• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Cogeta

Cogeta

Technicien réseau informatique, au conseil régional de Poitou-Charentes

Tableau de bord

  • Premier article le 27/06/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 3 27
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Cogeta Cogeta 29 juin 2009 17:27

    J’aimerais quand même signalé, que vous n’y étiez pas, donc vous ne pouvez dire qu’il y avait "cinquante gus un peu gnolés sortant d’un bar et pas franchement décidés à aller faire gentiment dodo". Déjà porter ce discours ne laisse que peut de doute sur votre façon de penser face au jeunes (vous n’avez jamais été jeunes !?). Et d’ailleurs c’est notre droit (pour l’instant) de na pas avoir envie d’aller dormir après une sortie de bar. Mais sa n’autorise pas les forces de l’ordre, à provoquer les foules, pour les forcer à rentrer chez eux. Et je suis désolé de le dire, mais si pour vous les jeunes, c’est systématiquement foutre la merde (et même par définition des délinquants) en sortie de bar ou boite, et bien cher monsieur vous vous trompé !

     

    Arrêtez de regarder cette connerie de TF1, et tous les médias à la botte du pouvoir, qui stigmatise les jeunes et fait croire au citoyens que la racaille, les ghettos, la délinquance, l’insécurité est partout,… et qu’il faut toujours plus de répression, et de flics dans les rues.


    De plus de dire que « les flics vous ont simplement un peu calmés », est plus qu’exagéré, car, comme je l’ais dis et répété, il n’y avait pas de bordel, ni de bruit, et personnes n’avaient une tête d’avoir bu plus que de raison (vu les tarifs de bar !). Les gens non même pas eu le temps de ce dispersé, que les flics cernés déjà la rue avec « matraque » et  « lacrymo ». Comment alors expliquer que sans leur intervention, en une dizaine de minutes la rue aurait été vidé, alors que de part leur intervention le raffut à durer presque une demi heure ? Donc si vous avalisé ce genre de pratique, soit vous êtes de la police ce qui me semblerais juste, soit vous ne sortez plus beaucoup, et ne voyez pas cette dérive s’accélérer à un rythme dangereux.

    Lisez donc cette article, et si vous cautionné cela alors pauvre de nous :

    http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/chasse-aux-ravers-dans-le-bois-de-58097

    Encore une fois les discours lyrique de nos dirigeants, la désinformation et propagande de nos médias complice, et le mensonge continuelle de la soit disante augmentation de la délinquance/insécurité pour toujours plus cadenasser nos libertés, ne mènera qu’à une société de la peur, à la "minority report", du tout sécuritaire, du citoyen contrôlé (avec puce sous le bras), et de la censure complète.



  • Cogeta Cogeta 27 juin 2009 17:30

    Oui c’est une idée, et sa peut être efficace. Maintenant il faut que les gens veuillent bien sauter le pas de combattre ceci.

     

    J’ai lu cet article du bois de Boulogne, il ma relativement scotché !

     

    Je suis navré pour les fautes. C’est une erreur de ma part, j’avais commencé l’article chez moi, et je l’ai terminé ou boulot. Et j’ai copié celui que j’avais chez moi, sans faire gaffe qu’il n’était pas propre. Hélas je m’en sui rendu compte qu’après, mais on ne peut pas revenir sur le texte une fois soumis à publication. Je serrai plus vigilent la prochaine fois.



  • Cogeta Cogeta 27 juin 2009 17:21

    Je suis d’accord sur le principe que les fonctionnaire de police doivent être respecté. Ceci dit, il n’ont pas à utiliser de telle manière, sachant que ce sont eux qui ont agressé les premiers ainsi que les insultes. Comme je l’ais dis, il n’y avait absolument pas de bordel, et j’en conviens, ils n’ont embarqués personne, ni utilisé la manière forte. Mais alors, quel intérêt d’avoir bloquer la rue et provoqué les gens ?. Vu comment tous sa c’est passé, je me demande si leur seule motivation n’était pas justement la provocation. Si c’est pour le plaisir d’embarquer et de montrer leur pouvoir répressif, ce n’est pas malin.

    En tous cas, la coupure entre les citoyens et les forces de l’ordre devient de plus en plus grande, et témoigne également des intentions du pouvoir en place !

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre






Palmarès