• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Charles25

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Charles25 28 juillet 2012 18:51

    Vous êtes très mal renseignée. La Ligne Maginot s’étend jusqu’à la lisière des Ardennes et n’a pas été prolongée jusqu’à lamer du Nord notamment pour ne pas froisser nos alliés belges.



  • Charles25 28 juillet 2012 17:54

    Le Belgique prolongé la Ligne Maginot sur son territoire en construisant 4 forts modernes autour de Liège, forts donc la conception était assez différente de la Ligne Maginot et dont le principal, le fort d’Eben-Emaël, a été pris en 20 minutes par les parachutistes le matin du 10 mais.
    Disons que ce qui a bouleversé une partie des plans, c’est qu’à la mort d’Albert 1er, le roi Léopold VI a choisi la neutralité.



  • Charles25 28 juillet 2012 17:49

    M.Foehr, vous voulez tirer des leçons de la Ligne Maginot, mais votre connaissance du sujet n’est qu’une suite de poncifs et de contre-vérités.

    Pourtant, Painlevé a été, avec le vaillant André Maginot, l’un des architectes éminemment compétents et respectables
    Faux. Maginot n’a nullement été l’architecte de la Ligne Maginot. Sa seule contribution est d’avoir fait voter le budget.

    d’un échec qui ne prenait pas en compte le risque aviation.
    Faux. Le risque aviation avait bien été pris en compte mais il était techniquement trop compliqué et coûteux d’intégrer la DCA dans les ouvrages. On a donc préféré la confier aux unités de DCA à l’air libre.

    La Ligne Maginot faisait l’unanimité
    Vrai, mais la raison que vous donnez est fausse. Si la Ligne Maginot faisait l’unanimité, c’est parce que tout le monde savait que l’Allemagne avait une population de 80 millions d’habitants et la France seulement 40. D’ailleurs, la France et l’Angleterre n’ont pu vaincre l’Allemagne en 1918 qu’avec le concours des Etats-Unis, sans quoi nous aurions perdu. Il fallait donc pallier cette infériorité numérique, d’où les fortifications.

    La sagesse populaire s’accorde aujourd’hui à dire que la ligne Maginot était une erreur, que l’on aurait pu se rendre compte que les Allemands pouvaient contourner ces fortifications avec leurs blindés et leurs avions. Sans l’expliciter ouvertement, il est impliqué que les décideurs français étaient des incapables.
    Voilà la perle des poncifs sur le sujet. Mais tout le monde le savait. Tous les plans établis avant guerre étaient basés sur cette hypothèse. C’était non seulement envisagé, mais même souhaité car c’était la seule façon d’obliger les Hollandais, les Belges et les Anglais à s’allier à nous ! Les Allemands ont donc attaqué à travers la Belgique, comme prévu, et n’ont attaqué les ouvrages qu’à partir du moment où ceux-ci étaient privés de DCA, des unités à l’air libre, qu’une partie de leurs effectifs avait évacué, et qu’ils avaient besoin de raccourcir leurs lignes logistiques. D’ailleurs, seuls 5 petits ouvrages isolés ont été vaincus. Les gros ouvrages attaqués (notamment Fermont, Michelsberg et Schoenenbourg) les ont tenus en respect malgré l’aviation.

    Il y avait dans la création de la ligne Maginot l’hypothèse implicite que l’Allemagne ne pouvait rien faire d’autre que de répondre à la ligne Maginot par une autre ligne, allemande celle-là. Selon l’idée française, l’Allemagne devait renforcer sa ligne Siegfried.

    Sans objet. Quand la Ligne Siegfried a été mise en chantier, c’est-à-dire en 1936, la majorité des ouvrages était déjà opérationnelle.

    La France croyait avant l’offensive allemande que la Ligne Maginot allait tenir au moins plusieurs mois.
    Faux. La Ligne Maginot avait une mission retardatrice d’environ 3 semaines, pour que la France ait le temps de mobiliser ses troupes et de préparer ses divisions à encaisser le choc.
    Il est néanmoins vrai que les ouvrages avaient une autonomie de 3 mois car ils étaient sensés former après le choc initial l’ossature du front, comme à Verdun, s’ils venaient à faire l’objet d’une attaque frontale.

    L’Allemagne hitlérienne a construit des chars et des avions et a développé une stratégie qui rendait vains, qui réduisait à zéro les lourds investissements consentis par l’Etat Français.
    Faux. Il faut rappeler qu’en 1940, la France alignait 85 divisions, la Hollande 10, l’Angleterre 10 et la Belgique 20, soit 125 divisions face aux 130 divisions allemandes. La Ligne Maginot, par sa seule présence, a fixé les 21 divisions du groupe d’armées Von Leeb le long de la frontière, soit 350.000 hommes.
    Et encore, on oublie que la Ligne Maginot a refoulé les Italiens en juin 1940, qui n’ont pas réussi à prendre un seul avant-poste.

    Je pense à titre personnel que la Ligne Maginot est une grande réussite tactique et stratégique. Cependant, la France avait une doctrine d’utilisation des chars complètement périmée et avait pris beaucoup de retard dans le développement de l’aviation.
    Par ailleurs, force est de constater que notre système de commandement était complètement inopérant et que certains chefs ont eu l’idée saugrenue de masser des unités derrière la Ligne Maginot alors qu’elle était conçue précisément pour qu’on puisse les utiliser ailleurs.

    Si vous vous intéressez au sujet, je vous conseille les ouvrages de référence « l’Encyclopédie de la Ligne Maginot » en 5 volumes, de JY Mary et A.Hohnadel, les grands spécialistes en la matière.



  • Charles25 12 octobre 2007 14:15

    Moi j’ai aussi lu des biographies du Che et effectivement, on ne fait pas la révolution avec des plumes. En attendant, une icône est un icône. Que ce soit Che Guevara , Jésus ou quelqu’un d’autre, l’important n’est pas que ce qu’on en dit soit vrai ou pas, mais que les gens le croient et s’en inspirent. Que ceux qui veulent faire la révolution se revendiquent de l’icône Che Guevara ne me dérange nullement : ils ne veulent pas faire comme Ernesto Guevara de la Serna, ils veulent faire comme le Che, et ça change tout !







Palmarès