• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Claire M3T

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Claire M3T 12 juillet 2010 12:40

    Bayrou avait raison ? Oui et alors ? C’est facile d’avoir raison sur ce sujet ? C’est plutôt le contraire qui est étonnant ? Pourquoi les journalistes les parlementaires les umpistes les républicains ... tout le monde ne se comporte-t-il pas en regard de cette analyse évidente ?

    De plus, Bayrou est mal venu avec ses critiques car elles s’appliquent toutes à lui-même ! C’est du fait de ses abus de pouvoir que le modem a été saccagé !

    Alors que cessent les paroles ! Qu’entrent les actes raccords avec celles-ci et on pourra commencer à s’intéresser à ces Messieurs Bayrou Woerth ou Sarkozy ... comme digne de parler ou de décider en notre nom !



  • Claire M3T 2 juin 2010 10:54

    @ Frédéric LN,

    Notre dialogue se construit au rythme de l’enterrement : celui d’un beau projet qui se voulait démocrate !

    Aujourd’hui tout est dit ! Et a posteriori vous faites partie de ceux qui si ils ont favorisé le débat n’ont pas su en faire un outil de dépassement ! ... de dépassement des idées reçues et de créativité. Et donc vous avez censuré ; vous m’avez censuré car ce que j’avais à dire vous ne pouviez l’entendre... et surtout vous ne vouliez pas que d’autres l’entendent ! C’est pourquoi votre conscient même n’en a aucun souvenir.

    Le mouvement démocrate aurait dû être avant tout lieu de vérité et d’invention « d’une politique autrement » qui ne se satisfaisait pas de poncifs ou de belles paroles sans lendemain.

    Ce qui est important de comprendre maintenant c’est que les militants du mouvement démocrates (comme tous les militants ?) se sont soumis à un « leader » alors que concrètement les actes de ce dernier, TOUS ses actes furent contraire à ses paroles. Paroles qui pourtant vous avaient amené vers lui.

    Alors la question devient aujourd’hui ? Pourquoi des gens éduqués, sensés être vigilants, se font-ils prendre dans ces dynamiques de pouvoir et de groupe mortifères ? Pourquoi n’avons-nous pas ensemble réussi à obligé l’homme Bayrou (qui n’est qu’un être comme vous et moi) a servir le beau projet pour lequel il disait œuvrer, le contraindre à respecter ses paroles ? Pourquoi l’avez-vous soutenu alors qu’il mentait alors qu’aucune parole ne se faisait acte ? Vous supporteriez ça d’un de vos amis d’un de vos collègues ? Peut-on faire confiance à un monsieur aussi peu respectueux de sa parole ? Pourquoi l’avez-vous laissé se noyer dans son égo monstrueux ? Pourquoi nos sociétés ne produisent que des leaders au egos monstrueux, qui sont loin d’être les meilleurs serviteurs de l’intérêt général ?`

    Croyez-vous faire avancer la démocratie ainsi ?

    Claire M3T



  • Claire M3T 5 juillet 2008 17:33

    Je dois signaler que "OG et son copain Frédéric LN", administrateur du site dont ils parlent, ont censuré (sur des prétextes fallacieux) tous mes messages de réflexion sur les évènements dont ils parlent, et qui seraient soi-disant au déshonneur de l’auteur Farid T ou d’Eric Julliard.

    Puisque vous empêchez l’expression de ceux qui ne partagent pas votre opinion, sur votre site, et qu’ainsi vous empêchez les débats donc de bien comprendre les tenants et les aboutissants des faits, votre parole, OG, n’a plus aucune valeur, ni ici ni ailleurs !



  • Claire M3T 1er juillet 2008 17:52

    Voltaire dit :
    "Un militant, ou un petit groupe de militants, ne représentent pas leur parti dans son ensemble. Dans un mouvement politique, il est normal qu’il y ait des luttes de pouvoir. Et des déçus lorsque ceux-ci ne reçoivent pas nominations, investitures etc... Nombreux sont alors ceux-ci à crier au scandale, à la manipulation."

    Ce que vous n’appréhendez pas, c’est que les militants ou adhérents du Modem, ne sont pas des militants des partis politiques classiques. La plupart de ceux qui ont rejoint Bayrou n’avaient jamais pris de cartes auparavant. Ils faisaient partie de la frange de citoyens qui, désireux d’action, ne trouvaient pas leur place dans ces partis constitués de "politiciens", que vous décrivez, comme s’il ne pouvait en être autrement : un lieu de luttes de pouvoir de recherche d’investitures, de nominations...

    C’est pour lutter contre cette façon d’envisager la politique, désuète, stérile ou vaine puisqu’elle se base sur le mensonge, la démagogie, l’intimidation...
    mais aussi nuisible à toute construction valide à long terme de notre société, et au final très dangereuse parce qu’on laisse la voie libre aux despotismes fourbes et à la plus grande des bêtises humaines, que se sont rassemblés ces citoyens actifs autour de Bayrou. 

    Et donc quand à l’arrivée, on se retrouve à comparer l’état de misère démocratique entre les partis, on voit que le chemin parcouru est quasiment nul. On ne peut que s’attrister d’un tel échec ! Tout ce ramdam pour rien !

    Avant Bayrou, je faisais partie de ces citoyens qui n’avaient plus aucune confiance en ces hommes qui nous veulent soi-disant du bien ! Eh bien après cette année de honte, je retourne à ces citoyens, renforcée dans ma foi, que la révolution (voire notre simple évolution) devra se faire sans eux...

    C’est pourquoi comme dit Chochotte, il faut que tous les militants, fassent comme les naïfs déçus du Modem,
    qui en ont marre des obsessions et des âneries de leurs chefaillons,  : il faut qu’ils sortent leurs linges sales dehors... et les pendent sur les tribunes publiques...

    Si cela se fait, de l’extrême droit à l’extrême gauche nous seront tous d’accord...
    pour ne plus accepter l’inanités de ceux qui disent nous représenter  alors qu’on sait tous qu’ils ne naviguent que pour leur pauvre petit moi ridicule. Alors peut-être les renvoyeront-ils à leurs confitures... et qu’ils se regrouperont pour réfléchir eux-mêmes à construire une démocratie digne de ce nom... Bien loin des inepties majoritaires et de ces roueries de partis dont on veut la larder !







Palmarès