• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

crou77

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 9 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • crou77 12 mai 01:00
    Il me semble que Macron veut supprimer l’impôt et la CSG sur les revenus financiers et la remplacer par une flat taxe de 30%.

    Les retraités aisés tirant l’essentiel de leurs revenus des locations ou des placements en bourses, s’en tireront donc avantageusement (tranche de 30% d’impôt + 7.5% de CSG remplacées par 30% de flat taxe).

    Pour les autres...


  • crou77 7 février 22:11
    @pemile
    La moyenne de 3677 euros est un énorme enfumage dans le sens où elle a visiblement été calculée en euros non constant.
    En euros constant de 2017, on serait plus de l’ordre de 4500 euros.


  • crou77 21 septembre 2015 12:38
    Quand on veut se débarrasser de son chien, on dit qu’il a la rage.

    Le vrai débat n’est pas spécifiquement Yann Moix.
    Dés qu’une personne « raisonnable » apporte une critique trop vive et trop dangereuse du libéralisme, c’est toujours le même procédé qui ressort systématiquement ; tel un scénario écrit et rejoué scrupuleusement.

    Le coup porté varie entre l’accusation sans fondement en lepénisme et en antisémitisme.
    La technique est toujours la salve : porter plusieurs coups de suite de différentes personnes.
    L’arme est toujours la même : la fausse gauche bourgeoise et dépravée, vendue au libéralisme. Toujours trop contente de se refaire une virginité en se drapant de blanc et jouer senseurs...

    Cette salve contre Onfray ressemble furieusement à celle contre Tadeï. Celui-ci donnant trop la parole aux anti-libéraux dans son émission, s’est vu sournoisement accusé d’antisémitisme.

    Quand on veut se débarrasser d’un anti-libéral, on dit qu’il est d’extrème-droite.


  • crou77 1er décembre 2013 15:08

    Que l’intégration soit un processus lent, je le comprends.

    Que le sentiment d’appartenance a une patrie d’origine ne se dissipe que sur 2 ou 3 générations, je le conçois.

    Mais le cœur du problème est que toute assimilation commence donc par un sentiment de double appartenance.

    Or, chez une partie de ces descendants d’immigrés, le sentiment d’appartenance à un pays d’origine n’a jamais voulu faire la moindre place dans leurs cœurs à la France.

    « Le déploiement de drapeaux algériens place de la Bastille, lors de l’élection de François Hollande » ou les sifflets de la Marseillaise dans un stade de foot lors d’un France-Algérie sont les signes de la bêtise, de la haine et d’un rejet violent de ce processus d’assimilation.

    A eux alors d’assumer ce refus de l’assimilation et d’en tirer pleinement les conséquences.

    Et, à nous tous, de ne pas accepter cette haine.



  • crou77 1er décembre 2013 14:24

    Qui dit mieux : beaucoup de gens j’espère bien !

    Combattre, comme vous le faites, un racisme par un autre racisme est d’une imbécillité sans nom.

    Vous ne valez pas mieux que l’extrème-droite !







Palmarès