• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Cremet

Militant de la Ligue des Droits de l’homme (section du 12ème à Paris). Je suis par ailleurs conservateur au Musée de l’histoire vivante à Montreuil( Seine-Saint-Denis). Militant politique et associatif, je m’intéresse à toute l’actualité et participe aux débats de société. 

Tableau de bord

  • Premier article le 08/10/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 2 9
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Cremet 9 octobre 2007 20:37

    Sur le test ADN l’opinion sondée est effectivement comme vous le dîtes à plus de 55%. Mais sur toutes les enquêtes concernant les préoccupations des français l’immigration n’arrive pas en tête. Elle est relayée derrière, le chômage, le logement, l’école, la santé. La société française reste marquée par de fortes tensions et l’épaisseur du vote FN l’atteste, je partage complètement la nécessité de vigilance vis-à-vis de l’extrême droite que vous développez. La société française évolue et plutôt en positif, mais comme toutes les sociétés elle peut-être en proie à des accès de tension et de xénophobie. L’actuelle politique du gouvernement, l’amendement Mariani, la nouvelle loi sur l’immigration récemment adoptée par l’Assemblée et le Sénat, les expulsions, toutes ces mesures contribuent à mettre l’immigration et les étrangers au centre des préoccupations. Pour autant des réactions et de l’hostilité contre cette politique sont perceptibles. Le succès du Réseau Education Sans Frontières (RESF), les réactions citoyennes face aux expulsions ou aux interpellations musclées, la pétition contre les tests ADN signée (une première) par un ensemble de politique de droite et de gauche....



  • Cremet 9 octobre 2007 12:26

    Je suis pas étonné de la réaction de certains à l’idée de l’ouverture d’une Cité nationale de l’histoire de l’immigration. Ces réactions outrancières et grossières témoignent de cette vision fantasmée qui perdure, des peurs des plus repliés sur leur « identité française » qu’ils croient se résumer à une identité gauloise qui n’a jamais existé. Que le racisme habite encore nombre de nos concitoyens n’est pas une découverte. Les premiers immigrés, Belges et Italiens ont eu à subir la xénophobie très violente de certains de nos concitoyens. Mais aujourd’hui si des fantasmes, des peurs et de la violence demeure, elle n’est le fait que d’une infime minorité que l’on retrouve sur le net et la blogosphère en général à hurler des imbécilités. L’ouverture et le travail de la CNHI en direction des publics scolaires et adultes sera d’autant plus souhaitable afin de contribuer à défaire les « images » de l’autre, qui devient souvent un des nôtres, un français comme nous avec ses origines et sa culture, sa religion, mais adhérent comme la majorité d’entre nous à ce qui fait la République française :ses valeurs, son histoire, sa culture et surtout pas la couleur des yeux ou des cheveux, la couleur de la peau, le fait d’aimer que le cassoulet et la baguette de pain, le béret bien enfonçé sur le crane, le drapeau tricolore porté haut, et la mine abrutie regardant avec inquiétudes et mépris les autres.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Info locale Citoyenneté Immigration






Palmarès