• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

chris

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 22/07/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 1 10
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • chris 22 février 2008 10:19

    Quand une de mes amies est partie pour la Martinique, parmi les affaires personnelles qu’elle nous a confiées ,il y avait le"Mémorial des enfants juifs déportés de France" de Serge Klarsfeld.Véritable Bible de plus de 1500 pages recensant avec photos et courtes biographies le destin tragique de 11000 enfants. L’idée m’est venue de montrer ce livre aux enfants de cm2 que j’avais alors.Or le fait est que je n’ai jamais eu le courage de le leur amener ..Ceci pour deux raisons.La première était la peur de choquer certains des enfants.J’appréhendais de parler de la mort, de la souffrance d’enfants de leur age. Je craignais de ne pas employer les mots justes , de ne pouvoir faire face à leurs émotions . La deuxième raison ,peut etre plus forte, était celle de faire partager la souffrancce, le deuil de la communauté juive à des enfants principalement maghrébins.Je m’inquiétais de la réaction de certaines familles à fleur de peau sur les questions d’identités et de mémoires.Mettre l’accent sur les juifs c’était m’engager avec les élèves sur un débat actuel au relent antisemite, au vu de leur position sur l’état d’Israel .Je pensais que ce débat m’engagerait trop loin conceptuellement avec des enfants si jeunes et prompt à des amalgames surement nourris et entretenus dans certaines familles.
    Enfin , il m’aurait était plus facile de présenter ce livre si j’avais eu l’équivalent concernant l’extermination des Tziganes, d’autant plus que quelques élèves appartiennent à la communauté gitane.
    Les paroles de Sarkozy ont le mérite d’ouvrir une réflexion avec la volonté de déboucher sur des actes. Il est certain qu’aujourd’hui je me sens plus autorisé que hier d’amener ce livre en classe. Cependant j’attendrai encore car je n’ai toujours pas l’impresssion de maitriser les conséquencs d’un tel geste

LES THEMES DE L'AUTEUR

Médias Citoyenneté






Palmarès