Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Daniel Roux

Daniel Roux

L'Histoire commence aujourd'hui.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/08/2007
  • Modérateur depuis le 15/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 31 3121 1375
1 mois 0 17 0
5 jours 0 3 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 572 214 358
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires


  • Daniel Roux Daniel Roux 20 janvier 19:14

    Il y a les petits mondes, les joueurs de boules par exemple, ou les turfistes, ou les alpinistes ou encore, les plongeurs sous marins. Dans tous ces petits mondes vous serez accueillis parce que vous partagez la même passion. Ce qui rassemble ce petit monde, c’est la passion ou au moins l’intérêt pour quelque chose de précis, pour ne pas écrire « petit ».

    Notez que dans ces petits mondes, si vous arrivez comme un chien dans un jeu de quille ou comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, vous serez mise à l’index, voire rejetée.

    Et puis il y a le grand monde, celui dans lequel tout le monde se côtoie, où les personnes se rencontrent par hasard ou par nécessité, pour « gagner » sa vie, notamment. Un monde de concurrence pour simplement survivre.

    Il n’est pas illogique que dans ce monde structuré et donc hiérarchisé, votre place soit déterminée selon des critères définis en fonction de vos capacités. Après tout, ces gens ne sont pas, a priori, vos amis, ils ne vous connaissent pas, pourquoi prendraient-ils le risque de vous faire confiance sur votre bonne mine ?

    D’un autre côté, ils ont besoin de faire connaissance pour simplement sortir ou pour accomplir une tâche nécessaire. Sauf si vous êtes la seule personne au monde à pouvoir la faire, ils devront faire un choix entre plusieurs candidats. Alors vous ou une autre ? S’ils se trompent, ils seront sanctionnés. Ils ont besoin de se couvrir, d’une garantie, de s’abriter derrière des procédures. Les critères les plus objectifs sont le niveau d’étude, le diplôme, une expérience positive, une recommandation crédible.

    Plus le risque sera grand, plus ceux qui sélectionnent seront conformistes.

    Pour sortir, s’ils ont le choix, ce sera en fonction de leur classe sociale, de leur culture, des standards physiques imprimés dans leur cerveau, etc..

    Pour une embauche, ils choisiront un diplômé plutôt qu’un non diplômé, un homme plutôt qu’une femme, un blanc plutôt qu’un noir, etc..

    Et puis, parfois, il y a le hasard...


  • Daniel Roux Daniel Roux 20 janvier 10:51

    L’individu, le citoyen, a t-il le pouvoir de changer le cours de l’histoire ?

    Il y a plusieurs manières d’agir.

    En s’associant pour former des groupes de pressions, comme les partis politiques, les syndicats, les ONG et même les gouvernements. Leurs influences sur l’histoire humaine telle que la montre l’auteur est insignifiante. L’Internationale socialiste n’a pas pu empêcher la boucherie de 1914/1918, pas plus que le pacifisme des Français de 1939 n’a empêcher la guerre de 1939/1945, au contraire, ce serait plutôt une des causes de cette guerre.

    Au niveau individuel, nos modes de vie et de consommation, nos choix électoraux, nos décisions présentes, influencent notre futur personnel.

    Nous pouvons toujours espéré que tel l’effet « papillon », une décision individuelle prise à Paris provoquera des évènements à Washington. Dommage qu’il soit impossible de contrôler cet effet et ses conséquences.

    Seules les décisions extrêmes, sacrificielles, d’un groupe ou d’un individu, peuvent éventuellement avoir une influence plus ou moins impactante, sur l’histoire humaine.

    Les assassinats de César, Lincoln, Kennedy (s), Luther King, Palme, Rabin.. et de personnalités moins connues voire d’anonymes importants, ont-ils influé sur l’histoire humaine ? A court terme, oui, sans aucun doute mais à long terme ?

    Prenons l’un des plus importants, à mon sens, pour l’histoire, celui de César. Certes le monde romain a été affecté mais le monde serait-il différent aujourd’hui si César avait mené ses projets jusqu’au bout ? Ou même, s’il était mort chez les pirates à 20 ans.

