• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

criophoros

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • criophoros 17 août 2012 18:22

    J’adhère à peu près à l’article, mais là où je suis dubitatif :

    "...La possibilité pour l’internaute d’accéder [sans aucune contrepartie] à n’importe quelle œuvre musicale ou à n’importe quel film signifie à terme la mort de toute création !...« 

    Combien de taxes, pas forcément justifiées, sont déjà payées par l’internaute ?

    Et c’est là que l’abus des majors commence.

    Sinon, je suis tout à fait d’accord, il faut rémunérer les »auteurs/artistes" et c’est normal. Le mécénat de l’époque de la monarchie n’existe plus.



  • criophoros 10 septembre 2007 21:45

    Quels excès monsieur Demian West, ne vous en déplaise, si malaise aujourd’hui il y a c’est peut-être tout simplement que le consommateur a choisi. Curieusement la dictature qui veut imposer au libre acheteur ses produits refuse de voir la vérité en face. A ne traiter sa clientèle que de voleur (pirate étant inapproprié) celle-ci réagit. Dommage pour la devenue inutile industrie du disque, elle a perdu.



  • criophoros 16 août 2007 01:10

    Beaucoup de points de vue, c’est une ouverture pour l’esprit de ceux qui les lisent, mais pas pour ceux qui critiquent de manière acerbe.

    Avez-vous vu ces jours-ci la bourse a baissé, je vous le jure je ne l’ai pas téléchargée illégalement...

    Dommage que notre langue soit si riche, car le conservatisme, l’archaïsme et bien d’autres mots sont totalement galvaudés. Dans la bouche de l’un ou de l’autre ils décrivent des choses différentes et font même passer des messages. Mais là je m’égare c’est de la politique.

    Quand on voit le nombre d’artistes (ceux dont l’Art subsiste) qui de leur vivant étaient pauvres et parfois vivaient dans la déchéance, on peut se demander ce que l’on appelle art avec les vociférateurs actuels.

    Je ne sais pas si pour la musique il faut avoir peur des mesures qui se préparent. Les majors et les législateurs soumis ont tout simplement oublié que celui qui mène la danse est le consommateur. Mais ce consommateur a perdu l’habitude de réfléchir petit à petit il s’est fait « dumper » le cerveau. En entrant dans un magasin il cherche un produit et ne le trouvant pas il en achète un autre. Il n’est plus maître de son « destin ». Au consommateur de faire un « restore » de son cerveau et il trouvera les marchands à ses pieds. Si les DRM ont du mal à s’imposer il y a une raison...



  • criophoros 14 août 2007 16:36

    Vous critiquez les foules (le grand public) les politiques sont pareils... Après la présidentielle le ministre tant décrié qui a accouché de DADVSI est au chômage. Bonne nouvelle !







Palmarès