• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Charles-Pierre Halary

Charles-Pierre Halary

Sociologue favorable à un centre de ralliement pour vivre ensemble dans un monde pacifié et créatif.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/03/2007
  • Modérateur depuis le 06/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 11 610
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 216 69 147
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Charles-Pierre Halary Charles-Pierre Halary 14 septembre 2016 08:43

    Excellent article. Emmanuel Macron représente une réelle alternative au PS actuel. Comme Rocard il y a vingt ans. Le critiquer sur son passé de banquier est absurde pour le discréditer à gauche car le père spirituel de l’aile gauche du PS Henri Emmanuelli, comme l’explique fort bien l’auteur, est un ancien haut responsable de Rotschild et a joué un rôle majeur dans la carrière « de gauche » de Benoît Hamon. La banque est une école d epouvoir pour diriger un gouvernement et non pas un poste de conseiller général de département. Le problème de Hollande est sa perte absolue de crédibilité chez les siens. Ce qui va entraîner en 2017 un fort déséquilibre en faveur de la droite et de l’extrême droite. Au point que comme dans certaines régions clefs (Nord et PACA), la gauche a disparu. La droite va certainement gagner avec Juppé mais sera confrontée à une absence de gauche, donc sera entraînée par l’extrême droite. Ce qui n’est pas de nature à équilibrer un pays en plein marasme économique. Par contre avec Macron, un centriste de gauche, le mystère de ses soutiens et de sa volonté persiste.


  • Charles-Pierre Halary Charles-Pierre Halary 28 mai 2016 11:52

    Les querelles entourant la loi dite El Khomri, auparavant Macron bis, sont strictement politiques. C’est habituel en France depuis deux siècles, au moins. Pourquoi ? Car la population française est soucieuse de donner son point de vue. Par tous les moyens. Si le pouvoir bloque le débat. La rue devient le lieu d’expression favori. Actuellement, le gouvernement ne cherche pas à réformer mais à donner une image autoritaire pour sauver les meubles socialistes au prinetmps 2017. François Hollande mise sur un redémarrage planifié de l’embauche avec le patronat qui doit choisir entre un peu de désordre avec lui ou beaucoup de désordre après lui. On ne change pas les gens, comme dit Macron à Rocard. Cet article et ses commentaires montrent que le fond de la réforme proposée est absolument ignoré. Chacun prétend savoir ce qui se passe. Pour les uns c’est le retour à l’esclavage (oui, la CFDT, premier syndicat de France est classé dans les esclavagistes). Pour les autres, ce n’est pas assez flexible (leur modèle est justement la soumission salariale britannique). Et tout finit alors par des accusations personnelles qui relèvent d’une rhétorique de guerre de religions. En fin de compte, rien ne changera et le système mis en place par Sarkozy en 2008 va demeurer. Ce sera une grande victoire du peuple. Un doute ? L’inversion de la hiérarchie des normes existe depuis 8 ans, au moins. Elle donne plus de pouvoir aux unités de production et de services et moins aux corporations et aux fonctionnaires. Qui s’y opposent à juste titre.


  • Charles-Pierre Halary Charles-Pierre Halary 7 mai 2016 20:10

    Certains sortent un revolver quand ils entendent le mot culture, d’autres se figent devant la démocratie.


  • Charles-Pierre Halary Charles-Pierre Halary 7 mai 2016 18:54

    Ce qui est étrange n’est pas la relégation du concert à la rubrique Arts (pour une presse anti-russe, c’est normal) mais l’apparence des ruine de Palmyre sur les vidéos et cette photo démontre qu’elles semblent assez bien conservées malgré les médias occidentaux (et russes) certfiant leur destruction quasi-totale. Explications ?







Palmarès