• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Christian Labrune

Christian Labrune

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 06/02/2012
  • Modérateur depuis le 31/07/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 10 5471 515
1 mois 0 189 0
5 jours 0 26 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 559 203 356
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Christian Labrune Christian Labrune 29 mars 18:53

    à l’auteur,
    Il m’arrive, depuis quelques jours, de me prendre pour un autre, le temps d’écrire une petite intervention et, sous l’identité d’emprunt d’un Frère musulman, d’écrire des horreurs.

    En tant que Frère musulman, qu’est-ce que je pourrais bien penser de votre article ?

    Eh bien, que vous n’avez pas compris grand chose à l’islam radical et à ses ambitions, faute d’avoir jamais rien lu de nos grands théoriciens que sont Hassan al-Banna et surtout Sayied Qotb dont les objectifs un peu vulgarisés seront tombés dans bien des oreilles en France depuis que les paraboles pointées vers Al-Jazeera distillent les prêches de Youssef al Qaradâwî et de quelques autres.

    Si vous saviez ce que nous souhaitons, vous seriez islamophobe au dernier degré. Nous ne voulons rien moins, comme nos Frères chiites itaniens, que la destruction radicale d’un Occident corrompu dont les moeurs sont pires que celles des sociétés qui précédèrent l’islam. Nous appelons Jahiliya cet état de pourriture morale. C’est au nom de cette lutte contre la Jahiliya que nos Frères ont fait sauter les grands bouddhas de Bamiyan, les mausolées de Tombouctou, les ruines de Palmyre et de Ninive. Rien de ce qui rappelle un état du monde antérieur à l’islam ne devra subsister.

    La seule erreur des Jihadistes de l’Etat coranique à Raqqa aura été de vouloir aller trop vite. Qui trop embrasse mal étreint, dit la sagesse des nations, et en réalisant d’une manière intempestive la renaissance d’un Califat, ils ont suscité une hostilité générale qu’ils sont en train de payer très cher.

    Notre stratégie à nous, Frères musulmans, c’est surtout de nous faire des amis parmi ceux que nous souhaitons détruire. Nous les détruirons aussi, bien entendu, ces « amis », mais d’ici-là, ils peuvent nous être fort utiles. Nous avons en France, partout, des gens qui parlent en notre faveur, tels Edwy Plenel, Alain Gresh, Pascal Boniface, et tant d’autres, y compris sur AgoraVox, qui nous aplanissent le chemin vers cette prise en main, dans un premier temps, des territoires qu’on dit « perdus » -mais pas pour nous ! Les banlieues, déjà, nous sont soumises. Nous noyautons les associations, nous obligeons les édiles les plus récalcitrants à collaborer, ne serait-ce que par lassitude et pour avoir un semblant de paix.(*)

    Nous comptons beaucoup sur l’islamo-gauchisme. Ces crétins, depuis qu’il n’y a plus de prolétariat industriel organisé sur lequel ils pourraient s’appuyer, croient que nous sommes les derniers « damnés de la terre » et comptent se servir de nous comme d’une grande masse de manoeuvre pour réaliser leurs objectifs révolutionnaires. Ils seront bien entendu les dindons de la farce. Ils pensent nous utiliser, mais ils ne sont que nos idiots utiles à ratatiner quand ce sera devenu nécessaire.

    Allah akbar !

    (*) Je ris beaucoup en ce moment (mais seulement quand je suis Frère musulman !) en lisant « Une France soumise », recueils de témoignages sur les banlieues publié par Bensoussan  : Ca marche comme sur des roulettes, dans les banlieues !


  • Christian Labrune Christian Labrune 29 mars 18:09

    On peut penser que la réaction des journaux et des hommes politiques (restés étrangement muets) aurait été différente si James Jackson avait été un musulman tuant d’autres Américains.

    à l’auteur,
    L’islamophobie est le mal de notre temps. Or, comme l’avait bien fait remarquer notre Président de notre République après Charlie Hebdo : cela n’avait rien à voir avec l’islam. Il n’y aura donc jamais eu en France, à proprement parler, de terrorisme islamique. La récente agression à Orly était le fait d’un déséquilibré, vous avez raison de le souligner - quand je pense que la policière a fait exprès de tomber au sol pour que son collègue puisse plus aisément mettre en joue le pauvre homme, et le descendre  ! Quant aux moeurs du camionneur de Nice, elles étaient fort éloignées de celles des musulmans qu’obsèdent les lois de la charia touchant au halal et au haram. On l’aura quand même massacré aussi, sans sommations et sans pitié, simplement pour avoir emprunté une voie de circulation interdite à cause d’un feu d’artifice. Quelle horreur !

