Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Daniel Roux

Daniel Roux

Avoir ou être ? Sont-ce les seules alternatives d'une vie ?
 

Tableau de bord

  • Premier article le 23/08/2007
  • Modérateur depuis le 15/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 28 2454 1109
1 mois 0 2 0
5 jours 0 2 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 508 180 328
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0






Derniers commentaires

  • Daniel Roux (---.---.---.86) 19 mai 13:21
    Daniel Roux

    Les commentaires sont aux ras des pâquerettes, le niveau zéro de l’argumentation.

    Il y a quelques temps que je n’étais pas venu sur le site et j’admire les rédacteurs de continuer à écrire.

    Concernant les navires, Hollande a tout simplement cédé à la pression et aux menaces de rétorsion d’Obama.

    C’est comme ça que ça marche et ceux qui l’ignorent sont des bisounours.

    Avez-vous au moins compris que les US ont décidé de mettre la Russie à genoux depuis que Poutine a cessé d’obéir à leurs diktats ?

    Pas d’états d’âme à ce niveau, la Russie fait la même chose avec ceux qui dépendent d’eux, comme la Chine et d’autres. La règle est que les plus puissants exploitent les plus faibles comme dans la vraie vie.

  • Daniel Roux (---.---.---.86) 19 mai 12:53
    Daniel Roux

    La classe dominante, celle qui possède les armes, les armées et les hommes politiques, ne craint qu’une chose, la révolte des gueux.

    Dans un monde idéal, les robots soulageraient les hommes des taches les plus dures conduisant à une diminution importante des heures de travail nécessaire pour donner à chacun selon ses besoins.

    Dans le monde réel, nous constatons que tous les gains de productivité sont accaparés par la classe dominante. La robotique va donc conduire à la multiplication des gueux.

    Les robots servent déjà à la surveillance générale de la population à travers des systèmes de capteurs optiques qui analyse les visages, les photos, les échanges de tout type en infraction avec la déclaration universelle des Droits de l’Homme, sous prétexte de luttes contre le terrorisme, la pédopornographie ou le blanchiment d’argent.

    Pour l’instant, ce sont encore des criminels « humains » qui décident d’appuyer sur la gâchette des drones tueurs sans trop de considérations étiques mais demain, lorsqu’il s’agira de contenir les gueux, quel moyen plus efficace que la Terreur de Masse Robotisée (TMR) ?

    Pour finir sur une note plus légère, certains penseurs imaginent que le robot succèdera à l’homme et que c’est lui qui explorera et exploitera l’immensité sidérale. L’homme ne serait que l’indispensable initiateur du prochain niveau d’organisation intelligente, plus complexe, plus sure, plus résistante. Perso, cela m’apparait comme tout à fait probable et bien dans la continuité de ce que nous connaissons de l’évolution du Système Universel.

  • Daniel Roux (---.---.---.107) 20 avril 12:57
    Daniel Roux

    Le seul vrai problème démocratique qui mériterait que l’on s’y attache est le respect de la Constitution.

    Pour rappel, c’est au gouvernement qu’il appartient de déterminer la politique de la France et aux députés, le contrôle voire la censure du gouvernement.

    A quoi assiste t-on régulièrement ? Au pouvoir exécutif représenté quasi totalement par le Président de la République, un premier ministre qui se permet de tancer les députés et des députés qui placent leur parti avant leurs électeurs.

    Que fait la Cour Constitutionnelle ?

  • Daniel Roux (---.---.---.253) 17 avril 12:46
    Daniel Roux

    Les US sont un état terroriste et prédateur, dirigé par une clique totalement corrompus ayant tout les attributs d’une organisation criminelle. 

    Ce qui pose problème est la corruption de ceux qui gouvernent les pays de l’Union Européenne et notamment la France.

    Le citoyen regarde médusé et impuissant, l’insupportable subordination de nos « élus » à un système criminel qui agissent comme des « Kapos », menteurs, manipulateurs et, en dernière analyse, complices objectifs, sinon représentants locaux de cette organisation criminelle. 

  • Daniel Roux (---.---.---.119) 2 avril 10:53
    Daniel Roux

    L’auteur a rassemblé un certain nombre de facteurs liés aux accidents. Il souligne l’importance du comportement humain, lors de l’utilisation mais aussi la conception et la fabrication d’un élément matériel dont la défectuosité perturbe le fonctionnement normal d’une machine.

    Il existe une autre source d’accident : Le refus de remise en cause d’un système défectueux par la hiérarchie. La défectuosité est souvent révélée par des incidents (sans victimes), rapportés par les opérateurs, signalés mais restés lettres mortes.

    Nous connaissons les exemples du Concorde dont la conception des réservoirs avait fait l’objet d’un signalement officiel par les autorités US, qui n’avait donné lieu à aucune modification, mais aussi la sensibilité des sondes Pitot au givre, une des causes de l’accident du vol Rio-Paris.

    Les responsables ont décidé que les mesures à prendre pour répondre aux incidents signalés étaient trop coûteuses par rapport aux risques évalués en cas de défectuosité. L’accident tragique du Concorde sur Gonesse et celui du Rio-Paris, ont montré les limites d’une décision fondée principalement sur l’aspect économique et sans doute, sur les conséquences pour la carrière de ceux qui devait proposer puis de ceux qui devaient décider, d’ une solution réellement efficace.

    Ceux qui analysent les accidents savent d’une part, qu’il n’y a jamais qu’une seule cause dans un accident, mais aussi que les conséquences d’un incident matériel sont imprévisibles : Un pot de fleur qui tombe d’un balcon sans blesser personne sera traité comme un incident sans importance alors qu’il devrait être traité aussi sérieusement que si quelqu’un avait été blessé ou tué.

    Il a fallu l’accident du Rio-Paris pour que la décision de retrait des sondes Piot soit prise, alors qu’elles avaient fait l’objet de nombreux signalement d’incident qui auraient du entraîner ce retrait.

    Il serait souhaitable et efficace d’organiser le recueil des incidents comme s’ils étaient des avertissements du hasard, d’analyser les conséquences possibles même les plus improbables, et de prendre les décisions parfois courageuses qui s’imposent.

     



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Qui veut gagner des milliards ?
  2. Les boutiquiers, la dette et le prix du pétrole




Palmarès



Agoravox.tv