Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Claudec

Claudec

Vieux philosophe autodidacte, franc-tireur de la pensée libre. 
Démographilantrosociologue (autoproclamé et non lucratif).
Éconologiste dénataliste. 
 
Formé par la rue, la communale, les livres, quelques enseignements et maîtres de rencontre, l'entreprise et la vie.
Entrée dans le monde du travail bien avant l'âge légal à l'époque et sorti bien après celui en vigueur de nos jours, formation permanente (dont notamment CNAM et CESTRAL) en communication, O.S.T., gestion, comptabilité, informatique, logistique, vente, marketing, organisation, sciences économiques et sociales, ...
 
Expérience acquise par l'exercice de fonctions subalternes et d'encadrement à tous les niveaux, dans des entreprises de toutes tailles relevant de divers secteurs d'activité.
 
 
Devise : Nos certitudes sont le premier indicateur de notre crédulité.

Tableau de bord

  • Premier article le 02/09/2011
  • Modérateur depuis le 02/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 47 1156 1471
1 mois 2 32 27
5 jours 0 6 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 175 127 48
1 mois 11 7 4
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Claudec (---.---.---.36) 10 août 11:24
    Claudec

    @Samson
    La mixité des réseaux est effectivement facteur d’une émulation salutaire ... sous réserve d’un minimum de rigueur dans l’enseignement et d’impartialité dans l’attribution des moyens.

    C’est pourquoi l’enseignement libre parvient à des résultats à son avantage, grâce à la motivation d’enseignants et de parents optant pour eux-mêmes comme pour leur progéniture, pour l’effort personnel plutôt que pour l’assistanat, l’idéologie.
    Ayant moi-même eu l’occasion d’enseigner (en France) je puis témoigner du laxisme avec lequel sont acquis les résultats aux examens - les seuls qui comptent aux yeux d’un académisme soumis à l’idéologie de gauche.
  • Claudec (---.---.---.36) 9 août 18:26
    Claudec

    @confiture
    Tout à fait d’accord. Au point que c’est une question que je soulève dans ce fil de discussion (cf. mon post par ailleurs).

  • Claudec (---.---.---.36) 9 août 18:24
    Claudec

    Moi-même libre-penseur et profondément agnostique - donc laïc -, j’aimerais que quelqu’un m’explique comment il est possible de se déclarer libre-penseur (qu’il s’agisse d’individus et a fortiori de structures en regroupant plusieurs) tout en se faisant les « supplétifs ralliés à des mots d’ordre venus d’ailleurs » (formule empruntée à l’auteur lui-même dans son ingénuité).

    Merci à qui voudra bien se donner la peine de m’éclairer.

    Quoi qu’il en soit, si comme le rappelle plus haut un contributeur en citant Victor Hugo :
    « l’Etat chez lui, l’Eglise chez elle ! » résume bien ce que doivent être les positions respectives de la politique et des religions (toutes), il en découle que laïcité et libre-pensée sont deux concepts bien distincts, ce que négligent la plupart des intervenants ... au détriment de la libre-pensée.
  • Claudec (---.---.---.36) 9 août 17:57
    Claudec

    @Samson
    « ...  les qualités d’enseignement des réseaux publics et libres s’équivalent ... »

    Parole de laïque contre des statistiques qui ne disent pas du tout la même chose. Taux de réussite (bidon) aux examens mis à part.
  • Claudec (---.---.---.36) 8 août 15:56
    Claudec

    « Fatalité humaine ? Le monde ne peut-il s’épanouir qu’au travers de désastres ? Le chaos serait donc la sève indispensable au développement de l’homme ? ... »

    La réponse est OUI, dès lors qu’il refuse de reconnaître pour ce qu’elle est ? sa propre condition.
    Et pour approfondit la question : http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com

    Nous vivons dans un monde où les sentiments prévalent sur les faits les plus évidents. Ainsi de la structure hautement hiérarchisée de notre société et de sa représentation pyramidale, pourtant suffisamment schématique et simple à comprendre. Arguant de cette simplicité, trop éloignée de savantes formules faites pour les esprits supérieurs, le plus grand nombre préfère la contester, voir plus radicalement la nier. Et peu se soucient de savoir s’ils agissent par un entêtement aveugle que leur dictent des croyances archaïques, que même la science est impuissante vaincre. Aux temps des connaissances scientifiques les plus avancées en tout ; quand les pires idéologies ont conduit les foules aux pires actes et à des échecs avérés, la plupart des hommes en sont encore paradoxalement à tirer des flêches en direction des nuages pour vaincre l’orage. Et leurs dirigeants de laisser faire ceux qu’ils prétendent guider, quand ils ne partagent pas leur attitude.








Palmarès