• samedi 19 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
 

conall

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Cet auteur n'a pas encore publié d'article

Derniers commentaires

  • Par conall (---.---.11.66) 4 février 2012 10:25

    Il a déjà annoncé qu’il n’accepterait d’entrer dans aucun autre gouvernement que celui qu’il dirigerait. Après l’avoir dit une douzaine de fois en public, et expliqué pourquoi, je doute qu’il change d’avis.

  • Par conall (---.---.11.66) 4 février 2012 10:23

    1. Un article doit soit apporter des faits nouveaux, soit faire une analyse. Je ne faisais que constater qu’il n’apporte pas de faits nouveaux, puisqu’ils sont tous déjà connus. Ce doit donc être une analyse.

    2.
    a) Une analyse n’est pas une liste de faits. Ca n’a aucun rapport. Votre titre n’est pas un fait, c’est donc le résultat d’une analyse. Analyse diffuse dans le reste de l’article.

    b) Mélenchon a 30 ans de PS derrière lui, et a été sénateur pendant 6 ans et demi environ. Il appellera à voter pour le candidat de gauche présent au second tour, dans le cas où il y en aurait un et un seul. Comme ça a toujours été le cas à gauche depuis la révolution. J’aime autant vous dire qu’il préfèrerait que ce soit lui que Hollande, et qu’il a prévenu son concurrent qu’il aura intérêt à convaincre le peuple de gauche s’il tient à ses voix. Ca s’appelle la démocratie, non ?

    c) Mélenchon se bat depuis des décennies contre la dérive droitière du PS. Il considère que c’est un parti de centre-gauche, qui se fourvoie dans son orientation actuelle. De vous à moi, il reste des gens de gauche dans ce parti, même s’il compte aussi des gens de droite, et il va devoir se rompre au moins en deux blocs.

    d) Ce que j’ai dit sur la Franc-Maçonnerie est la pure vérité. Après, il est évident que différentes loges font du lobbying, comme beaucoup de grandes associations. Personnellement, je suis en dernière année d’école d’ingénieur (en Stage de Fin d’Études depuis quelques jours), et il y a quelques semaines, notre directeur nous a réunis pour nous convaincre de faire du lobbying auprès des entreprises qui nous embaucheraient. Ca relève du jeu d’influence, et c’est un procédé très bien connu, de beaucoup plus vieux que les loges maçonniques.

    Dites, vous croyez qu’il suit quel rite ? L’écossais ? L’anglais ? Le rite machintruc ancien et accepté ? J’espère au moins que ses « fréres » l’appellent pour le moins chevalier de la rose parfumée ou grand vizir de la haute loge, quelque chose de ronflant et de ridicule. Chacun ses petits vices après tout, c’est pas bien méchant...

  • Par conall (---.---.11.66) 4 février 2012 09:53

    Ben ce sont deux abrutis qui ne savent pas de quoi ils parlent.

    Phil est un crétin, qui récite des poncifs, mais vous l’avez crée volontairement, pour accréditer le discours de Richard.

    Richard est un imbécile, qui n’ose pas entrer dans un rapport de force pour changer les règles qui régissent l’euro, et présente un « projet » idyllique, avec un retour au franc qui, selon lui, fonctionnerait. Il a agrégé des dizaines de choses différentes, et ne maîtrise pas grand chose.

    "je ne vois pas pourquoi financer le chômage à coup de planche à billet provoquerait la baisse du Franc" : bah voyons ! C’est pas comme si la valeur d’une monnaie était liée au ratio quantité mise en circulation / valeur totale représentée.

    Richard prend quelques éléments qui sont véridiques (oui, les banques créent l’argent qu’elles prêtent, oui, le taux de réserve obligatoire est aux environs de 1.25 %, et oui, la loi de 1973, complétée par les règlements européens, interdit de financer par les banques centrales tout ou partie des dettes publiques), mais il ignore des tas de choses qui ne l’arrangent pas (les banques doivent garder des liquidités pour un taux de réserve effectif d’environ 20%, par exemple). En fait, il nous explique que le système économique actuel ne marche pas, en quoi il a raison, mais sa solution est absolument ridicule.

    Prenons le projet de Mélenchon, qui n’est évoqué que deux fois, en vitesse, pour le caricaturer. Que propose-t-il ? De commencer des négociations pour changer le fonctionnement de la banque centrale, en se cherchant des alliés en europe pour créer un rapport de force. Si ça ne fonctionne pas, de faire un emprunt forcé (ce qui est tout à fait légal) auprès des banques, à 1 ou 2%, banques qui emprunteront cet argent à la banque centrale, pour un taux sensiblement équivalent. Pof, problème réglé. Accessoirement, le fait d’avoir l’Euro nous permet d’envisager une harmonisation progressive des dispositions sociales, fiscales et industrielles en Europe, ce qui est impossible avec le Franc.

    Pour donner une image, on se dirige lentement vers une chute d’eau, et si certains proposent, comme Sarkozy ou Bayrou, proposent de hisser les voiles pour accélérer, d’autres comme Hollande, se demandent s’il faut ou non les ferler, Mélenchon propose une mutinerie, et Le Pen, qui panique, veut sauter à l’eau.

  • Par conall (---.---.11.66) 4 février 2012 09:08

    Cet article présente deux caractéristiques majeures.

    1. Vous n’apportez aucune information nouvelle.
    2. Votre analyse est erronée.

    Pourquoi erronée ? Tout simplement parce que, tout comme Zemmour, vous n’arrivez pas à comprendre qu’un mot peut représenter plusieurs réalités. Lui ne comprend pas qu’il y a deux mondialisations différentes, celle des capitaux et celle des hommes. Vous, vous ne comprenez pas qu’il y a au moins trois notions, au niveau politique, qui sont recouvertes par le terme « système ».

    > Le système médiatique : Mélenchon est un animal politique et médiatique. Il est dans le système médiatique, mais ça ne veut pas dire qu’il ne souhaiterait pas y apporter des changements.

    > Le système politique : Mélenchon est un politicien. Oui. Et il souhaite changer notre constitution, de façon démocratique, en convoquant une constituante par les urnes. Il n’est pas opposé au système politique, mais à la monarchie présidentielle. Certes, ce n’est pas un anarcho-syndicaliste.

    > Le système économique : Mélenchon est opposé au capitalisme. Nous ne sommes pas dans modèle capitaliste, mais dans une économie mixte, qui tend de plus en plus vers le capitalisme. Il veut revenir à un équilibre capitalisme/communisme, ce qui est une rupture importante avec le système actuel (on pourrait certes aller plus loin, mais est-ce souhaitable ?).

    Votre article se contente d’évoquer le système politique, et en le survolant.

    Dommage, c’est raté.

    Quant à la franc-maçonnerie, s’il a envie de se réunir de temps en temps dans une pièce avec d’autres mecs pour discuter en s’affublant de titres pompeux, c’est son problème. C’est pas comme s’il y avait des milliers de loges dans le monde, et à peu près autant de rites différents dans la franc-maçonnerie.

Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération