• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Christophe Andreani

Christophe Andreani

Ingénieur en informatique. Passionné de nouvelles technologies (programmation, images 3D, robotique), il s’intéresse aussi à l’écriture de chansons (ateliers d’Allain Leprest et de Claude Lemesle) et à la photographie. Un patchwork technico-littéraire où les mathématiques côtoient la sémantique. Il est l’auteur des jeux vidéos Karaté (sur Oric), Turbo GT et Bubble Ghost (sur Atari ST) publiés à la fin du vingtième siècle. Il a co-écrit les textes de l’album de chansons pop de Fred Perriot qui sort au printemps 2008.

Tableau de bord

  • Premier article le 22/02/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 3 94
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Christophe Andreani Christophe Andreani 13 octobre 2009 14:43

    Il y avait un cinéma à Beaugrenelle, avant qu’il ne soit rasé par les travaux... Quelqu’un sait si après les travaux, il y aura à nouveau un cinéma ?
    Depuis que le Kinopanorama a été remplacé par une salle de sport et que le Grand Pavois a expiré, il reste de moins en moins de cinéma dans le 15e arrondissement !..



  • Christophe Andreani Christophe Andreani 23 février 2008 01:11

    Pour répondre à Méric de Saint-Cyr, je regrette que vous parliez de "désinformation" au sujet de cet article. Ce n’était pas mon intention, je me suis sans doute mal exprimé. Je vais essayer de vous répondre point par point :

     

    Mon article est juste l’aboutissement d’un constat que je fais tous les jours, principalement au bureau, où une grande majorité de mes collègues se plaignent régulièrement de la lenteur de réaction de leurs ordinateurs (des PC sous Windows). Ca peut être un clic de souris qui demande 5 secondes pour être pris en compte, un fichier .PDF qui s’ouvre au bout de 15 secondes, etc.
    L’idée était de faire passer le message suivant : "Ras-le-bol des machines qui sont lentes à réagir !" pour faire prendre conscience aux constructeurs (dans la mesure de la portée de cet article smiley qu’il est énervant qu’un cerveau humain doive attendre que le micro-processeur (bien plus rapide en théorie) veuille bien lui répondre pour exécuter des tâches basiques.

     

    Je n’ai aucunement voulu comparer les appareils bas de gamme et haut de gamme. D’ailleurs mon exemple du magnétophone (et non pas du magnétoscope !) est tout aussi valable avec un appareil bas de gamme de l’époque : Un magnétophone "bas de gamme" d’il y a 20 ans réagira toujours plus vite qu’un lecteur DVD "haut de gamme" d’aujourd’hui. Bien sûr, je ne mentionne pas ici l’éventail des fonctionnalités, évidemment plus étendue pour le DVD. Je m’en tiens uniquement à la réactivité d’un appareil quelque soit sa fonction. Pour le DVD, Il y a bien sûr des contraintes mécaniques (démarrer le disque entre autres) et budgétaires mais, ce que je constate, c’est que très peu de fabricants de produits électroniques communiquent sur la réactivité de leurs produits et pourtant c’est, à mes yeux, un critère de confort primordial.
    Pour relativiser la valeur de votre argument "appareil haut de gamme", on peut constater en lisant les bancs d’essais "professionnels", que les appareils très haut de gamme (par exemple les smartphones) ont, pour certains, comme principal défaut une interface très lente, défaut que n’aura pas un téléphone bas de gamme.

     

    Mon article n’est pas un banc d’essai. J’expose une tendance que je crois sensible de par mes constatations sur le terrain et après avoir écouté de nombreuses remarques autour de moi. Un de mes amis se plaignait récemment du temps qu’il faut pour voir la première image d’un film DVD à partir du moment où on a inséré le disque dans le lecteur en comparaison du même film lancé sur une K7 video. Chacun s’y reconnaîtra ou pas...

     

    Je ne veux pas vous faire croire qu’un ordinateur à 2GHz est plus lent qu’un vieux coucou à 8MHz smiley
    Mais je voulais vous faire partager la constatation que j’ai l’impression d’attendre davantage aujourd’hui devant mon PC sous Windows pour un ordre simple que devant mon ATARI ST des années 80 qui fonctionnait sous GEM... Le rapport "puissance du processeur/temps de réaction" me parait nettement à l’avantage des anciennes machines.

     

    Je visite souvent les sites de benchmark mais ils ne traitent pas, ou peu de ce problème. Ils vont tester les
    performances de tel ou tel logiciel, mais je ne connais pas de site qui compare, par exemple, la dégradation de la vitesse de réaction des systèmes d’exploitation avec le temps...

