• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

D.A.

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • D.A. 10 mai 2008 17:10

    Si je ne m’abuse, apres la guerre de 1945, l’argent est venu des Etats Unis avec le plan Marshall dans un contexte ou les Etats Unis avaient interet a investir en Europe pour contrer la progression du communisme et realancer la demande du marche europeen.

    Ce n’est donc pas la France toute seule qui s’en est sortie.

    Aujourd’hui, le contexte est radicalement different les flux financiers et les interets politiques ne sont plus les memes.

    On peut toujours le nier et prendre ses desirs pour la realite, mais la realite a une facheuse tendance a etre tenace.


  • D.A. 9 mai 2008 19:55

    S’il semble que nous soyons d’accord sur le constat que la richesse est definitevement mal distribuee dans ce bas monde, je crois en revanche que nous ne sommes pas tout a fait d’accord sur les causes, les solutions possibles et globalement notre pouvoir d’action.

    Pour reprendre un autre commentaire , l’erreur est de voir "la marche du bulldozer" dans le capitalisme sauvage. La marche du bulldozer, c’est l’augmentation constante de la population de cette planete, l’accroissement constant du nombre de gens qui ont plutot le ventre vide.

    Sur un plan macro economique cela se traduit par le fait que l’offre de travail est largement superieure a la demande, amplifie par le phenomene dit de la mondialisation et de la simplification globale de la communication. Le capitalisme n’en est pas le vecteur. C’est un phenomene naturel et qui s’explique aussi par le progres general (medecine, esperance de vie, progres sanitaire et technique, etc...). Quoi d’etonnant alors de constater que "qu’il n’y a ajmais eu d’amélioration réelle de la condition humaine dans le monde" puisque la richesse n’evolue pas au meme rythme et ne se repartie pas de maniere uniforme.

    A mon avis il n’y a rien a faire contre une telle vague. Tel la Birmanie, nous sommes dans l’oeil du cyclone et il ne sert a rien d’essayer d’y faire face le poing leve vers le ciel. Il va y avoir des morts, on le sait et se revolter est une perte d’energie qu’il vaudrait mieux employer ailleurs. Je ne dis pas que nous depouiller de protection sociale est un mode raisonne d’adaptation. Je dis que c’est une resultante inevitable d’un phenomene quasiement inevitable.

    Je suis d’accord sur le point que ce qui est souvent presente comme un miracle economique de certains pays emergeants ne l’est pas vraiment. Neanmois le phenomene macroeconomique demeure et nous "pays riches" ne pouvons qu’en etre victime.

    Autre constat, nous continuons, particulierement en France, a nier la nature humaine qui est a la base une nature profondement egoiste. Le communisme et sa theorisation au XIXeme siecle etaientt base sur la negation de cette nature profonde de l’homme : l’individualisme forcene. On a vu comment la realite a ratrape la theorie mise en pratique.

    Ce qui me desole c’est de voir des gens qui colportent l’idee contraire que nous pouvons agir contre ce raz de maree seulement en protegant nos DROITS. Je serais le premier a defendre cette idee si je pensais sincerement que cela pouvait ameliorer le sort de nos concitoyens a long terme. Mais je ne le crois pas.

    Notre seule planche de salut c’est de nous battre sur le plan de la productive, de l’innovation permanente. Si cela doit passer pas des sacrifices sur nos droits (et disons le, notre confort occidental) il faut l’accepter pour les generations futures.

    Croyez moi, nos micro exasperations sur le fait de savoir si 35h c’est mieux que 39h seront rapidement balayees par le monde qui nous entoure et qui n’aspire legitimement qu’a survivre aussi dans les meilleures conditions possibles.

    Finalement, pour illustrer l’aspect ineluctable, je reprendai une demonstration qui me vient a l’esprit d’un de mes anciens professeurs de geographie (il y a 20 ans). C’est homme prenait la carte du monde avec l’europe en son centre et la faisait tourner a 90 degres vers la gauche. De ce nouveau point de vue se dessinait un entonnoir avec dans la partie evasee l’orient et la Chine et a la pointe l’Europe et la France. Appliquant la theorie de la gravitation naturelle a cet entonnoir geographique, il devenait naturel de conclure que la partie evasee allait ecraser la pointe que nous sommes...

    Il fallait le dire.

