• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

clint375

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • clint375 14 mai 2007 13:22

    Sous leurs caboches creuses de cretins programmés,les adeptes de la doctrine droitiere de M Sarkozy ne realisent pas encore a quel point ils n ont ete que les dindons de cette sinistre farce electorale. On pourra toujours reconnaitre que le nouveau president a effectivement dressé le meilleur diagnostic durant cette campagne en considerant notamment le niveau d exasperation des francais a sa juste valeur. En epuisant un a un les themes les plus reactionnaires et en suscitant des pulsions affectives au detriment du logos par l application quasi scientifique de la sociologie des masses(connue depuis les annees trente),M Sarkozy a parfaitement realisé le tour de force qu il s etait imposé:debrider les esprits conservateurs en les inserant dans le cadre d une droite dite decomplexée revendiquant fierement des idees considerées il y a peu de temps encore comme retrogrades. Comme les mitterrandistes dans les annees 80 et les chiraquiens dans les annees 90,les premiers decus du futur quinquennat seront evidemment ceux qui ont porté leur favori a la presidence. En fin politique,c est a dire en homme prudent et pragmatique,M Sarkozy sait deja qu il lui sera impossible d appliquer le programme d une droite si debridée a la France ;les rapports de force et les contrepouvoirs etant incontournables,le futur chef d etat ne prendra pas le risque de paralyser le pays en jetant dans la rue des millions de manifestants.En cela il ne fera qu imiter ses illustres predecesseurs,reculant aux premieres alertes. Son discours du 6 mai a la Concorde ainsi que l ouverture probable du futur gouvernement a des ministres de gauche constituent de fait un signal tres clair destiné a refroidir les ardeurs des militants les plus convaincus,ceux que Lenine appelait au debut du siecle dernier,’les idiots utiles’.



  • clint375 14 mai 2007 11:51

    Sous leurs caboches creuses de cretins programmés,les adeptes de la doctrine droitiere de M Sarkozy ne realisent pas encore a quel point ils n ont ete que les dindons de cette sinistre farce electorale. On pourra toujours reconnaitre que le nouveau president a effectivement dressé le meilleur diagnostic durant cette campagne en considerant notamment le niveau d exasperation des francais a sa juste valeur. En epuisant un a un les themes les plus reactionnaires et en suscitant des pulsions affectives au detriment du logos par l application quasi scientifique de la sociologie des masses(connue depuis les annees trente),M Sarkozy a parfaitement realisé le tour de force qu il s etait imposé:debrider les esprits conservateurs en les inserant dans le cadre d une droite dite decomplexée revendiquant fierement des idees considerées il y a peu de temps encore comme retrogrades. Comme les mitterrandistes dans les annees 80 et les chiraquiens dans les annees 90,les premiers decus du futur quinquennat seront evidemment ceux qui ont porté leur favori a la presidence. En fin politique,c est a dire en homme prudent et pragmatique,M Sarkozy sait deja qu il lui sera impossible d appliquer le programme d une droite si debridée a la France ;les rapports de force et les contrepouvoirs etant incontournables,le futur chef d etat ne prendra pas le risque de paraliser le pays en jetant dans la rue des millions de manifestants.En cela il ne fera qu imiter ses illustres predecesseurs,reculant aux premieres alertes. Son discours du 6 mai a la Concorde ainsi que l ouverture probable du futur gouvernement a des ministres de gauche constituent de fait un signal tres clair destiné a refroidir les ardeurs des militants les plus convaincus,ceux que Lenine appelait au debut du siecle dernier,’les idiots utiles’.







Palmarès