• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Cratyle

Cratyle

Je suis un militant démocrate parisien. Je tiens un blog comportant de nombreux liens UDF et notamment un annuaire de blogs et sites centristes.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 26 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Cratyle Cratyle 15 mai 2007 12:39

    ’la moitié de ses électeurs, de ses militants et de ses cadres’ : ben c’est mal parti ! Les seuls cadres à avoir bougé sont les députés qui ont la trouille pour leur siège ; personne d’autre sauf intérêt électoral local (quasi pas de sénateurs ou de députés européens par exemple). Les militants sont massivement enthousiastes en faveur du Modem et aucun ne rejoindra l’UMP ou le parti croupion qui lui sera soumis et se prétendra centriste. Les électeurs non plus d’ailleurs... car s’ils n’ont pas voté Sarkozy il y a une bonne raison. Sarkozy peut, uniquement parce qu’il a le pouvoir, se constituer une cour, et essayer d’acheter, de débaucher des personnes dont les convictions sont inverses des siennes. Dès qu’il n’aura plus le pouvoir elles repartiront ailleurs, ainsi qu’une bonne part des cadres et élus de l’UMP d’ailleurs, qui ne sont pas différents. Mais acheter des députés n’a aucun effet sur les cadres, les militants ou les électeurs.


  • Cratyle Cratyle 15 mai 2007 12:31

    Vous ne semblez pas avoir simplement lu le projet de Bayrou, il l’a pourtant pas mal défendu, ou être au courant de ses idées puisque tout ce que vous dites est à côté de la plaque. Vous caricaturez, c’est sans intérêt. Renseignez-vous, bayrou.fr est encore accessible et d’ailleurs vivant. Non, ce parti n’est pas centré sur Bayrou. Simplement, il naît après une présidentielle, qui était l’élection aussi d’un homme et pas seulement de ses idées ou de son programme. Cela dit, il a une légitimité exceptionnelle pour lancer ce parti, en raison de ses actes politiques antérieurs. « personne ne connait de seconds couteaux proches de Bayrou » : qu’est-ce qui vous empêche de vous renseigner, vous, comme les autres le font ? doit-on être connu pour avoir la qualité et la compétence nécessaire ? Les opportunistes, on sait où ils sont : du côté du pouvoir, chez Sarkozy. On le voit tous les jours. Pas au Modem. Bayrou propose un changement de méthode de gouvernance. Vous ne semblez pas au courant. Les préocupations écologiques de Bayrou sont anciennes et profondes. Vous êtes complètement à côté de la plaque en parlant de gadgets, etc. Allez sur bayrou.fr ... Si ce que vous dites était vrai, il n’y aurait pas de mouvement vers le Modem et il n’y aurait pas eu de Bayrou à 19%. Pour qui prenez-vous l’électorat ? Comme c’est le contraire de ce que vous affirmez, cela durera, bien sûr.


  • Cratyle Cratyle 15 mai 2007 12:17

    Donner de la consistance, bien sûr. Think tank, très bien. Mais êtes-vous au courant du travail réalisé à l’UDF à travers ses colloques, par exemple ? (Sans exemple équivalent au PS et à l’UMP.) Des intellectuels sympathisants, il y en a, certes. Pour le reste, il y a une contrainte simple : les intellectuels se paient aussi quand ils travaillent pour vous. Il faut avoir de l’argent pour mettre en place une structure permanente.


  • Cratyle Cratyle 15 mai 2007 12:10

    Vous ne comprenez pas, ou ne voulez pas comprendre, qu’il y a une véritable adhésion. Les adhésions au MD actuellement en sont la preuve. L’électorat de l’ UDF, les 12% des européennes et des régionales, mais il a suivi Bayrou avec enthousiasme ! Il est sur sa ligne comme le sont à une majorité écrasante les militants de l’UDF depuis le début ! Que croyez-vous ? Quant aux électeurs venus de droite ou de gauche seulement par rejet, ils sont très peu nombreux, sinon Bayrou se serait trouvé au second tour. C’est d’ailleurs là que le Modem a actuellement une marge de progression, parmi ceux qui ne sont pas convaincus par l’UMP et le PS sans avoir franchi encore le pas de voter Bayrou. Par contre, il y a de très nombreux électeurs de Bayrou qui viennent de l’abstention, s’engageant pour la première fois, et qui viennent de la social-démocratie ou de la droite modérée parce que le programme et les idées de Bayrou leur conviennent, tout simplement, et non par rejet d’un autre. L’argument selon lequel chacun aurait retrouvé sa famille au second tour est spécieux. Evidemment, on ne leur laissait pas le choix de voter autrement, mais cette contrainte a été perçue justement comme ce qu’elle est, une contrainte, au centre ! D’abord, au centre, on a voté essentiellement par rejet et non en approuvant un candidat, on n’est donc pas « retourné dans une famille » ; ensuite, l’idée selon laquelle il y aurait des « familles » présuppose qu’il y a deux camps exclusivement et c’est justement ce que toute la campagne de Bayrou conteste, on peut douter que ses électeurs fonctionnent ainsi ; enfin, il y a eu un gros pourcentage de votes blancs ou nuls au centre, significatif. L’ « homme providentiel », d’ailleurs, ce n’est pas non plus dans notre fonctionnement, au centre, c’est bon pour l’UMP cela.


  • Cratyle Cratyle 15 mai 2007 11:52

    C’est que, voyez-vous, la fin de la campagne n’a pas changé la nature de l’UMP. C’est toujours un parti dans lequel l’obéissance au chef en tout est la seule règle, et où rien d’autre ne se fait que de l’aduler et de tenter de gagner les élections. Les idées, zéro. La discussion, zéro. L’existence de minorités ou d’une opposition, zéro. Rien que les ordres du chef. C’est d’ailleurs vieux que cette tradition gaulliste du bonapartisme partisan.

    Vous ne semblez pas comprendre Bayrou, commençons donc l’explication. Les députés de droite ou du centre croupion soumis voteront pour tous les textes, la gauche contre tous, ces deux camps ne peuvent pas dire ce qui est bien ou non au peuple, puisque si leur camp au pouvoir fait une bêtise ou une faute, ils diront que c’est formidable, si leur camp dans l’opposition trouve bon un texte du gouvernement, ils diront quand même que c’est une horreur. Bayrou et le Modem seront les seuls, sur leur ligne libre et indépendante, à pouvoir juger les textes en fonction de leur contenu, sans être contraint par les logiques idiotes de la majorité ou de l’opposition. Cela dit, quand on me parle de l’ego de Bayrou, vraiment, je ne peux pas m’empêcher de penser : et les autres, Sarkozy, Royal, mais aussi Hollande, Villepin (!), n’ont-ils donc pas d’ego ??? Bayrou est le seul au moins à réfléchir à ce qu’il dit, à être sincère et à donner une parole de vérité au lieu de la langue de bois ou de l’expression type qu’on a donné à répéter, pour consigne, dans les réunions. Et ça change. Que cela gêne ceux qui n’ont pas les mêmes idées, après tout tant pis pour eux...







Palmarès