• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

crunchy

En deux mots je dirais tout simplement citoyen engagé...
Plus longuement ce serait engagé socialement, engagé politiquement, engagé technologiquement, parfois même engagé maladroitement, mais autant que faire se peut toujours en phase avec ce que sont mes valeurs : humanisme, incommensurable optimisme, honnêteté, mesure et diplomatie...
Rien de flatteur à tout ceci, j’aimerais parfois être différent bien sûr ;-)

Sinon pour la bio basique, pas encore trentenaire, masculin, parisien, ingénieur agro expert il fût un temps en veaux, vaches, cochons et champs de maïs :-)
Mais loin derrière moi tracteurs et province verdoyante : je bosse aujourd’hui à Paris dans le marketing relationnel (ou comment vous rendre heureux à votre insu, gentils consommateurs que vous êtes tous ;-)

Je me consacre aujourd’hui à mes passions : la lecture, l’informatique et les nouvelles technologies, tout en ne refusant pas une bonne confrontation d’idées autour d’un verre de vin...

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 8 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • crunchy 14 janvier 2008 16:32

    Une toute petite remarque : ce n’est pas sous le pseudo de Philippe le Bel qu’est rédigé ce bouquin, mais Patrick le Bel (le jeu de mots devient moins intéressant, à peine )

    J’ai vu ça sur la couverture juste à côté du début de l’article...


  • crunchy 11 décembre 2007 12:59

    C’est dommage en effet, car le fond de l’article est plutôt agréable à lire. Mélange d’opinion, de faits, d’expérience et sentiments persos, cela donne envie d’aller plus loin. Mais j’avoue m’être arrêté au second paragraphe tant les fautes sont grossières smiley Vraiment dommage...


  • crunchy 10 décembre 2007 13:27

    La mémoire étant courte et les « donneurs de leçons » comme ils se nomment eux-mêmes se trouvant des deux côtés de l’échiquier politique, il peut être judicieusement et ironiquement rappelé comment une certaine candidate, pendant la dernière campagne présidentielle, avait été clouée au pilori pour avoir osé adresser la parole et écouter des représentants du Hamas en Palestine. L’histoire n’est-elle pas un éternel recommencement dit-on ? Sauf que dans un cas l’intérêt est économique et financier, dans l’autre complètement inintéressant de ce point de vue mais orienté « compréhension des leviers nécessaires et des parties prenantes à la résolution d’un conflit humain permanent ». L’un paraissant tout de même très légèrement plus noble que l’autre.


  • crunchy 28 mars 2007 14:06

    Comment peut-on autant se gargariser de chiffres quand la majorité sont faux ? smiley

    http://www.ined.fr/fr/pop_chiffres/france/structure_population/recensement_ 1846/ http://www.insee.fr/fr/ffc/chifcle_fiche.asp?ref_id=NATCCF02202&tab_id=6 http://www.insee.fr/fr/ffc/chifcle_fiche.asp?ref_id=NATCCI02123&tab_id=426

    1- On est passé de 42 millions d’habitants en 1954 à 59 millions en 2000, bientôt 61 en 2007... Y’a des morts, on est d’accord. Des reconduites, aussi. Mais additionner comme ça vos milliers de « clandestins », de « colonies » ou de naissances ne mène pas au compte... Nous devrions être 180 millions plutôt !

    2- En france, plus de 700 000 naissances par an, en augmentation constante. Vos 55 000 « bébés d’étrangers » ne pèsent pas bien lourd... (et encore, on a la chance d’être un pays qui fait des bébés déjà !)

    3- Sur le recensement 2004 : sur 58 millions d’habitants, 52 sont nés en France, 6 à l’étranger. Sur les 52 nés en France, 51 sont Français de naissance, 800 000 par acquisition, le reste toujours de nationalité étrangère. Sur les 6 millions d’habitants nés à l’étranger, 1.5 millions sont Français de naissance, puis 1.5 millions par acquisition et enfin 3 millions toujours de nationalité étrangère. Ces deux derniers chiffres additionnés composent la catégorie INSEE « immigrés », soit 4,5 millions.

    Nous sommes quand même trèèèèèèèès loin de l’invasion et donc des pseudos coûts (j’aurais dit « raccourcis ») inhérents à la présence d’étrangers sur notre sol selon vous.

    D’autant que votre définition d’un « étranger » semble couvrir un panel beaucoup plus large de la population que la définition officielle... Vous pourriez me définir un « Français » et un « Etranger » svp, puisque nos chiffres sont aussi divergents ?


  • crunchy 27 mars 2007 19:05

    PS (pre-scriptum ?) : j’aime aussi beaucoup votre style

    Ceci étant dit, inutile de préciser qu’au delà de la question stylistique, de forme (il-y-aurait également beaucoup à dire là-dessus, mais ce sont les WC de l’autre couloir donc on ne va pas dévier), j’ai trouvé cet article presque « coup de gueule », mais très modéré, fort intéressant.

    Le constat est détaillé, l’analyse est justifiée, la conclusion, voire l’interrogation, est posée. Et l’opinion émise est donc claire et sans concession. Qu’on la partage ou pas, j’y reviendrais.

    C’est ce qui, de mon point de vue, permet de dire si un article est intéressant.

    Dites moi si je me trompe, mais évaluer l’intérêt d’un article ce n’est pas la même chose que de lui attribuer une note « j’aime / j’aime pas » ou « je suis d’accord / pas d’accord » ? Non ? Si ?

    C’est pourtant l’impression que j’ai trop souvent, ici y compris quand je vois par exemple (juste avant mon vote) un 40% de « pas intéressant ».

    Sur quels critères ? Comment ? Pourquoi ?

    20 votes, 40% de « pas intéressant », 4 commentaires de lecteurs dont 2 positifs.

    Combien de fois également peut-on voir « trop long, j’ai pas lu, mais j’ai pas aimé », « je me suis arrêté après votre première phrase car vous avez dit...XYZ... et je ne suis pas d’accord », et paf la sanction tombe : « pas intéressant » + commentaire négatif mais injustifié.

    Le mérite que je vois à cet article, c’est qu’il pose clairement cette question de responsabilité collective que nous avons vis-à-vis de la qualité du site et des échanges qui y ont lieu. « Gage de survie » en supputant un peu beaucoup...

    Quelles solutions ? Je m’interroge également : tout contrôle entraîne son lot d’exceptions, de passe-droits, d’injustices, de censure même...

    Mais sans aller jusque là, des petits mécanismes tout simples pourraient être discutés, collectivement là-aussi, afin d’améliorer « l’ergonomie » de nos échanges.

    - Ne pouvoir voter sur l’intérêt d’un article qu’en y attachant un justificatif, un commentaire, même mineurs
    - Empêcher les commentaires de moins de 50 mots ? (ou de plus de 300 smiley)
    - La pondération des votes évoquée par dbug me plaît bien

    Mais j’avoue que tout cela paraît bien difficile. Et peut-être qu’une partie de ce qui fait le charme et l’attraît du web participatif, Agoravox y compris, est la possibilité d’assister en direct à ces pollutions, ces fameux « trolls », qui ne sont finalement qu’un miroir assez génial à l’observation de notre société.







Palmarès