• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

dante

dante

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • dante dante 1er janvier 2010 19:50

    Donc il faudrait revenir à nos anciennes pratiques pour coller au moyen age islamique ?



  • dante dante 1er janvier 2010 19:48

    Peut-être y a t-il un rapport avec le fait que la France est très empreinte de Christianisme depuis 1500 ans...
    La séparation de l’Eglise et de l’Etat a été très violente (saisie des biens des congrégations par la force par exemple). La loi de 1905 est un consensus pour régler la question de façon équilibrée. ( l’entretien est la contrepartie de la saisie des biens. Peut-être suffirait-il de rendre aux catholiques leurs églises ?)
    Pour vous convaincre que tous les points de vue ont été exprimés, il suffit de vous reporter aux archives de l’Assemblée Nationale.
    Bien sûr, les législateurs de 1905 qui avaient réussi à se débarrasser de l’influence de l’Église catholique n’imaginaient que leurs descendants plieraient devant une autre religion !



  • dante dante 1er décembre 2009 22:44

    Pour bien comprendre l’état de la pensée des libertés en Islam, je vous invite à lire la Déclaration du Caire : en 1990, les pays arabes se sont réunis pour établir leur propre déclaration des droits de l’Homme.
    Cette déclaration peut être trouvée ici (ou sûrement ailleurs pour les méfiants !)

    Quelques informations de contexte :
    en 1948, les pays occidentaux, pétris de valeur chrétiennes et un peu culpabilisés des événements de la Seconde Guerre Mondiale, écrivent la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Cette déclaration très généreuse annonce pour tous la liberté au nom de la valeur intrinsèque de l’Homme. Elle porte le germe de la décolonisation et de l’égalité civique (ce que les rédacteurs, qui n’étaient pas des imbéciles, devaient nécessairement prévoir)
    en 1950, la Convention Européenne des Droits de l’Homme (du Conseil de l’Europe à ne pas confondre avec la CEE ou l’UE et qui comprend en particulier la Russie et la Turquie), va encore plus loin en rendant ces droits opposables en justice.

    En 1990, les pays musulmans (l’Organisation de la Conférence Islamique pour être précis) établissent leur propre déclaration.

    L’Organisation de la conférence islamique est une Organisation internationale qui compte 57 Etats décidés "à rassembler leurs ressources, à unir leurs efforts et à parler d’une seule voix pour défendre leurs intérêts et assurer le progrès et le bien-être de leurs populations et de tous les musulmans, à travers le monde".Cette déclaration est le fruit d’une réflexion et d’un compromis : c’est donc bien l’état de la pensée musulmane sur les droits de l’Homme (et pas celle d’un intégriste quelconque...).

    Voici les principaux points qui me laissent à penser que les Occidentaux et les Musulmans ne sont pas faits pour s’entendre sur les valeurs fondamentales :

    déclaration du Caire (extraits)
    --------------------------------------------------------------------------------
    préambule

    Réaffirmant le rôle civilisateur et historique de la Ummah islamique, dont Dieu a fait la meilleure Communauté ; qui a légué à l’humanité une civilisation universelle et équilibrée, conciliant la vie ici-bas et l’Au-delà, la science et la foi ; une communauté dont on attend aujourd’hui qu’elle éclaire la voie de l’humanité, tiraillée entre tant de courants de pensées et d’idéologies antagonistes, et apporte des solutions aux problèmes chroniques de la civilisation matérialiste ;

    Soucieux de contribuer aux efforts déployés par l’humanité pour faire valoir les droits de l’homme dans le but de la protéger contre l’exploitation et la persécution, et d’affirmer sa liberté et son droit à une vie digne, conforme à la Charria ;

    Article 1
    Tous les hommes, sans distinction de race, de couleur, de langue, de religion, de sexe, d’appartenance politique, de situation sociale ou de toute autre considération, sont égaux en dignité, en devoir et en responsabilité. La vrai foi, qui permet à l’homme de s’accomplir, est la garantie de la consolidation de cette dignité.

    Article 5
     Les hommes et les femmes ont le droit de se marier. Aucun entrave relevant de la race, de la couleur ou de la nationalité ne doit les empêcher de jouir de ce droit. [ et religion ?]

    Article 6
    a
    ) La femme est l’égale de l’homme au plan de la dignité humaine. Elle a autant de droit que de devoirs. Elle jouit de sa personnalité civile et de l’autonomie financière, ainsi que du droit de conserver son prénom et son patronyme. [c’est tout ?]
    b) La charge d’entretenir la famille et la responsabilité de veiller sur elle incombent au mari.

    Article 8
    Tout homme jouit de la capacité légale conformément à la Charria

    Article 9
    a
    ) La quête du savoir est une obligation. L’enseignement est un devoir qui incombe à la société et à l’Etat. Ceux-ci tenus d’en assurer les voies et moyens et d’en garantir la diversité dans l’intérêt de la société et de façon à permettre à l’homme de connaître la religion islamique et de découvrir les réalités de l’univers, en vue de les mettre au service de l’humanité.

    Article 11
    Tous les peuples ont le droit de conserver leur identité propre
    et de disposer de leurs richesses et de leurs ressources naturelles. [sauf les Occidentaux ?]

    Article 19
    d) Il ne peut y avoir ni délit, ni peine, en l’absence de dispositions prévues par le Charria.

    Article 22
    a
    ) Tout homme a le droit d’exprimer librement son opinion pourvu qu’elle ne soit pas en contradiction avec les principes de la Charria.
    b) Tout homme a le droit d’ordonner le bien et de proscrire le mal, conformément aux préceptes de la Charria.
    c) L’information est un impératif vital pour la société. Il est prohibé de l’utiliser ou de l’exploiter pour porter atteinte au sacré et à la dignité des prophètes ou à des fins pouvant nuire aux valeurs morales et susceptibles d’exposer la société à la désunion, à la désintégration ou à l’affaiblissement de la foi.

    Article 23
    b) Tout homme a le droit de participer directement ou indirectement à la gestion des affaires publiques de son pays. Il a également le droit d’assumer des fonctions publiques conformément aux dispositions de la Charria.

    [et si on n’a pas compris :]

    Article 24
    Tous les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration sont soumis aux dispositions de la Charria.

    Article 25
    La Charria est l’unique référence pour l’explication ou l’interprétation de l’un quelconque des articles contenus dans la présente Déclaration.

    D’autres articles seraient un vrai progrès pour les droits de l’Homme s’ils n’étaient pas en permanence bafoués officiellement : prohibition de la torture, des prises d’otages.

    En résumé, quand les Occidentaux établissent une déclaration universelle qui est pour eux une véritable exigence et les obligent à s’améliorer, les pays musulmans répondent par une déclaration qui imposent à tous les pays des droits pour les musulmans.

    Quand ces droits sont en contradiction avec la déclaration universelle (égalité homme/femme, droit des autres religions), que fait-on ?







Palmarès