    Perso, je ne le pense pas. Je pense que l’histoire humaine est forgée par la nature humaine, hors cataclysme naturel définitif pour l’espèce, bien sûr. La nature de l’homme étant ce qu’elle est, je ne pense pas qu’un groupe d’hommes ou qu’un individu, puisse y changer quoi que ce soit.

    Imaginez un avion piloté par un chimpanzé. C’est à peu de choses près l’image que je me fais de l’histoire humaine. Comme le disait l’homme qui tombait du 30ème étage, en passant au 15ème étage.. Jusque là tout va bien.


  • Daniel Roux Daniel Roux 18 janvier 09:56

    Le truc de l’homme politique est de faire payer les cadeaux qu’il fait aux électeurs pour assurer sa réélection par le déficit budgétaire, c’est à dire par la dette. « Après moi le déluge. »

    Les hommes politiques, surtout les pires d’entre eux, comptent sur le remarquable manque de mémoire des électeurs.

    C’est à se demander si 50% de ceux qui mettent un bulletin dans l’urne ne sont pas atteint de maladies dégénératives du cerveau.

    Fillon a montré ce qu’il valait. Il a été au pouvoir de 2007 à 2012. En tant que Premier Ministre, Chef du gouvernement, il était responsable de la politique de la France. C’est donc lui le responsable de la ruine de notre pays par le doublement de la dette.

    Cette faillite a fait basculer la France du camp des pays forts à celui des pays faibles, notamment face à l’Allemagne.

    Fillon est coupable d’avoir laissé Sarkozy faire ce qu’il voulait au mépris de la Constitution. C’était le seul a pouvoir agir et il ne l’a pas fait. Il a laissé Sarkozy ridiculiser notre pays sur les scènes internationales, de l’UE aux autres théâtres du pouvoir mondial.

    Fillon affiche une attitude martiale mais c’est un faible. Comme tous les faibles, s’il arrive au pouvoir, il s’isolera dans sa tour d’ivoire, fera donner du canon contre le peuple et le regardera crever en jouant de la harpe.

    Pensez-y avant de le nommer Dictateur.


  • Daniel Roux Daniel Roux 17 janvier 10:17

    Respect. Son courage n’a pas été perdu.

    Voilà ce que j’écrivais hier, une sorte d’hommage avant l’heure.

    "Admirons tout de même le talent des propagandistes utilisant les télévisions, contrôlées par leurs patrons, des financiers ayant un accès privilégié au pouvoir et passant des contrats profitables avec l’Etat.

    Ces propagandistes ont réussi à faire croire au citoyens ayant moins de 50 000 euros de revenus annuels, soit 90% de la population, qu’en votant « Fillon-Macron-Valls », c’est à dire la candidature pro européenne, libre échange, délocalisation et paupérisation, se serait mieux pour eux que s’ils votaient Mélenchon ou Hamon, au premier tour.

    Le cas Le Pen est à part. Il est peu probable qu’elle gagne l’élection. Par contre, sa participation est indispensable pour éliminer le candidat à gauche de « Fillon-Macron-Valls »."


  • Daniel Roux Daniel Roux 16 janvier 12:12

    Admirons tout de même le talent des propagandistes utilisant les télévisions, contrôlées par leurs patrons, des financiers ayant un accès privilégié au pouvoir et passant des contrats profitables avec l’Etat.

    Ces propagandistes ont réussi à faire croire au citoyens ayant moins de 50 000 euros de revenus annuels, soit 90% de la population, qu’en votant « Fillon-Macron-Valls », c’est à dire la candidature pro européenne, libre échange, délocalisation et paupérisation, se serait mieux pour eux que s’ils votaient Mélenchon ou Hamon, au premier tour.

    Le cas Le Pen est à part. Il est peu probable qu’elle gagne l’élection. Par contre, sa participation est indispensable pour éliminer le candidat à gauche de « Fillon-Macron-Valls ». 







Palmarès