• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

chatsauvage

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • chatsauvage 25 juin 2007 18:09

    Je crois que maintenant l’habitude est prise et de toute manière, que les majors de l’industrie du disque récoltent l’argent d’un côté ou d’un autre, ils nous le prennent quand même.

    Sony et Philips vendent de la musique, des lecteurs et/ou graveurs de DVD, les supports eux-mêmes, et qui sont tous taxés. Que l’argent leur vienne d’un côté ou de l’autre, peu leur importe au fond.

    Ils ne changeront de politique que s’ils ont quelque chose à perdre, et je ne pense pas que pour l’instant ce soit le cas, et le pire, c’est qu’on ne peut même pas menacer de les boycotter, puisque si on le faisait, ce seraient les artistes et les équipes qui les accompagnent qui en souffriraient.

    Et nous aussi par la même occasion, puisque nous nous priverions de l’art qui est si cher à nos cœurs.



  • chatsauvage 25 juin 2007 12:09

    Comme Mitterrrand dont ils ont tous suivi l’exemple, et qui n’a fondé le PS que pour battre de Gaulle après avoir fait partie de plusieurs gouvernements de droite ?



  • chatsauvage 25 juin 2007 11:29

    Erratum : Je parle dans mon précédent sujet de projets à 30 euros le mètre carré, il s’agit en fait de 3000 euros le mètre carré à l’achat. Toutes mes excuses.



  • chatsauvage 25 juin 2007 10:58

    Je vis à Francheville, Rhône, mairie traditionnellement socialiste, où se sont construits ces derniers temps des projets immobiliers à 30 euros le mètre carré, que pouvait-on en espérer selon vous, j’y reviendrai plus loin.

    Alors que le parti socialiste semblait se complaire dans un attentisme dee « bon aloi », observant un silence radio des plus fragrants à l’aube de la campagne présidentielle, cherchant son candidat, cherchant un projet, l’UMP de son côté soutenait déjà Nicolas Sarkzy que tout le monde connaissait au travers des actions qu’il menait au sein du gouvernement. Sa popularité, ou devrais-je dire notoriété souvenez-vous des émeutes de banlieue) était telle que beaucoup de Français croirent aujourd’hui qu’il était Premier Ministre. Son projet de société, il l’avait déjà clairement annoncé alors qu’il était au Gouvernement.

    Comment s’étonner, devant un projet déjà en place, une campagne médiatique orchestrée de façon professionnelle, que le Parti Socialiste, avec ses guerres intestines, y compris pendant la campagne Présidentielle, n’ait pas correspondu aux attentes des Français pourtant prêts par deux fois à rejeter massivement les projets de l’UMP, et que ce parti « débraillé » ait pu faire figure d’amateur face à des professionnels qui savaient ce qu’ils voulaient et montraient leur détermination à l’obtenir.

    Comment ai-je pu croire un instant que dans ma ville Sarkozy serait battu, d’ailleurs je ne l’ai pas vraiment cru, en voyant la politique de construction de la Mairie. Je me doutais bien que les électeurs qui arrivaient et achetaient de tels appartements n’allaient pas voter en masse pour Ségolène Royal, qui a pu de justesse passer au second tour. Effectivement ils ont presque plébiscité Nicolas Sarkozy (étonnant non, quand on sait ce que représente dans un budget familial la part de l’immobilier)

    Ce que je comprends moins, c’est, de la part des Français, le taux d’abstention aux législatives. Pour une population qui se disait insatisfaite, ne pas aller voter équivalait à donner un blanc-seing au vainqueur. Comment pourront-il justifier, ces mécontents de demain, le fait de n’avoir rien essayé pour mettre en place à l’Assemblée un contre-pouvoir. Comment pourront-ils justifier leurs manifestations, leurs grèves, ou peut-être pire, ceux qui ont délaissé les urnes, et qui représentent presque la moitié des électeurs. Et là il n’est plus question de Ségolène Royal, ce sont des élections où chacun décide, dans sa circonscription, de qui doit le représenter.

    Les Français méconnaîtraient-ils à ce point les Institutions ?







Palmarès