• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

coco

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • coco 2 octobre 2009 16:46

    Si médecine du travail reste une spécialitée peu demandée à l’ECN (l’ancien internat en medecine)....ce n’est peut etre pas pour rien.

    Quelques reformes seraient necessaires...

    Un medecin du travail ne devrait jamais etre salarié de l’entreprise qui l’emploie, cela peut altérer a mon avis l’indépendance d’exercice de son art !

    Peu de patrons français investissent massivement dans la santé au travail....perte de temps...perte d’argent comme ils disent....il faut changer d’idée...
    defiscalisons tout l’argent investi dans les mesures de prévention ou de traitement des troubles PHYSIQUES et PSYCHIQUES provoqués parfois par le travail !

    Beaucoup de salariés se foutent de la santé au travail....il faut changer d’idée :

    - ceux pris en charge par leur medecin de famille ne devraient pas voir un medecin du travail (le generaliste fait deja le boulot)...par contre les generalistes devraient signaler les pathologie qu’ils relevent et qu’ils pensent dues a l’entreprise au medecin du travail.

    - ceux qui n’en ont pas ou ne sont pas suivi devrait par contre etre suivi par un medecin du travail lorsqu’une pathologie due au travail est diagnostiquée...

    Le medecin du travail ideal devrait etre un professionel independant, travaillant sur une zone determinée....la carte devrait bien sur etre adapté au maillage economique français...

    Son boulot consisterai a :

    - prendre en charge les patients non suivi pour une pathologie du au travail dans le systeme de santé classique...

    - obliger une entreprise (sous peine de sevère pénalitées financière...) à corriger les dysfonctionnement détecté par le medecin.... vous allez me dire ça donne une pouvoir de sanction important au medecin....je vous reponds qu’il faut beaucoup de pouvoir pour affronter un patron rapace au nom de la santé publique.....

    - synthétiser les remontées d’informations faites par les salariées et leur médecin traitant, pour corriger les eventuels problème en faisant pression financièrement sur le patron....

    - en collaboration avec le médecin scolaire, organiser dans les lycée professionnel ou dans les facs concernées un cours de 2 h sur la santé au travail....avec obligation de présence !

    Le medecin du travail ou non sait en général évaluer de façon impartiale une situation...au service de la santé des hommes....pas de celle du capital







Palmarès