• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Cristophe

Cristophe

Un quadra parisien qui se pose beaucoup de questions sur la démocratie française, un opposant farouche à la pensée unique.
Un membre de l’association CLARA

Tableau de bord

  • Premier article le 13/09/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 43 56
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Cristophe Cristophe 26 septembre 2014 16:24

    Votre argumentation est ridicule. Il s’agit d’une fraude à l’adoption, et en aucun d’une GPA. Ceci est visiblement un sujet pour lequel vous n’avez aucune compétence.

    En effet, la moindre personne qui se renseigne un peu est obligée d’évoquer la jurisprudence de la CEDH qui vient de condamner la France pour ne pas avoir reconnu l’état civil d’enfants nés par GPA et de les avoir en conséquence discriminé.

    Renseignez vous donc un peu avant de raconter n’importe quoi. Et si vous pouviez prendre un petit médicament pour désenfler vos chevilles, n’hésitez pas.



  • Cristophe Cristophe 8 décembre 2011 23:16

    Vous dites :
    "La vérité, c’est que ceux qui défendent la prostitution défendent d’abord leurs pulsions et leur assouvissement sexuel, avant tout, et qu’ils se cachent derrière leur petit doigt - j’ai pas dit autre chose mais j’aurais pu-. Si demain, oui, leur fille ou leur femme décidait de devenir pute, ils se poseraient alors là les BONNES questions."

    Voilà une démonstration de paternalisme moralisateur. Qui illustre au plus haut point l’intrusion sur la vie sexuelle d’adultes responsables par des ayants familiaux en abus de puissance paternelle. Cela a plus à voir avec l’inceste où la pédophilie (ce qui nous renvoie au catholicisme débordant bien connu pour sa propension à abuser des enfants dans un rapport hiérarchique) qu’à l’humanisme ou la bonté d’âme que l’auteur essaye de nous vendre.



  • Cristophe Cristophe 8 décembre 2011 23:10

    Vous dites :
    "Elisabeth badinter avait dit à ce sujet que l’état n’avait pas à intervenir à partir du moment où deux adultes étaient consentants, quant à la commercialisation du corps d’une prostituée. J’ajoute au passage qu’elle est pour les mères porteuses rémunérées."

    C’est un lamentable mensonge, qui de plus est hors sujet. Pour rappel, Elisabeth Badinter défend le libre choix pour une femme de décider de porter l’enfant d’autrui dans un cadre altruiste. Ceci n’a rien à voir avec une prestation rémunérée comme vous l’indiquez faussement.

    Ceci éclaire votre manque pitoyable d’arguments pour défendre une position moraliste.



  • Cristophe Cristophe 6 juin 2011 21:57

    Je partage votre avis, Droitissimo.
    La solution que vous proposez est assez comparable à ce qui existe actuellement pour le don d’embryons en France. Pratique où personne ne vient agiter les principes soit disant indépassables de l’indisponibilité du corps humain et de l’état des personnes !



  • Cristophe Cristophe 6 juin 2011 21:53

    Les femmes qui font appel à la GPA n’ont pas d’uterus fonctionnel depuis leur naissance, ou l’ont perdu suite à un cancer ou à une hémorragie. Cela n’a rien à voir avec l’âge ou la convenance.

    Je trouve indécent de faire la leçon aux autres comme vous le faites quand vous n’y connaissez visiblement rien et que vous n’êtes pas concerné.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès