 


    PD s’est trouvé mis au pied du mur pendant l’élaboration des RBPP lorsque les experts réunis par la HAS ne retenaient que les pratiques validées par des études publiées dans des revues scientifiques. Il ne l’a pas lancée de sa propre initiative, et il n’avait jamais fait ça de toute sa vie de Professeur !!

    1/ Dès qu’il a publié son protocole, il a essuyé des critiques méthodologiques :

    a) alors qu’il était le promoteur et le plus grand défenseur de ce « soin », il était le maître d’oeuvre de l’étude, donc juge et partie

    b) quand il s’agit d’évaluer une thérapeutique, en général, on pratique une étude comparative contre placebo en double aveugle, ou bien contre une autre thérapeutique efficace validée déjà en application. C’est qu’explique Scania de Schonen* dans l’excellent livre de Dominique Yvon** ; « Dans les études de validation de programmes d’intervention globale pour enfants et adolescents avec TED, on compare deux programmes d’intervention, celui dont on évalue la validité et un autre comparable sous plusieurs aspects, au programme évalué. La comparaison ne se fait donc pas par rapport à une absence d’intervention, ni par rapport à un programme-contrôle reconnu a priori comme « placebo », La nécessité d’utiliser un programme-contrôle tient au fait que la question de savoir s’il vaut mieux éduquer sérieusement les enfants TED ou ne pas les éduquer est dépassée. Aujourd’hui, la question est de savoir avec quel programme exactement il faut conduire cette éducation »Bien entendu, une étude contre placebo était imposssible, et PD n’allait pas prendre le risque de comparer son packing aux remédiations psycho-éducatives qui ont fait leurs preuves dans le monde entier.Il a donc décidé de comparer les effets d’un packing humide et glacé à ceux d’un simple enveloppement chaud et sec dans une couverture ! Bref, le principe du « double aveugle » est ignoré et il compare une méthode pratiquée pendant 30 ans et jamais évaluée à une autre jamais pratiquée et jamais évaluée ! je vous laisse imaginer la valeur scientifique des résultats obtenus d’une telle démarche...

    2/ Contrairement à ce qu’affirme Fafouine, les parents étaient jamais ou rarement informés que leurs enfants subissaient un packing dans les CMP ou HDJ. 
    Dans une étude de recherche, la loi est contraignante : le patient ou son représentant légal doit donner son accord écrit. Bien entendu, les parents d’aujourd’hui sont rarement coupés d’internet, et font partie d’associations ou de réseaux d’entraide. Étonnamment (ou pas), et malgré le concours d’une dizaine de confrères sur toute la France volontaires pour participer à son étude, il n’a pas réussi à rassembler les 100 cobayes nécessaires (50 « vrais packing » vs 50 « faux packing »).

    Aussi, sachant déjà les multiples critiques qui ne manqueraient pas de pointer les failles scientifiques de son travail, il a préféré, à l’instar de ses amis co-sectaires, se victimiser et accuser les-vilains-présidents(tes)-d’associations-et-collectifs-qui-ont-saboté-son-oeuvre-en-interdisant-aux-parents-de-signer-son-protocole !! 

    Quoiqu’il en soit, il a dû subir pas mal de pressions, je me suis laissée dire qu’on verrait peut-être quelque chose dans l’année !!

    **************

    *Marie-Scania de Schonen est directrice de recherches émérite au CNRS, unité UMR 8 605 Cognition et développement, à Boulogne-Billancourt, et au Service de pédiatrie neurologique et des maladies métaboliques, à l’Hôpital Robert Debré, à Paris.

    **A la Découverte de l’Autisme, des Neurosciences à la vie en Société, sous la direction de Dominique Yvon, Dunod, 2014.

  • chanel 20 janvier 2016 16:25

    @chantecler
    qu’est ce qu’est un « autiste primaire » ? jamais vu ce terme dans la codification de la CIM 10.donc je reprend votre question : « Que propose l’auteur pour la prise en charge des autistes ? »

    Voilà la bonne question ! posée autrement : comment font-ils dans-le-reste-du-monde ?

    quelques pistes :


    - les crises auto- et hétéro-agressives, voire d’auto-mutilation, indications supposées de cette pratique sans fondement, sont généralement dues à une incompréhension de son environnement social et concret, ou encore à son incapacité à exprimer ses besoins, ses douleurs, ses émotions.... Il suffit de se reporter aux Recommandations de bonne pratique professionnelle de la HAS de 2012 :

    - pour rendre l’environnement compréhensible à un enfant, surtout non verbal, il faut structurer son temps et son espace, en fabriquant un emploi du temps visuel afin qu’il sache tout au long de sa journée ce qu’il va faire, ce qui va se passer autour de lui. L’utilisation d’un time-timer est utile aussi pour qu’il visualise combien de temps il lui reste avant de changer d’activité, d’intervenant (c’est ce qu’on appelle TEACCH)...


    - pour lui permettre de s’exprimer, la Communication Alternative ou Augmentée est indispensable !! bien avant de figurer dans les RBPP, cela figurait dans la Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées  de l’ONU signée en 2007 et ratifiée en 2010 par la France (voir article 21) ! Les principaux outils de CAA sont par exemple le PECS, le Makaton, mais il y en a plein d’autres en applis sur tablettes.

      Enfin, il convient de comprendre quelles circonstances provoquent ce type de comportements problèmes pour pouvoir y remédier, et c’est toute la science de l’Analyse Appliquée du Comportement (ou ABA) ! 







Palmarès