• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Damien Personnaz

Géographe, écrivain et journaliste. Spécialiste des "îles isolées".
"Cinq petits mondes" — Tuvalu, Norfolk, Chatham, Midway, Mangareva". Editions kirographaires, 2013)
http://www.edkiro.fr/cinq-petits-mondes.html

"Sept oasis des mers" — Îles de l'Ascension, Ste Hélène, Cocos, Christmas, Lord Howe, Kosrae et Pohnpei. (seconde édition, 2010)
 http://www.lulu.com/product/couverture-souple/sept-oasis-des-mers/12190822?productTrackingContext=shopping_cart/recently_viewed/center_middle/1

Son blog : 
http://ileslointaines.blogs.courrierinternational.com

Tableau de bord

  • Premier article le 05/08/2010
  • Modérateur depuis le 25/02/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 32 90
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 70 32 38
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Derniers commentaires



  • Damien Personnaz 8 octobre 2012 10:58

    Le livre électronique peut se stocker sur votre ordinateur une fois acheté et téléchargé et donc être mis en mémoire sur une clé USB ou sur un CD ou sur I-Cloud, il y a peu de chances qu’il disparaisse. Il est pratique en voyage ou quand réside à l’étranger. Il est facile de le télécharger de n’importe quel endroit de la planète. On peut stocker près de 2000 livres (plus ou moins) ce qui est commode pour n’importe quel étudiant devant lire et conserver des bréviaires dits de référence. Il est également moins cher. 

    En revanche, il n’a ni le goût, ni le charme de livre papier et on ne peut pas le prêter. En ce sens, le livre électronique est complémentaire au livre papier, et les opposer paraît être un combat d’arrière-garde. 
    Par ailleurs, les bibliothèques municipales de Genève (où je réside) vont bientôt mettre à disposition et gratuitement des livres électroniques. 


  • Damien Personnaz 21 décembre 2011 11:17

    Curieuse comparaison. Havel était un politicien et un intellectuel. En tant que politicien, il était comme tous les politiciens, à faire le grand écart entre les promesses et la réalité, le pragmatisme et des coups d’oeil sur son électorat. Mais il n’est responsable de la mort directe ou indirecte de personne, que je sache. 

    L’autre, en revanche, a perpétué un régime boîte de conserve dont le système tire les ficelles. Il a tenu la dragée haute aux Etats-Unis ; super, et alors ? Doit-on devenir cinglé pour tenir la dragée haute aux Etats-Unis ? Doit-on ouvrir des camps de rééducation, et affamer (en 1999 et 2000) une bonne partie de la population faute de moyens, laquelle ne cadre pas avec les diktats ? L’arme nucléaire, la belle affaire, surtout avec une armée aussi pléthorique que mal équipée. 
    Non, franchement, je n’arrive pas à vous suivre sur ce terrain. 


  • Damien Personnaz 14 décembre 2011 14:16

    J’adore l’image satanique du 666 plantée sur mon front. C’est exactement mon état d’esprit en ce moment. Bonne journée aussi à vous. 



  • Damien Personnaz 14 décembre 2011 14:15

    Mince,vous avez raison. Je l’avais oublié, lui...mais il s’est exilé en Suède. Je ne me souviens plus s’il est revenu dans sa rue Bernadotte...



  • Damien Personnaz 14 décembre 2011 08:38

    Je ne suis pas un fan de Marie Drucker, je la trouve distante, froide et lisse, en cela je suis d’accord avec vous. En revanche, le JT est une machine complexe et hyper formatée qui laisse peu de place à la fantaisie. Comme ses collègues, elle n’est pas rédactrice en chef du JT, et elle doit composer avec les décisions éditoriales et la hiérarchie de l’information prises en salle de rédaction entre tous les chefs de rubrique, y compris elle-même. Ces décisions dépendent des images prises ou reçues, le minutage ultra-serré, les aléas techniques etc...

    A mon sens, le JT est une machine dont les présentateurs sont devenus des robots, et cela se sent. Ce n’est pas en 30 minutes que l’on peut faire le tour de la planète ou même le tour de France. Pour en savoir plus, il faut aller plus loin que ce menu fourre-tout qui donne juste, tout juste, un léger avant-goût et par définition très, mais alors très frustrant. 
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès