• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

damaad

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • damaad 10 septembre 2008 22:41

    bonjour
    euh, aucun d’entre vous n’a songé à aller lire (puisque vous ne supportez pas le "son"), les paroles des titres de NTM ? je connais leur disco par coeur (désolé !), et je ne vois pas dans quel morceaux ils parlent de putes,
    ni de violence... certains de leurs titres peuvent être considérés comme violents, si l’on se trouve du côté du Pouvoir, ( Brassens voulait bien couper les choses des gendarmes. par bonheur, ils n’en avait pas !!),
    mais ils n’incitent jamais à la violence gratuite. les chants révolutionnaires ne sont pas une création récente !
    Par contre on peut trouver un texte sur le suicide d’un quinqua, considérant avoir raté sa vie ("j’appuie sur la gachette"), l’état d’esprit de deux hommes emprisonnés qui s’interroge sur le chemin qui les a ammené là où ils sont, (" la vie ou moi"), une appologie de ... l’éducation ( "laisse pas traîner ton fils"), le pouvoir de l’argent qui rend fous, et qu’il faut savoir maîtriser ( "l’argent" "refrain : l’argent pourrie les gens, j’en ai le sentiment"), un appel à la paix dans les quartier ("pose ton gun")... et tous les autres titres. voilà pour NTM.
     Sinon, deux trois reflexions,
    d’abord, si l’art, majeur ou mineur (cf gainsbourg ), ne devait pas parler de la violence, la drogue et le sexe, d’abord on s’y interesserait moins, et ensuite on se ferait c..., plus de baudelaire, shakespear, ferré, brassens, renaud, villon, les beattles, les doors, le blues, michel sardou (cette femmmmmmes au seins lourds !), il resterai jjgoldman, obispo , et... c’est tout, peut-être Mireille Mathieu, tous les autres en parlent !!! ;)
    d’autre part, tous les rappeurs ne sont pas fins, certes, je ne les apprécie pas tous, mais le fait que des jeunes aient envie de sortir leur dico, pour trouver la phrase qui claque, qui sonne dans l’oreille, me redonne un peu espoir dans la langue française, citons Oxmo Puccino, dans Mama Lova
    ""grandir sans père c’est dur
    même si la mère persévère
    ça sert à trouver ses repères
    c’est sùre
    perdre sa mère c’est pire
    demande à Pit, j’t’assure
    t’as pas compris ?
    enlève la mèr de la côte d’Azur"
    enfin, le rap est moyen d’exprimer un sentiment, par un biais qui pouvait sembler nouveau il y a trente ans. Lui demander d’être resté Un, de n’avoir pas le droits de s’être développé de bien des manières différentes, de styles de préoccupations, et d’idées différents, m’amuse toujours. il a su grandir , faire des enfants souvent médiocres, parfois violent, mais aussi souvent inventifs, et parfois révolutionnaire ("qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu"NTM, si ce titre vous choque encore après ce message, vous n’avez plus le droit que d’écouter JJG, obispo, et consors, euh, pas l’album Rouge de goldman, il parle de la révolution communiste !!)
    sinon, le premier album de Kerry James, c’est celui où il y a Hardcore( "les pd qui s’embrassent en plein Paris, Hardcore), et aussi le titre "pour une poignée de Dollars" (qu’est ce que tu ferais pour une poignée de dollars, connard, deal, biz, braquage en temps de crise !!")
    reste à chercher , à se renseigner, à demander, à ajouter à la liste du rap conscient,( c’est l’autre rap, celui qui ne passe pas sur mtv, et skyrock, qui rempli les salles, et à droits à qlq procés de temps en temps, pour ne pas avoir été poli) : la Caution, La Rumeur, la Brigade, des gens qui propage le vrai hip hop conscient, et reellement intelligent. yo !







Palmarès