• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Chêne

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Chêne 18 mars 2009 09:53

    Intéressants ces détails mais ils ne prouvent rien.
    Pour moi, ce n’est pas parce que Mme JF a déclaré qu’elle avait vu entrer chez elle 3 personnes ensemble que ces 3 personnes étaient ensemble une heure avant, et sa déclaration, du moins telle qu’elle est rapportée n’est pas la moindre accusation de qui que ce soit.
    Quand au deuxième détail (1) elle ne sait pas : c’est français, ça veut dire qu’elle ne sait pas et (2) je n’ai rien a déclarer, ça me semble aussi français, ça veut probablement dire qu’elle n’a rien à déclarer.
    Voilà au moins des détails dont on mesure l’importance

    Chêne

    PS : je ne suis ni juriste et encore moins Corse, sauf que je suis français, comme les Corses, et que je trouve que ceux qui clament que tous les Corses (ou au moins une grande proportion d’entre-eux) sont maffieux ont un comportement au moins aussi critiquable (ou condamnable) que les racistes ou antisémites.

    UMP (ça veut dire Un Mot de Plus, pour éviter d’être trop porté à gauche avec un PS) : je ne sais, pas plus que vous, ni que Roseau d’ailleurs, si YC est innocent ou coupable, tout ce que je comprends, c’est que rien ne le prouve coupable (et que les soit-disantes présomptions ou convictions sont d’une maigreur infinie) 


  • Chêne 17 mars 2009 12:41

    Bravo Roseau !
    Mais que n’es-tu avocat ? Car aucun juge, aucun juré, aucun adversaire ne pourrait répondre à un tel étalage aussi clair d’éléments factuels.
    Quel dommage que tes articles ne soient pas repris dans les médias de désinformation nationale.

    Un petit bémol, sur ton 3è paragraphe : je ne sais pas si tout innocente YC, mais ce dont je suis certain c’est que rien ne prouve qu’il ait un tant soit peu participé au crime. Et donc, bien d’accord, il est présumé innocent, et il le reste. Et au bout du compte, dans tout procès équitable, respectueux des droits de l’homme dont la France ose encore se targuer d’être à l’origine, le non-lieu aurait du s’imposer (et des dommages et intérêts lui être versés).

    Mais dans ce pays, peut-on encore parler de "liberté", quand un présumé innocent dont la culpabilité n’a pas l’ombre d’une preuve est en prison à vie ? Peut-on parler d’"égalité" quand un présumé innocent dont la culpabilité n’a pas l’ombre d’une preuve est en prison alors que tout autre eut-été libéré ? Peut-on même parler de "fraternité" quand le seul reproche qu’on fait à un présumé innocent dont la culpabilité n’a pas l’ombre d’une preuve est d’avoir des "frères" Corses ?

    Alors, France, efface les mots qui ornent tes mairies et dont tu n’es pas digne.

     


  • Chêne 12 mars 2009 19:13

    Tonton Archibald,

    Le procès Colonna n’est pas une affaire Corse mais une affaire tout simplement française et si un berger du Larzac était condamné sans preuve j’espère qu’on réagirait de même. Si en appel, on lui refusait les moyens de démontrer les inconsistances de l’accusation (reconstitution, qui, au demeurant, pourrait ne pas lui être favorable) je comprendrai (même si il n’est pas Corse) qu’il réagisse face à un tel déni de Justice en se retirant.

    Et pourquoi connaitrait-il le coupable ? Et même en France métropolitaine votre belle invite à la délation que vous menacez de délit de recel ne me semble pas morale, surtout quand on constate que certains dénoncent (à tort ou à raison) puis se rétractent (à raison ou à tort)

    Vos propos anti-Corse sont de nature à attiser une forme de haine "raciale" qui est tout à fait condamnable selon le droit (et la morale) français métropolitain.


  • Chêne 12 mars 2009 17:54

    Cher Castor,

    Voilà un bon souvenir : c’est sur les albums du Père Castor que j’ai appris à lire quand j’étais tout petit.
    Mais comme vous êtes Castor, sachez qu’il y a aussi des glands au bout des queues (et pas seulement sous les chênes).

    Certes ce serait super que Roseau au tout autre journaliste d’investigation apporte la preuve de l’innocence d’YC, mais pour moi, ce n’était pas le débat, il eut fallut seulement apporter la preuve de sa culpabilté.

    Les intimes convictions de Roseau ont autant de valeur (mais moins de poids) que les intimes convictions des juges et autres parties civiles. Sauf que, tout en étant strict, rigoureux, et même peut-être un peu facho (je suis socialiste de droite), j’estime que le doute (et surtout le doute à ce point là) doit bénéficier au prévenu.

    En tout cas, j’apprécie les expressions dosées et équilibrées, même si elles s’opposent à moins pont de vue, plutôt que certains commentaires dont les excès élimine toute crédibilité. 


  • Chêne 12 mars 2009 14:30

    Série d’articles honnêtes, passionnants, documentés... bien entendu un peu contreversés... Par qui ? Pourquoi ? Une Justice qui condamne sans variment la moindre preuve, des suspicions, des dénonciations, des témoignages flous et sur lesquels les témoins reviennent, une enquête (parlons-en)...
    Je suis désolé pour le Préfet (la victime, elle est décédée et ne reviendra pas), je serai aussi désolé pour l’épouse de la victime si elle n’affichait pas autant de certitudes, elle aussi sans preuves en accusant sans savoir.

    YC est-il innocent ? Peut-être, peut-être pas, il le clâme mais lui, au moins il connait sa vérité. Mais en fait, il est innocent, je présume, tant qu’on n’aura pas prouvé qu’il est coupable.

    Ses parents auraient fait des excuses à la famille Erignac ? Et alors, ça ne prouve rien, ils n’étaient pas là le soir du crime. Il s’est planqué, en cavale ? Et alors, quand on est berger et qu’on n’a pas forcément confiance dans la Police ou la Justice ; il n’y a pas besoin d’être Corse (ni berger) pour ça : il y a des aussi des cadres et des ouvriers continentaux qui ont de bonnes raisons de critiquer Police ou Justice, même si souvent la Police fait bien son travail et la Justice aussi.

    Toujours est-il qu’il semble clair que Colonna n’a pas droit à un procès équitable, surtout quand le 1er flic de France de l’époque avait déclaré avant le procès "on a arrêté le coupable".

    Signé Chêne :

    (vieil arbre sage qui peut être cassant mais qui ne plie pas. De mon temps, quand j’étais encore vert, c’est sous moi qu’on rendait la Justice)







Palmarès