     

    N’est-il pas paradoxal d’entendre assez souvent (pour ma part en tout cas) des utilisateurs se plaindre de la lenteur de réaction de leur ordinateur quand la définition donnée par le CNRTL (http://www.cnrtl.fr) souligne leur vitesse de calcul :
    "ORDINATEUR : Machine algorithmique composée d’un assemblage de matériels correspondant à des fonctions spécifiques, capable de recevoir de l’information, dotée de mémoires à grande capacité et de moyens de traitement à grande vitesse, pouvant restituer tout ou partie des éléments traités, ayant la possibilité de résoudre des problèmes mathématiques et logiques complexes, et nécessitant pour son fonctionnement la mise en oeuvre et l’exploitation automatique d’un ensemble de programmes enregistrés." ?
     

     



  • Christophe Andreani Christophe Andreani 23 février 2008 01:09

    Pour répondre à Méric de Saint-Cyr, je regrette que vous parliez de "désinformation" au sujet de cet article. Ce n’était pas mon intention, je me suis sans doute mal exprimé. Je vais essayer de vous répondre point par point :

    Mon article est juste l’aboutissement d’un constat que je fais tous les jours, principalement au bureau, où une grande majorité de mes collègues se plaignent régulièrement de la lenteur de réaction de leurs ordinateurs (des PC sous Windows). Ca peut être un clic de souris qui demande 5 secondes pour être pris en compte, un fichier .PDF qui s’ouvre au bout de 15 secondes, etc.
    L’idée était de faire passer le message suivant : "Ras-le-bol des machines qui sont lentes à réagir !" pour faire prendre conscience aux constructeurs (dans la mesure de la portée de cet article smiley qu’il est énervant qu’un cerveau humain doive attendre que le micro-processeur (bien plus rapide en théorie) veuille bien lui répondre pour exécuter des tâches basiques.

    Je n’ai aucunement voulu comparer les appareils bas de gamme et haut de gamme. D’ailleurs mon exemple du magnétophone (et non pas du magnétoscope !) est tout aussi valable avec un appareil bas de gamme de l’époque : Un magnétophone "bas de gamme" d’il y a 20 ans réagira toujours plus vite qu’un lecteur DVD "haut de gamme" d’aujourd’hui. Bien sûr, je ne mentionne pas ici l’éventail des fonctionnalités, évidemment plus étendue pour le DVD. Je m’en tiens uniquement à la réactivité d’un appareil quelque soit sa fonction. Pour le DVD, Il y a bien sûr des contraintes mécaniques (démarrer le disque entre autres) et budgétaires mais, ce que je constate, c’est que très peu de fabricants de produits électroniques communiquent sur la réactivité de leurs produits et pourtant c’est, à mes yeux, un critère de confort primordial.
    Pour relativiser la valeur de votre argument "appareil haut de gamme", on peut constater en lisant les bancs d’essais "professionnels", que les appareils très haut de gamme (par exemple les smartphones) ont, pour certains, comme principal défaut une interface très lente, défaut que n’aura pas un téléphone bas de gamme.

    Mon article n’est pas un banc d’essai. J’expose une tendance que je crois sensible de par mes constatations sur le terrain et après avoir écouté de nombreuses remarques autour de moi. Un de mes amis se plaignait récemment du temps qu’il faut pour voir la première image d’un film DVD à partir du moment où on a inséré le disque dans le lecteur en comparaison du même film lancé sur une K7 video. Chacun s’y reconnaîtra ou pas...

    Je ne veux pas vous faire croire qu’un ordinateur à 2GHz est plus lent qu’un vieux coucou à 8MHz smiley
    Mais je voulais vous faire partager la constatation que j’ai l’impression d’attendre davantage aujourd’hui devant mon PC sous Windows pour un ordre simple que devant mon ATARI ST des années 80 qui fonctionnait sous GEM... Le rapport "puissance du processeur/temps de réaction" me parait nettement à l’avantage des anciennes machines.

    Je visite souvent les sites de benchmark mais ils ne traitent pas, ou peu de ce problème. Ils vont tester les
    performances de tel ou tel logiciel, mais je ne connais pas de site qui compare, par exemple, la dégradation de la vitesse de réaction des systèmes d’exploitation avec le temps...

    N’est-il pas paradoxal d’entendre assez souvent (pour ma part en tout cas) des utilisateurs se plaindre de la lenteur de réaction de leur ordinateur quand la définition donnée par le CNRTL (http://www.cnrtl.fr) souligne leur vitesse de calcul :
    "ORDINATEUR : Machine algorithmique composée d’un assemblage de matériels correspondant à des fonctions spécifiques, capable de recevoir de l’information, dotée de mémoires à grande capacité et de moyens de traitement à grande vitesse, pouvant restituer tout ou partie des éléments traités, ayant la possibilité de résoudre des problèmes mathématiques et logiques complexes, et nécessitant pour son fonctionnement la mise en oeuvre et l’exploitation automatique d’un ensemble de programmes enregistrés." ?
     







Palmarès