• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Daniel Arnaud

Daniel Arnaud

Philosophe et écrivain. Auteur de :

"La Corse et l’idée républicaine", L’Harmattan, 2006.

"Dernières nouvelles du front", L’Harmattan, 2008.

Tableau de bord

  • Premier article le 12/03/2009
  • Modérateur depuis le 28/03/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 33 52 853
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Daniel Arnaud Daniel Arnaud 18 avril 2012 23:11

    Désolé pour la répétition du commentaire (le premier semblait perdu).



  • Daniel Arnaud Daniel Arnaud 18 avril 2012 23:07

    Tristesse partagée.

    Une critique que j’avais consacré à l’un de ses ouvrages...

    http://generation69.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/04/25/bea-de-capri-a-carnon.html



  • Daniel Arnaud Daniel Arnaud 18 avril 2012 22:23

    Tristesse partagée.

    Je partageais les analyses de Paul sur l’Education nationale. J’avais consacré plusieurs notes à ses livres, dont celle-là...

    http://generation69.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/04/25/bea-de-capri-a-carnon.html



  • Daniel Arnaud Daniel Arnaud 16 avril 2012 23:29

    @ Epicure

    Je vous répondrai quand vous serez poli.
    Je ne vois pas ce qui vous permet de m’interpeller par le tutoiement. A moins que nous ne nous connaissions... Mais dans ce cas pourquoi poster sous pseudo ?


    @ JL1

    Je n’impose rien. J’ai essayé de vous l’expliquer : le libéralisme se définit ainsi. Et ce n’est pas parce que le terme est exclusivement utilisé dans son sens économique dans le débat politique qu’il faut s’en satisfaire... Je suis pour la réhabilitation du libéralisme dans son sens politique. Je pense qu’elle permettrait de mettre au jour des clivages que l’on ne soupconne pas au premier abord.

    Par ailleurs, vous avez tort de vous emballer sur le fait que je ne poste pas sous votre commentaire. Rien de déloyal. C’est juste que je n’aime pas voir les interventions dispersées sur tout le fil.
    Quand il y en a beaucoup, on ne s’y retrouve plus. Je préfère répondre à la fin du fil en précisant à qui je m’adresse (comme cela se fait sur de nombreux forums).



  • Daniel Arnaud Daniel Arnaud 16 avril 2012 13:48

    Cher JL1,


    Vous écrivez  :

    « 
    Votre définition du libéralisme vous est très personnelle. Vous dites : « (le libéralisme) vise également la préservation de la liberté de conscience vis-à-vis de l’église ». Vous confondez avec laïcité. A vous en croire, le seul pays libéral en occident serait la France !!!  » 

    En effet. 

    Cette définition du libéralisme ne m’est pas personnelle. C’est la définition qu’on peut retrouver facilement, en prenant le temps de lire les textes fondateurs des XVIIIe et XIXe siecles, et pour peu qu’on mette ses a priori idéologiques de coté

    Dans son ouvrage de référence, Les Libéraux (Gallimard, 2001), Pierre Manent inclut ainsi les écrits de Locke, Spinoza et Voltaire en matière de tolérance religieuse dans le programme libéral... 

    Je soutiens, dans La République a-t-elle encore un sens ? (L’Harmattan, 2011), que la laicité en France, en tant que préservation de l’individu des groupes de pressions, est par définition une application du libéralisme. 

    Et Jean-Fabien Spitz, dans Le Moment républicain en France (Gallimard, 2005), montre comment la république francaise s’est construite sur un projet d’émancipation de l’individu. De ce point de vue, oui, c’est une république libérale. 

    Le fait que le mot libéralisme soit utilisé à tort et à travers dans le champ médiatique indique surtout que beaucoup d’intervenants du débat public ne savent pas de quoi ils parlent. Et que le fait qu’une erreur soit reprise par une majorité de personnes n’en fait pas moins une erreur.

    Cordialement, 
    DA


     

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès