Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Daniel Roux

Daniel Roux

L'Histoire commence aujourd'hui.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/08/2007
  • Modérateur depuis le 15/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 31 3094 1375
1 mois 0 9 0
5 jours 0 5 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 572 214 358
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires


  • Daniel Roux Daniel Roux 7 décembre 11:09

    Population du Cameroun en 1960 : 5,47 millions.

    500 000 morts, c’est 10% de la population de l’époque !

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/10/04/la-guerre-coloniale-du-cameroun-a-bien-eu-lieu_1581974_3232.html


  • Daniel Roux Daniel Roux 7 décembre 11:01

    L’article parle autant de Fabius que de Hollande, ce qui le rallonge inutilement, le premier ayant été choisi par le second et agissant sous son autorité.

    L’auteur n’est pas le premier à dénoncer la politique pro sioniste des gouvernements français. Il n’est pas le premier, non plus, à ne pas donner la raison de cette politique pro impérialiste.

    La raison est que la politique européenne est celle de l’empire étasunien. L’UE n’a pas de politique indépendante parce qu’elle est sous la domination étasunienne.

    Hollande n’a pas été pire que Sarkozy. Ses échecs ont une autre source. Autant le second était incompétent, clientéliste et affairiste, autant le premier s’est montré arrogant, méprisant envers ses mandants, élitiste et fourbe.

    Sarkozy n’a pas trahi, il avait promis tout et son contraire, il a gouverné de la même façon. Hollande, par contre, s’est fait élire sur un programme, des engagements qu’il a trahi sans vergogne, bien à l’abri des murs du Château. Hollande s’est conduit comme un agent d’une puissance étrangère en mettant la France et les Français au service de l’Empire.

    Les commentateurs s’ébaudissent de sa stature présidentielle au moment des attentats meurtriers. C’est oublier bien vite que nous bombardons en Asie et en Afrique, nous tuons leurs hommes, leurs femmes et leurs enfants !

    Curieux pays à l’intelligentsia méprisante toujours prompte à trahir le peuple en s’alliant à ses ennemis, complice décomplexée des grands massacres coloniaux de l’Indochine à Madagascar en passant par l’Algérie et le Cameroun.

    Qui a entendu parler des 400 ou 500 000 morts lors des opérations de décolonisation au Cameroun ? En tout cas, pas Fillon, le cancre, qui le niait encore récemment.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_bamil%C3%A9k%C3%A9

     


  • Daniel Roux Daniel Roux 6 décembre 11:29

    « En fait, elle n’est plus capable de répondre aux défis auxquels le pays est confronté. »

    Quels défis ? Le seul défi qui importe vraiment est celui de l’explosion démographique face à la raréfaction des ressources. C’est un défi mondial qui ne connait pas même le début d’une tentative de résolution.

    Mais faisons comme si.. Comme si nos problèmes venaient de la gouvernance oligarchique, ce qui n’est pas faux mais pas très nouveau non plus.

    Il y a 2 façons de concevoir la politique, soit le peuple souverain décide et le gouvernement exécute, soit le peuple désigne un chef et se met sous sa coupe.

    Nous connaissons bien le second terme, c’est celui qui, sous une forme ou une autre, a cours dans toutes les sociétés humaines et non humaines.

    Le premier terme est pratiquement inexploré. Quelques sociétés anarchistes s’y sont essayé avec des résultats peu probants, mais aucun pays n’a tenté cette voie jusqu’à ce jour.

    N’oublions pas que Sarkozy, l’incompétent qui avait tout raté jusqu’à cette date, a été élu en 2007, puis à fait encore 48% des voix en 2012. De quoi douter de la sagesse du Peuple, non ? Pourquoi le serait-il d’ailleurs ?

    Hélas, non seulement l’élite n’est pas plus sage mais en plus, elle est cupide. La cupidité est aussi une caractéristique humaine.

    Alors quoi ? Me lancerez-vous.

    N’oublions pas que les sociétés, le peuple, sont des concepts alors que les hommes, femmes, enfants, ressources, sont des réalités.

    Les sociétés humaines fonctionnent selon une structure immuable dans le temps et dans l’espace. Cette structure présente des inconvénients identifiés potentiellement pathogène. Acceptons notre nature grégaire mais réduisons ces inconvénients par un contrôle rigoureux et indépendant et des sanctions dissuasives envers les délinquants allant de l’inéligibilité permanente dès le premier écart jusqu’à l’emprisonnement du fautif pour les fautes les plus graves.

    Ce qui veut dire, indépendance totale de la Justice avec les mêmes garde-fous que pour les politiques.

     


  • Daniel Roux Daniel Roux 6 décembre 10:44

    Pour tuer son chien, il suffit de prétendre qu’il a la rage.

    Vieux articles sur Agoravox traitant du sujet :

    du 27 septembre 2007 : 41,7 milliards, un trou ou un gouffre.

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/41-7-milliards-un-trou-ou-un-29508

    du 23 aout 2007 : Comment l’état détourne l’argent de la Sécu

    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/comment-l-etat-detourne-l-argent-28215

    Le PS, après l’UMP, prit la pelle dans la main.


  • Daniel Roux Daniel Roux 5 décembre 11:11

    Un article vraiment intéressant et à plus d’un titre.

    La notion de bien et de mal, que chacun d’entre nous n’a aucune peine à déterminer, est la base même de la notion de conscience.

    Un bourreau sait que c’est mal de tuer ou de torturer mais il sait aussi que si cela est fait conformément à la loi et sous couvert de l’autorité, ce n’est plus « mal » mais légal voire licite.

    A l’inverse, un faucheur d’OGM sait que ce qu’il fait est « bien », à tort ou à raison, peu importe, mais il sait aussi que c’est interdit, illégal et passible de poursuites pénales et de compensations financières.

    L’article comporte d’autres pépites. On pourrait très bien intervertir, dans les entendus à charge, l’empire Russe et son dictateur avec l’empire Étasunien transatlantique et sa dictature institutionnelle.

    Les peuples sont bombardés aussi par la propagande perverse et narcissique, le méchant revêtant les habits du bon pour dénoncer un autre méchant.

    Dénoncer un méchant ne fait pas automatiquement de celui qui le fait un bon mais l’art de la rhétorique est justement de le faire croire.

    Il est toujours instructif d’avoir l’opinion de ceux qui savent comment les choses fonctionnent et qui les dénoncent chez leurs adversaires, pour comprendre comment les choses fonctionnent réellement.

     







Palmarès