• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

clali

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • clali 8 février 2008 16:55

    Je suis d’accord avec Pallas. Oui le milieu enseignant est en partie responsable de l’illettrisme. Je travaille dans une structure qui s’occupe de ce problème et lorsque l’on s’interesse au parcours on s’aperçoit que les enseignants ont leur part de responsabilité. Ne serait déjà qu’en ayant insuffisamment dénoncé l’apprentissage de la lecture par la méthode globale qui est responsable de nombre de dyslexie.

    Et non l’ascenseur social ne marche pas pour tout le monde, même si on est courageux et que l’a envie d’apprendre. Les circonstances de la vie jouent un rôle. Ce n’est pas par hasard que la réussite est surtout l’apanage des milieux sociaux favorisés. De tout façon, pour accéder aux études supérieures, il faut aussi que les parents puissent payer car quoi qu’on en dise étudier coûte cher même très cher.

    Et je pense aussi que les enseignants devraient rendre un peu plus de compte. Je suis d’accord pour qu’on les note et qu’on les paie au mérite à condition que ce ne soit pas fait par les inspecteurs d’académie car on ne peut être juge et partie.

    Et pour finir, je trouve vos réflexions sur l’orthographe de certains déplacées. De quel droit, jugez-vous ?


  • clali 8 février 2008 16:28

    Je suis d’accord avec Pallas. Oui le milieu enseignant est en partie responsable de l’illettrisme. Je travaille dans une structure qui s’occupe de ce problème et lorsque l’on s’interesse au parcours on s’aperçoit que les enseignants ont leur part de responsabilité. Ne serait déjà qu’en ayant insuffisamment dénoncé l’apprentissage de la lecture par la méthode globale qui est responsable de nombre de dyslexie.

    Et non l’ascenseur social ne marche pas pour tout le monde, même si on est courageux et que l’a envie d’apprendre. Les circonstances de la vie jouent un rôle. Ce n’est pas par hasard que la réussite est surtout l’apanage des milieux sociaux favorisés. De tout façon, pour accéder aux études supérieures, il faut aussi que les parents puissent payer car quoi qu’on en dise étudier coûte cher même très cher.

    Et je pense aussi que les enseignants devraient rendre un peu plus de compte. Je suis d’accord pour qu’on les note et qu’on les paie au mérite à condition que ce ne soit pas fait par les inspecteurs d’académie car on ne peut être juge et partie.

    Et pour finir, je trouve vos réflexions sur l’orthographe de certains déplacées. De quel droit, jugez-vous ?


  • clali 8 février 2008 15:50

    Je suis d’accord avec Paradoxe. La plupart des gens prennent fait et cause pour cet enseignant alors qu’il a complétement dérapé. Je ne veux pas d’un monde où l’on apprend à mes enfants que la violence est une réponse justifié. Partout, je vois écrit que ce gamin est un voyou. Or, il semble qu’au contraire c’est plutôt un bon élève (cité au tableau d’honneur) timide (ces camarades l’appellent Moustic, c’est pas vraiment un surnom de caïd°) Je lis pourquoi le père n’a pas réglé cela avec la hiérarchie. Je vais vous le dire parce que la hiérarchie prend toujours fait et cause pour l’enseignant quelque soit les circonstances.

    J’en ai marre de cette hégémonie des profs. Ils vivent dans un monde qui n’est plus celui d’aujourdh’ui. J’ai vu des professeurs racistes mettre au tableau des enfants timides et exigeaient de leurs camarades qu’ils se moguent. J’en ai connu qui frappaient, qui griffaient, qui ne faisaient pas cours et on ne pouvait rien dire, rien faire. Ils étaient toujours soutenus par leur hiérarchie. Pire lorsque vous essayait de défendre votre gamin, il est stigmatisé et là c’est tous les autres profs qui s’en prennent à lui.

    Je suis allée dans un collège ou la directrice interdisait aux professeurs de frapper (ce n’était pas de saison, j’ai 52 ans) Elle prônait le respect mutuel... et ça marchait du tonnerre. Les élèves avaient une confiance absolue en elle et les professeurs connaissant leurs limites s’attachaient à donner le meilleur d’eux-mêmes. Les élèves aussi connaissaient leurs limites car elle était très sévère mais juste et aimée. J’ai eu un professeur principal qui nous disait "le respect, ce n’est pas un dû, cela se mérite".J’avais cette vision là de l’école que j’ai transmise à mes enfants. Quel déception !

    J’en suis arrivée à demander à mes enfants de faire abstraction du comportement de leurs profs.

    Un exemple, le prof qui dit à ma gamine de 15 ans qui est un peu fatiguée : "arrête de baiser". On appelle cela le respect. Après cela, allez expliquer à vos enfants qu’ils doivent être respectueux. Et j’en ai des dizaines comme cela à raconter et mes amies me racontent les mêmes choses. Sans parler de celui qui ne fait plus cours parce qu’il est déprimé et résultat la moitié de la classe redouble, ou de celui qui insulte les élèves (parce que lui, il a le droit)

    Et que dire du comportement des profs en dehors de l’école ! Je les ai eu comme client... insupportables. Des gens qui se croient tout permis, qui croient tout savoir et qui méprisent les autres.

    Quand au châtiment corporel, non, mille fois non. Je serais plutôt pour que l’on fasse comme en Suède.

    J’ai lu une étude très intéressante sur les enfants frappés par leur parents, c’est édifiant plus on frappe et plus nos enfants seront eux mêmes violents ou victimes de violence. Notre monde reproduit à l’infini les mêmes erreurs. Quand à ceux qui pensent que l’on est contre la violence parce que l’on a peur de nos jeunes, ils se trompent. C’est eux qui ont peur de la jeunesse et c’est pourquoi ils souhaitent qu’on la musèle. Quand à nos dirigeants, si l’on fait de nos enfants des moutons c’est tout bon.

    Je cherche un site de soutien au père de ces élèves pour pouvoir signer une pétition, si quelqu’un en connait un merci de me le signaler

     







Palmarès



Agoravox.tv