Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Claudec

Claudec

Vieux philosophe autodidacte, franc-tireur de la pensée libre.
Démographilantrosociologue non lucratif.
Ecologiste dénataliste.
 
Formé par la rue, la communale, les livres, quelques enseignements et maîtres de rencontre, l'entreprise – de la plus petite à la très grande – et la vie.
Entrée dans le monde du travail bien avant l'âge légal à l'époque et sorti bien après celui en vigueur de nos jours, formation permanente en communication, gestion, informatique, logistique, vente, marketing, organisation, sciences économiques et sociales.
Toujours aussi désireux d'apprendre.
 
Devise : Nos certitudes sont le premier indicateur de notre sottise.

Tableau de bord

  • Premier article le 02/09/2011
  • Modérateur depuis le 02/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 36 962 1240
1 mois 2 50 76
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 133 94 39
1 mois 6 4 2
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Par Claudec (---.---.---.53) 31 août 12:09
    Claudec

    Tout à fait d’accord avec vous.


    Je retiens toutefois de votre commentaire : « .... vous devez vous rappeler que toute organisation révolutionnaire pourchassée par la police et quasi clandestine est hiérarchisée et fortement militarisée. C’est l’une des conditions de survie en milieu hostile. », car il laisse entrevoir les raisons pour lesquelles notre propre société est structurée pyramidalement.

    Reste à aller au fond des choses pour identifier la (ou les) causes fondamentales de cette structuration et de ses conséquences (inégalités sociales) pour trouver des moyens plus intelligents et moins sommaires que la lutte des classes pour y remédier, dans la mesure du possible.

    De mon point de vue, LA cause est avant tout d’ordre démographique et d’ampleur planétaire, comme je l’exprime sur mon blog :
  • Par Claudec (---.---.---.53) 31 août 11:51
    Claudec

    JL (---.---.---.225) 31 août 08:17


    La sodomisation des mouches ne facilite pas le dialogue, surtout lorsque les phrases sont sorties de leur contexte.

    « vouloir mettre fin à une évolution conduisant au mieux être souhaité par le plus grand nombre est une entreprise insensée. » ... dès lors qu’il s’agit de procéder par écrasement (c’est-à-dire destruction) de la pyramide sociale.

    Il ne faut tout de même pas négliger que la construction de notre société pyramidalement structurée) a nécessité des millénaires et d’innombrables sacrifices, au nom de ce mieux être. La condition humaine générale à tout de même sensiblement évoluée depuis l’origine de notre civilisation, même si le nombre de pauvres profonds a augmenté dans une mesure inacceptable.

    Simplement, il existe peut-être d’autres voies, moins sommaires, plus intelligentes que la lutte des classes pour progresser sur le plan social. Et pour le savoir, il faut commencer par identifier l’origine fondamentale de la pauvreté et des inégalités sociales. Pour moi, cette origine est de nature structurelle quantitative davantage que qualitative.

    Pour la suite, visiter attentivement (et si possible en laissant un instant de côté ses paris pris) : http ://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com
  • Par Claudec (---.---.---.53) 31 août 11:27
    Claudec

    epicure (---.---.---.107) 30 août 22:14

    Enfin quelqu’un qui a une vision synthétique de la structure de notre société, même si, assez confusément, au travers de la goutte d’eau, du triangle, ou du losange, écrasé ou non. Encore un petit effort, la pyramide n’est pas loin. Il suffit de souligner qu’avec 1,5 milliard de pauvres profonds (c’est à dire vivant avec moins d’un € par jour et n’ayant rien à voir avec les pauvres indexés des pays avancés), il y a de quoi faire une base assez bien établie, pour une population totale de 7 à 8 milliards.

    Car n’oublions pas qu’à l’époque de la mondialisation, il faut raisonner mondialement. Lampedusa, Calais et bien d’autres endroits de moindre notoriété, prouvent que la question est bien d’ordre planétaire.

    Pour approfondir cette réaction et le concept de pyramide sociale, visiter, attentivement :

    http ://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com


  • Par Claudec (---.---.---.53) 30 août 21:50
    Claudec

    Christophe Hamelin (---.---.---.209) 30 août 13:42


    - Pour moi la question n’est pas de savoir comment nous avons vécu, mais comment nous vivons. Et il est incontestable que notre société est, aujourd’hui, structurée pyramidalement.

    - Sachant que toute civilisation est inéluctablement périssable (comme toute chose), la civilisation mène à la barbarie en cela même qu’elle est le signe de sa fin.

    - Si, comme je l’ai lu quelque part, l’intelligence est l’aptitude à franchir les limites du raisonnement sans perdre le contact avec la réalité, alors l’intelligence me paraît être autre chose que la raison.

  • Par Claudec (---.---.---.53) 30 août 21:36
    Claudec

     La question ne me paraît pas de savoir comment la société a vécu, mais comment elle vit. Et nul ne peut nier que la société humaine, aujourd’hui, est structurée pyramidalement.


    - Sachant que les civilisation sont périssables (comme tout autre chose), la civilisation mène inéluctablement à la barbarie, en ce sens que c’est le signe de sa fin. Mais il est des hommes qui agissent pour que cette échéance soit aussi tardive que possible.

    - Si comme je l’ai lu autrefois, je ne sais plus où, l’intelligence est l’aptitude à franchir les limites du raisonnement sans perdre le contact avec la réalité, alors l’intelligence va plus loin que la raison et en serait donc différente. 

Agoravox.tv