    Les autochtones massacrent à l’envi leurs concitoyens, bien plus que ne songeraient à le faire les immigrés, vous avez raison de le souligner, et je ne vous demanderai même pas de vous expliquer là-dessus : on sait qu’il n’y a pour ainsi dire pas d’immigrés musulmans dans les prisons françaises. Les principaux problèmes qu’on y rencontre sont liés à des aumôniers catholiques très intégristes qui induisent les jeunes Français à se radicaliser. Qu’ils massacrent ensuite au nom de Jésus-Christ, comment pourrait-on s’en étonner ?

    Il serait grand temps qu’on légifère enfin sur cette question, et qu’on autorise les musulmans en France à tuer autant que le font les Français en France et les Américains en Amérique. Bien évidemment, il ne peut pas être question de délivrer un « permis de tuer », ce serait un encouragement au crime et cela ne serait pas souhaitable. Mais il faudrait faire admettre, comme pour la prostitution autrefois, un principe de tolérance. En deçà d’un certain quota qui resterait à définir, on ferait interdiction à la presse d’évoquer des événements somme toute assez banals comme le furent ceux de Toulouse, de Charlie Hebdo ou du Bataclan. Moins de 250 Français refroidis en trois ans, qu’est-ce que c’est sur une population de soixante millions d’habitants ?
    En tout cas, ce n’est visiblement pas suffisant pour vous émouvoir. A quel niveau faudrait-il poser la ligne rouge à ne pas franchir ? Vous avez probablement des compétences juridiques que je n’ai pas, et j’espère que vous pourrez nous faire là-dessus quelque proposition précise.


  • Christian Labrune Christian Labrune 29 mars 17:39

    Ces comparaisons n’ont pas pour but de justifier quoi que ce soit,

    à l’auteur,

    Ah bon ! Vous faites bien de le dire, parce qu’on aurait quand même pu le supposer.
    Mais si vous le dites, ça doit être vrai. Qui, de toute façon, dans un pays où 238 citoyens viennent de laisser leur peau dans des attentats jihadistes (et je n’ai pas en tête le nombre des blessés graves), pourrait vouloir « justifier » ça ?
    Au fond, il était très inutile que vous apportiez cette précision : on vous faisait confiance. Mais je demande maintenant pourquoi vous avez bien pu éprouver le besoin d’écrire ça. Est-ce que vous nous prendriez pour des idiots dépourvus du plus élémentaire bon sens ?
     


  • Christian Labrune Christian Labrune 29 mars 17:17

    le projet américano sioniste

    @eau-du-robinet

    L’eau du robinet antisioniste est aussi pourrie que le Hamas et l’Autorité palestinienne réunis.
    Tout ce qu’on peut demander aux antisionistes, ces collabos du totalitarisme islamique le plus abject, c’est d’aller au plus vite se faire foutre à Gaza ou à Raqqa, et d’y rester jusqu’à une fin des haricots du jjihad qui ne devrait désormais plus trop tarder.


  • Christian Labrune Christian Labrune 29 mars 02:12

    Dès qu’il y a de l’anti-Macron, il y a du FN.

    @Taverne

    Et je dirai plus : il y a de l’islamophobie. En tant que Frère musulman (je cesserai de l’être quand j’aurai cliqué sur « envoi », mais pour l’instant, je veux l’être résolument), je vois très bien que M. Macron, comme M. Hollande, nous laissera la bride sur le cou dans les territoires dit « perdus » que j’appellerais plutôt, moi, des territoires « occupés » où il serait très urgent d’éliminer au plus vite tant de faces de craie qui s’y incrustent encore au mépris des exigences de la charia.

    Quand M. Erdogan (mon Frère) s’est récemment élevé contre un nazisme qui persécute en Hollande comme en Allemagne les malheureux Turcs, Monsieur Hollande aura été le seul, au nom d’une très nécessaire solidarité européenne si souvent rappelée, à accepter la venue dans une ville de l’Est d’un ministre Turc désireux d’y faire bien innocemment l’éloge de la grande démocratie turque. M. Macron, à n’en pas douter, sera très soucieux lui aussi de ne pas jeter de l’huile sur le feu et de nous donner satisfaction aussi souvent que cela sera nécessaire. Il saura prendre les mesures qui nous permettront de faire doucement de la France une terre d’islam. L’entreprise serait probablement plus facile encore avec M. Melenchon ou M. Hamon, qui sont depuis longtemps acquis à notre cause, mais les Céfrans risqueraient assez rapidement de se méfier, de ruer dans les brancards. Or, il convient de ne pas les réveiller avant l’heure.

    L’état coranique, c’était très bien, c’était vraiment le pur islam que je souhaite, mais ces jihadistes ont voulu aller trop vite en besogne, et on voit bien maintenant le résultat : ils sont foutus. Ce que nous souhaitons, nous autres Frères musulmans, c’est de pouvoir changer les choses insensiblement. Pour pratiquer de grosses amputations, si on n’a pas un puissant anesthésiant, c’est aussi pénible pour le praticien que pour le patient. Monsieur Macron est donc, très exactement, le chloroforme qu’il nous faut.
    Allah akbar !



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Un dieu farceur




Palmarès