• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

chplonk

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • chplonk 3 décembre 2007 20:31

    juste une remarque : les jeux de pouvoir c’est quand on a du pouvoir, là heu il n’y a pas grand chose à jouer.

    On peut critiquer « la main basse » sur l’extrème droite, de Sarkozy, mais il faut quand mème reconnaitre qu’il a su satisfaire une partie de l’électorat qui n’était que méprisée, et ce sans céder sur les principes républicains, et en prétant à l’Islam une attention plus grande qu’il n’en a jamais eu en France.

    Le centre postiche de l’UMP droitière ? La composition du gouvernement n’a pas eu l’air d’enthousiasmer les foules à droite.


  • chplonk 3 décembre 2007 20:13

    Merci de ce témoignage ; on y constate ce que disent tous ceux qui ont tenté de s’engager derriere BAYROU : il n’écoute pas, se croit au dessus des autres.

    Le potentiel du centre, de l’extrème centre est énorme dans ce pays, où de nombreuses personnes de bonne volonté pensent qu’on doit réformer le pays, tambour battant, réduire les deficits et la dette drastiquement.

    Si tout le monde tape dessus c’est pour une raison trés simple : il nous a fait assez de mal comme ça, qu’il laisse la place. Il a maintes fois prouvé son manque de poigne. Mais il s’accroche comme un bébé au sein de sa mère. La politique ce n’est pas une histoire de gentils fonctionnaires. Bayrou n’a pas choisi entre Royal et Sarkozy, sauf Sarkozy. TOUT FAUX - il aurait du éliminer Royal au 1er tour, pour avoir une chance contre Sarkozy. Mais ça n’aurait pas été digne de lui surement. Bref il a la main faible, Et le sait au fond, donc il a besoin de structures rigides pour tenir son parti Mou de Mou.

    Par contre le Parti radical de Borloo...


  • chplonk 26 novembre 2007 13:18

    Hum oui oui on a perdu d’avance alors il faut accepter le joug de l’opresseur - collaborons en attendant...

    Nan il a raison c’est un combat d’arriere garde capitaliste, les profits générés par la survie un peu plus longue de ces systèmes, le delta sur la descente sous terre de l’industrie du disque et du cinéma, est suffisant pour justifier de se faire l’avocat du diable. En vrai ils sont aussi morts que les rémouleurs de rue, et le savent. Juste ils veulent profiter encore un peu, presser la derniere goutte.

    Là où je suis mort de rire c’est qu’ils disent « LA création » : Sheila et Ringo ? parce que « La » création de l’industrie du disque c’est de cet ordre là. Claydermann et tutti quanti qui remplace les chants populaires du coin. C’est exactement comme pour le reste - le supermarché plutot que le faire soi mème.


  • chplonk 26 novembre 2007 13:06

    Je vais le simplifier : on n’a pas le droit de capitaliser sur ce qui est à tout le monde. La copie est le mode de transmission de la culture.

    Que dit-on à un peintre débutant : va au musée copier les maitres ; un écrivain est d’abord un lecteur ; un musicien ? un cinéaste ?

    Leur logique, leur idéologie pour le coup, mènerait poussée au bout à interdire de siffler un air de Chamfort dans la rue (enfin pour peu qu’on en ait envie, pour ma part je n’écoute plus Leforestier depuis qu’il ne veut plus laisser « ceuillir cette fleur sauvage » aux indigents).

    Ce que souhaitent faire ces gens est aussi grave que l’incendie d’Alexandrie. Ils veulent tuer notre poules aux oeufs d’or, le partage culturel, pour manger aujourd’hui, tels des vieillards déments : « ma cassette, on m’a volé ma cassette ». Ce qui rend les choses compliquées apparement c’est qu’on s’est laissé faire avant. MAIS Le progrès et le libéralisme c’est ça : une idée en remplace une ancienne, La charrue remplace la binette... Le conservatisme capitaliste c’est ce qu’ils font, aprés l’avoir fait pour tant d’industries. La valeur travail, à la binette plutot qu’à la charrue, jusqu’à ce que le roi touche sur les charrues.

    La liberté de penser mène à détruire des conceptions anciennes : la propriété intellectelle c’est le VOL _._ La liberté se prend mais ne se donne pas.


  • chplonk 26 novembre 2007 12:38

    Cavada a perdu les élections présidentielles aussi : aprés tout il était dans le carré d’as de Bayrou. Et là il change de camp, dans un éclair de lucidité pour suivre une candidate qui n’est vraiment pas bonne.

    Sans doute sera-t-il élu de l’opposition, ce qui vaut mieux que rien. Mais souhaitons tous en coeur que Panafieu ne soit pas maire de Paris.

    Le cas du modem et de Bayrou est différent : les miettes des ruines de l’UDF vont enfin être dispersées ; tant mieux car ce parti n’a rien gagné, c’était donc un mauvais parti dans lequel des gens de talent perdaient leurs temps. Bayrou est resté le maitre d’une maison vide : youpi.

    Le modem

    1/ le nom est vraiment stupide, mou de mou, il évoque une technologie obsolète et énervante pour ceux qui la connaissent.

    2/ il faut tuer le père enfin plutot l’achever. Un type qui se fait larguer, trahir selon le coté où on se place, aussi souvent c’est forcément qu’il s’y prend comme un manche. En tout cas il ne s’y connait pas en bonshommes, c’est clair. Comme quoi on peut etre un brave homme et un politicien calamiteux.

    3/ S’allier avec le PS aurait pu etre une stratégie pour battre Sarkozy, puis détruire le PS abréger ses souffrances, pour les « électeurs » Modem. Pas pour Bayrou. Maintenant il faut obliger les Gros du PS, et d’ailleurs, à se déterminer sur des points de dissension. Avec le PS actuel pas de survie pour le centre gauche où pourtant il y a des points de rassemblement forts, mais il faut oser le dire. On ne peut pas être copains avec l’extrème gauche et se prétendre démocrate (trotski=staline , che guevara=castro, Mao=khmers rouges, Marchais=Brejnev, la seule différence c’est qu’ils ont perdu).

    L’idée nationale est une transition il faut la dépasser ; Paris est un cancer qui s’étend de plus en plus loin dans les campagnes françaises. Il faut exporter les administrations. Encore plus.

    Bon vous m’aurez compris, l’extrème centre ne se murmure pas à l’oreille des chevaux il se clame à des grognards affamés de victoire. Et l’ennemi n’est pas Sarkozy (trop fort) c’est le PS. Delenda est socialo. C’est rigolo, j’y crois pas une seconde. smiley

    Allez Cavada.







Palmarès