     


  • D.A. 9 mai 2008 12:07

    Ben oui... ben non parce que le mur on se l’est construit tout seul et qu’aujourd’hui c’est trop facile de vouloir nier la realite du monde en disant "c’est pas juste, ils sont tous mechants".

    Et bon courage pour defendre les droits des citoyens du monde ! Je vois que vous etes encore plein d’illusions.

     


  • D.A. 9 mai 2008 11:13

    Bonjour,

    Je viens de lire cet article, un peu en diagonale, je l’avoue, car finalement son propos "contestataire populiste" est relativement banal.

    Ce qui me surprend ce sont surtout les commentaires. Ou plutot l’absence de commentaire finalement car la plupart d’entre eux tournent autour de la forme (vulgaire , pas vulgaire ?) et presque rien sur le fond.

    Et pourtant...

    Oui, et pourtant, comme dit l’auteur. Il y a tant de chose a dire sur le fond.

    Bien sur tout le monde est d’accord ; la vie serait bien mieux si les "pauvres etaient plus riche" et les "riches moins riches" ( ou pas riche du tout) ; si l’Etat pouvais subvenir a tous nos besoins de l’instant ou on se leve le matin jusqu’au soir ou l’on va se coucher ; si nos villes n’etaient que champs de paquerettes etc, etc....

    Mais helas...

    Oui helas.

    J’ai vote pour le candidat de droite, sans trop d’illusions. Des illusions je n’en avait pas beaucoup bien avant 2007 et pas plus aujourd’hui. D’ailleurs, mes illusions je l’ai ai perdues vers le debut des annees 90 lorsque j’ai quitte la France. Il me semble que j’avais compris alors que le pays n’etait pas pret a faire face aux malheurs qui allaient l’accabler. Vous allez me dire que j’etais un genie visionnaire ! non, juste un peu de bon sens et quelques regles economiques apprises lors de mes etudes on suffit.

    Accabler le gouvernement actuel de la France s’est s’acheter une bonne conscience a prix discount. C’est la solution de facilite pour tout ceux qui sont finalement responsable de la situation dans laquelle nous sommes ; tout ceux qui dans une situation de relatif confort (80-90) n’ont pas voulu agir pour l’avenir, le preparer et l’anticiper. Certes, il s’agit des hommes et femmes politiques mais les hommes et femmes politiques ne sont que le reflet des citoyens. Et beaucoup de ces citoyens de l’epoque n’ont eu qu’un reflexe egoiste.

    Aujourd’hui la France est au pied du mur. Et rien ne pourra faire reculer ce mur.

    Ce que vous ne semblez pas comprendre ( ou feignez de ne...) c’est que le pays n’a plus les moyens financier ni politique pour agir dans le sens que vous suggerez : plus de solidarite, plus d’aides, plus de soutient de l’Etat. Tout ca c’est fini et le vrai malheur c’est que c’etait previsible il y a bien longtemps.

    Oui j’ai quitte la France. Je n’ai pas fait fortune ailleurs, mais au moins j’ai la satisfacition de voir que mon analyse avait ete relativement juste ; que la France vivait dans une certaine illusion de ce que le monde est ou pourrait etre.

    Dans votre article, Madame, vous reprenez le theme (de plus en plus use) des 35h/39h de travail. Comme toujours vous en faites un symbole de l’exploitation de l’homme par l’homme. 4h ; 4h de travail en plus et c’est la dictature du capital... Mais que connaissez-vous du monde (celui qui entoure la France !) pour pouvoir encore utiliser des ficelles aussi ridicules.

    Le monde, Madame, est une vaste competition pour la survie dans le cadre une "capitalisme sauvage" avec en tete nos cheres dictatures communistes telles que la Chine ou le Vietnam. Votre soucis pour preserver 4 heures de droit acquis est louable dans sa generosite ; il est helas ridicule mis a l’echelle du monde.

    Il y aurait bien d’autres point a debatre, mais je me demande si cela est bien utile. J’ai perdu beaucoup de mes illusions.

    Finalement, ce que je pourrais vous dire c’est que si vraiment les gouvernants de ce pays vous revulsent tellement par leur cynisme capitaliste, le meilleur moyen c’est de quitter la France... au moins peut-etre realiserez vous ce qu’est le monde, ce que qu’est la competition pour la survie et la bonheur que l’on peut avoir a ne se soucier que de 4h de travail en plus...

    (desole pour les accents, mon clavier n’en a pas)







Palmarès